Comment crépir un mur ?

Les étapes pour crépir un mur

Dernière mise à jour le : 20 décembre 2021 par Rénovation et travaux

Le crépi est un revêtement de finition à base de mortier, composé essentiellement de ciment et de sable. Mais destiné à apporter une certaine texture, son dosage et son application sont légèrement différentes. Si vous désirez crépir un mur, voici nos meilleurs conseils.

Demandez des devis gratuits pour crépir vos murs

Crépi et enduit, quelle différence ?

Avant tout, il convient de différencier crépi extérieur et enduit. Tous deux des revêtements muraux utilisant du mortier, ils se distinguent par leurs destinations et leurs dosages.

Crépir un mur et enduire un mur : une question de support

La première différence entre enduit et crépi réside dans leur support :

  • Enduit : s’applique sur un mur nu, qu’il soit en brique, en béton ou en pierre. Il est principalement destiné à protéger et à imperméabiliser les murs.
  • Crépi : s’applique sur un mur en pierre, en brique ou en béton, préalablement enduit. Le crépi correspond alors au mortier utilisé en couche de finition.

Conclusion : le crépi comme tel constitue un revêtement à part entière. L’enduit, lui, est bien souvent peint ou recouvert d’un autre revêtement mural.

Crépi et enduit : une question d’épaisseur

L’autre différence réside dans l’épaisseur du revêtement :

  • Enduit : s’applique sur une épaisseur de 10 à 25 mm.
  • Crépi : s’applique sur une épaisseur de 2 à 5 mm seulement.

Crépi ou enduit : une question de besoin

Le choix entre enduit et crépi dépend finalement des besoins :

  • Enduit : à utiliser pour réparer un mur ou une façade abîmés.
  • Crépi : à utiliser pour rénover un mur ou une façade vieillissant, mais pas forcément endommagés. Le crépi constitue un élément de décoration.

Devis gratuits et sans engagement pour crépir vos murs

Comment préparer un mur avant de crépir ?

Avant d’appliquer le crépi, il est nécessaire de préalablement préparer le support.

Nettoyage du mur

Pour favoriser l’accroche et parfaire le rendu du crépi, il faut impérativement préparer le support, en commençant par le nettoyer. Le nettoyage consiste à :

  • Frotter le mur à l’aide d’une brosse métallique. Cela permet d’éliminer les petites taches et autres petites plantes ayant colonisé le mur.
  • Appliquer un nettoyant façade. Ce produit est à pulvériser sur toute la surface du mur extérieur. Vous pouvez également appliquer à cette occasion un traitement antimousse.
  • Rincer le support. Utilisez un nettoyeur Karcher en réglant la pression entre 50 et 60 bars.

Réparation des petites imperfections

Les fissures peuvent nuire au résultat final. Il convient de les réparer préalablement. À l’aide d’un grattoir, ouvrez les fissures et dépoussiérez. Appliquez ensuite un mastic de rebouchage. Pour les fissures profondes, utilisez plutôt un enduit de réparation. Lissez ensuite la surface pour uniformiser.

Application d’une sous-couche

Facultative, l’application d’une sous-couche favorise l’accroche du crépi et la durée de vie de ce dernier. Cette sous-couche est d’autant plus indiquée lorsque vous avez effectué des réparations sur votre mur. Avant de crépir le mur, laissez la sous-couche sécher pendant au moins 24 heures.

Réclamez plusieurs devis pour crépir vos murs

Comment crépir le mur ?

L’aspect et la texture du crépi dépendent de la façon dont vous l’appliquez et dont vous réalisez la finition.

Préparation du crépi

Le crépi est composé de ciment et de sable. Le mélange prescrit est d’une dose de ciment pour une dose de sable. Utilisez un seau pour réaliser le mélange. Rajoutez au mélange de l’eau et bien remuer avec un malaxeur jusqu’à l’obtention d’une pâte boueuse. Il ne faut pas qu’elle soit ni trop liquide ni trop sèche. Trouver le bon équilibre est une question d’expérience. Vous pouvez ensuite rajouter des pigments et colorants de votre choix tout en remuant le mélange.

Alternatif : il existe également des crépis vendus prêts à l’emploi, à mélanger avec de l’eau. Ces crépis coûtent néanmoins plus chers. Fabriquer son crépi reste la solution la plus abordable.

Matériel nécessaire pour crépir un mur

Il existe plusieurs façons de crépir un mur. La liste des matériels évolue en fonction de la méthode choisie :

  • Crépir un mur à la taloche : c’est la façon traditionnelle de crépir un mur. En l’occurrence, vous aurez besoin d’une taloche. Déposez sur la taloche un crépi de 2 mm d’épaisseur environ. Appliquez ensuite le crépi sur une surface de 1 m2 et travaillez en faisant des mouvements circulaires. Vous pouvez lisser ou alors laisser un aspect gratté.
  • Crépir au rouleau : il existe des rouleaux spécialement conçus pour crépir. Ces rouleaux peuvent avoir de gros grains ou des grains fins. Le choix dépend de l’aspect désiré. Le rouleau est facile à utiliser et permet de crépir rapidement un mur.
  • Crépir à la tyrolienne : le crépi est ici projeté par une machine spéciale que vous pouvez éventuellement louer à la journée. Le crépi est projeté sur une épaisseur déterminée avant d’être lissé avec une règle. C’est le moyen le plus rapide de réaliser un crépi.

Finition du crépi

Pour l’aspect final du crépi, vous avez le choix entre différentes finitions :

  • Finition talochée : consiste à resserrer le crépi en réalisant des mouvements circulaires sur le crépi fraîchement posé.
  • Finition grattée : recourt à une taloche à clou pour obtenir du grain. La manipulation de cette taloche exige tout de même un certain savoir-faire.
  • Finition écrasée : donne une apparence moirée au mur crépi et s’obtient avec une règle de façadier.
  • Finition structurée : utilise un rouleau spécial qui permet d’imprimer des motifs sur le crépi.

Le crépi a tendance à se salir rapidement à cause de sa texture. Pour le nettoyer, utilisez de l’acide chlorhydrique, à mélanger avec de l’eau. Cette solution permet d’éliminer plus facilement les taches, même les plus récalcitrantes. Vous pouvez aussi cliquer sur ce lien pour connaître le prix d’un nettoyage de façade.