Qu’est-ce qui change dans le secteur immobilier en 2022 ?

Secteur immobilier

Bonnes nouvelles pour les uns et coups durs pour les autres. Les changements qu’apporte l’année 2022 dans le secteur de l’immobilier sont nombreux. Faisons un tour d’horizon des changements notables dans le domaine de l’habitat pour cette nouvelle année.

Quoi de neuf en matière d’aides financières ?

Les aides financières ont tendance à éveiller l’attention générale surtout pour ceux qui prévoient de faire des travaux cette année. Voici les principaux changements attendus cette année.

Le crédit immobilier

Comme prévu, les nouvelles recommandations émises par le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) deviennent obligatoires pour les banques à partir de 2022. Dans les faits, la durée d’emprunt ne doit pas excéder les 25 ans dans l’ancien et les 27 ans dans le neufLe taux d’endettement, quant à lui, est de 35 % maximum, assurance emprunteur comprise. Pour les emprunteurs, il n’y a pas de changement majeur à noter sauf pour les foyers modestes et certains investisseurs locatifs.

Le Prêt à taux zéro ou PTZ

Ceux qui ont des projets de construction ou d’achat d’appartement neuf peuvent se réjouir, car le prêt à taux zéro est prolongé d’un an. Les foyers à revenus modestes et moyens ont donc jusqu’en 2023 pour bénéficier de ce prêt aidé. Pour rappel, il permet de financer la transaction jusqu’à hauteur de 40 % avec une durée de remboursement pouvant aller jusqu’à 25 ans.

En matière de rénovation

Dans la catégorie rénovation, quelques nouveautés entrent également en vigueur :

  • France Rénov’ : le service public de la rénovation de l’habitat est opérationnel depuis le 1er janvier 2022. Tous ceux qui cherchent des informations sur les aides financières disponibles peuvent se rendre sur cette plateforme gouvernementale pour trouver des réponses.
  • MaPrimeRénov’ : depuis le début de l’année, la subvention maprimerenov est accessible, uniquement pour les logements achevés depuis plus de 15 ans. Auparavant, l’ancienneté exigée était de deux ans seulement.
  • Eco-prêt à taux zéro ou éco-PTZ : le plafond de cette aide a grimpé à 50 000 euros (30 000 euros auparavant) tandis que la durée de remboursement peut s’étaler sur 15-20 ans. Cette subvention doit servir à financer des travaux de rénovation énergétique globale.

Quoi de neuf en matière d’impôts et taxes ?

En ce qui concerne les impôts et les taxes, les changements enregistrés pour 2022 sont les suivants :

  • Une augmentation de la taxe d’aménagement de 7 % ;
  • Une augmentation de 3.4 % pour le calcul de la taxe foncière ;
  • Une exonération de 65 % sur la taxe d’habitation pour les résidences principales.

Quoi de neuf en matière de réglementation ?

Et d’une vue globale concernant le secteur immobilier, les principaux changements au niveau de la réglementation sont :

  • L’application de la réglementation environnementale RE 2020 pour les permis de construire déposés depuis le mois de janvier 2022. Son entrée en vigueur va générer un surcoût de 6 % sur le prix des logements neufs. Cette norme vient remplacer la norme RT 2012.
  • L’obligation de réaliser un audit énergétique pour la vente d’un bien immobilier affichant un DPE de classe F ou G. L’entrée en vigueur de cette obligation est reportée pour septembre prochain.