5/5 - (3 votes)

Dernière mise à jour le : 27 février 2024 par Rénovation et travaux

Comment remplacer un sol en lino et quelles sont les alternatives ?


Que faire pour remplacer un sol en lino ?

Le linoléum fait partie des revêtements de sol dotés d’une grande résistance. Certains peuvent même atteindre près de 50 ans de durée de vie. Toutefois, en raison de nombreux facteurs, un sol en lino peut montrer des signes de faiblesses, et il n’y a pas trente-six solutions pour un revêtement vieux ou abîmé. Il faut soit le renouveler, soit le remplacer. Comment remplacer un sol en lino ? Quelles sont les meilleures alternatives à ce revêtement ? Nous vous apportons quelques éléments de réponse.

Recevez des devis gratuits de pose de sol en lino

Le lino : un revêtement polyvalent parfaitement adapté au sol

Le lino ou linoléum est un revêtement parfaitement adapté pour couvrir un sol. La particularité de ce parement réside dans sa composition. Le lino est constitué de plusieurs matières naturelles telles que l’huile de lin, le liège, la résine naturelle et la clé. En tant que revêtement de sol, il fait partie des plus nobles, et sa souplesse lui confère plus de polyvalence à l’utilisation. D’ailleurs, dans l’hexagone, le linoléum fait partie des revêtements de sols les plus populaires. Vous pouvez en trouver sous forme de rouleau, de dalle ou en lame.

Alternative d'un sol en lino

Sa pose s’effectue en toute simplicité et son entretien loin d’être compliqué. Les nombreux aspects que peuvent prendre en lino expliquent également son succès. Le matériau peut imiter plusieurs autres types de revêtement tels que le bois, le béton, le carreau de ciment, ou encore le parquet. Donc, pour créer une pièce tendance et dans le style qui vous correspond, le linoléum constitue un revêtement idéal.

Quand remplacer un sol en linoléum ?

Pour savoir s’il faut remplacer ou non un sol en linoléum, il faut bien évidemment porter attention à son état. Cela dit, il existe des signes déterminants indiquant qu’un remplacement doit se faire dans les meilleurs délais :

  • Usure importante : si votre sol présente des signes d’usure très remarquables comme les éraflures profondes, des zones décolorées ou de grosses fissures, un changement s’impose.
  • Dommages irréparables : le linoléum peut subir des détériorations qui ne peuvent être réparées telles que les brûlures ou les déchirures profondes. Dans de tels cas, il vous faudra remplacer le revêtement de sol.
  • Décollement ou soulèvement : si votre revêtement décolle ou se soulève au niveau des coins et des bords, cela peut signifier un problème de fixation. Si cela peut être réparé, le problème pourrait revenir, et remettre le revêtement en état risque de demander un budget supplémentaire.
  • Perte d’étanchéité : bien qu’il fasse partie des revêtements imperméables, le linoléum peut perdre en étanchéité. Et si cela n’est pas remédié, vous risquez de subir des problèmes structurels ou de moisissures.
  • Obsolescence esthétique : vous trouvez que votre sol en lino devient vieillot ? Un désir de renouveau pour votre pièce peut justifier le remplacement de votre revêtement. D’ailleurs, le linoléum peut reproduire le rendu visuel d’autres types de matériau tel que le bois ou du carrelage. Donc, vous pouvez renouveler le sol de votre pièce plus facilement en reproduisant l’aspect d’un autre revêtement.

Des doutes sur l’état de votre sol en linoléum ? N’hésitez pas à solliciter l’aide d’un professionnel qui saura vous guider dans votre projet. Par ailleurs, un expert peut également chiffrer les travaux de remplacement de votre sol en lino pour vous aider à mieux budgéter.

Remplacer votre sol en lino : les étapes à suivre pour une pose réussie

Le remplacement de votre sol en lino peut se faire intégralement ou partiellement. Mais pour cette seconde possibilité, trouver la pièce qui correspond au reste du revêtement peut être compliqué. C’est d’autant plus le cas lorsque le lino utilisé imite un autre matériau. Mais quoi qu’il en soit, le procédé de remplacement d’un sol en linoléum s’effectue généralement en trois étapes. La première consiste au retrait du revêtement, la seconde à la dépose de la colle située en dessous, et la dernière étape à la pose du nouveau lino. Voici plus de détails sur ces techniques de renouvellement.

1. Étape 1 : retrait du revêtement

La première étape consiste à enlever les zones abîmées de votre sol en lino. Le procédé est plus simple si le format de votre revêtement est en lame. Il vous suffira alors d’enlever le carrelage endommagé pour ensuite poser les nouveaux. En revanche, pour du lino en feuille, il vous faudra sectionner avec l’aide d’un cutter la partie à remplacer. Dans ce contexte, la procédure est plus technique, et il est préférable de confier la tâche à un professionnel pour minimiser les risques.

Cela dit, l’opération est plus simple si vous devez changer l’intégralité de votre revêtement. Par conséquent, il vous suffit de découper des bandes de 50 cm de large pour ensuite les enlever une par une.

2. Étape 2 : dépose de la colle

La deuxième étape consiste à retirer la colle servant à fixer le linoléum. Qu’il s’agisse d’un remplacement partiel ou total, au moment d’enlever le revêtement, une partie de colle peut rester fixée en dessous. Par conséquent, il vous faut enlever cette colle pour pouvoir retirer le reste du revêtement. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des produits, plus précisément un décapant thermique ou chimique. Ces produits peuvent affaiblir l’effet de la colle, ce qui permet un retrait plus facile du revêtement.

Remplacement d'un sol en lino

Le retrait des restes de lino peut aussi se faire de manière mécanique en utilisant une spatule électrique. Par ailleurs, pour plus d’efficacité, vous pouvez combiner les méthodes thermiques et chimiques pour enlever le morceau de lino. Cela dit, faites attention à ne pas abîmer les linos adjacents à ceux que vous prévoyez de retirer. Sinon, les traces de la réparation effectuée vont être très visibles.

3. Étape 3 : pose du nouveau lino

Après avoir enlevé l’ancien lino, vous pouvez enfin procéder à la pose du revêtement neuf. D’ailleurs, le lino fait partie des revêtements de sol les plus simples à poser. Après avoir réalisé les deux étapes précédentes, prenez le temps de bien nettoyer la surface.

Ensuite, posez les rouleaux de lino ou découpez les dalles sur la partie à renouveler. Le plus important étant d’ajuster le nouveau revêtement à la zone à refaire en fonction du format. Toutefois, pensez à bien respecter les motifs afin que la réparation ne soit pas trop remarquable sur l’ensemble du sol. L’opération reste moins technique dans le cas d’un remplacement intégral du revêtement. Vous n’aurez alors pas à vous soucier de faire correspondre les nouveaux morceaux de linoléum.

L’application du revêtement peut se faire avec du scotch à double face, à condition que celui-ci tienne suffisamment fort. Mais il est plus pratique d’utiliser de la colle pour poser le nouveau revêtement. Et si vous avez répandu des taches de colle durant la rénovation, il vous suffit d’utiliser du solvant pour les nettoyer.

Demandez des devis de remplacement de sol en lino

Comment réparer un sol en linoléum abîmé ?

Le remplacement n’est pas l’unique option lorsque votre sol en linoléum montre des signes d’usures légères. En cas de petites rayures, de trous, de brûlures légères ou d’empreinte, vous pouvez alors réparer la surface endommagée. Pour ce faire, il vous suffit d’investir dans un kit de réparation pour revêtements de sol. Il s’agit d’un ensemble de matériels de réparation qui s’adapte à tous les types de sol, qu’il soit synthétique à l’instar du lino, ou naturel comme le bois.

Ces kits de réparation comprennent des bâtons de cire proposés dans des teintes différentes ainsi que du fer à fondre. En mélangeant ces différents bâtons de cire, vous serez en mesure de reproduire la couleur de votre sol en linoléum. Utilisez ensuite le fer pour faire fondre la cire et appliquez le produit sur les zones endommagées. Le procédé n’en reste pas moins assez technique. Par conséquent, pour éviter les erreurs et surtout pour gagner du temps, confiez plutôt la tâche à un professionnel.

Quelles sont les meilleures alternatives pour changer un sol en lino ?

Le lino a la particularité de répliquer l’aspect de nombreux autres types de matériaux, une polyvalence qui justifie d’ailleurs son succès. Cela dit, il existe des alternatives pouvant remplacer un sol en lino, tout en présentant les mêmes particularités. Voici notre sélection des meilleurs revêtements avec lesquels vous pouvez substituer votre parement en lino.

Le vinyle

Si vous recherchez une alternative peu chère au linoléum, le vinyle constitue la meilleure option. D’ailleurs, les similitudes que présentent ces deux revêtements sont nombreuses. Il existe tous deux dans une grande variété de couleurs et de motifs. Vous pouvez même trouver des modèles qui imitent d’autres matériaux à l’instar du bois, de la pierre ou du carrelage.

Le lino et le vinyle sont deux revêtements qui sont relativement faciles à entretenir. Cela dit, le vinyle convient mieux aux endroits humides tels que la salle de bain ou la cuisine. Nous pouvons cependant reprocher au vinyle sa sensibilité aux égratignures. Un revêtement en vinyle n’est également pas adapté aux fortes chaleurs. Il peut se déformer quand la température augmente.

Le PVC ou Polyvinyle Chloride

Très similaire au vinyle classique, et même souvent confondu avec ce dernier, le PVC constitue également une excellente alternative au lino. Ce type de revêtement de sol permet aussi une grande polyvalence et son entretien est tout aussi simple que le vinyle classique.

Son prix est d’ailleurs similaire à ce dernier, ce qui en fait également une alternative économique au lino. Toutefois, la qualité du PVC peut varier, et les modèles bon marché peuvent être très fragiles. Ils sont sujets aux signes d’usures plus rapidement que les autres types de revêtement.

Le parquet

Le lino a beau imiter la texture d’autre matériau, il ne remplace pas la particularité et les caractéristiques d’un modèle original. Le parquet constitue une excellente option si vous souhaitez donner plus de charme et un côté plus naturel à votre sol. Il a la particularité d’être plus durable, et vous pouvez le revernir ou le poncer pour prolonger sa durée de vie. Pour augmenter la valeur de votre habitation, il s’agit d’une option à envisager.

Bien évidemment, le parquet présente quelques inconvénients. Il peut être plus coûteux à l’achat et à l’installation. De plus, le revêtement requiert un entretien régulier, et il est particulièrement sensible à l’humidité.

Le stratifié

Si vous souhaitez profiter d’un aspect de sol en bois plus réaliste que celui offert par le lino, le stratifié est à envisager. Plus abordable que le parquet réel, il est également plus simple à installer, et présente une grande durabilité tout comme son homologue. Certains modèles peuvent d’ailleurs résister à l’humidité. Ils peuvent donc être utilisés pour l’aménagement d’une pièce comme une cuisine ou une salle d’eau.

Cela dit, les versions les plus abordables peuvent s’user rapidement. En choisissant du stratifié, il vous faut également porter une attention particulière aux joints du revêtement du sol. En effet, l’eau peut endommager les planches si elle venait à s’introduire à l’intérieur des joints.

Le carrelage

Le carrelage est l’option à considérer pour remplacer votre sol en lino si vous mettez un point d’honneur à la robustesse et à la durabilité. Vous pouvez également en trouver dans une grande variété de styles, de motifs et de tailles. Le carrelage convient parfaitement aux zones à fort trafic, et son entretien est plus simple. Mais le revêtement peut refroidir une pièce, et marcher sur pied nu sur des carreaux froids est loin d’être confortable.

En outre, par rapport au lino, son prix est de loin plus élevé, justifié par sa grande solidité. Seuls les chocs importants peuvent casser le revêtement et conduire à des réparations. Bien qu’il s’agisse d’un évènement rare, le procédé n’est pas pour autant simple. Il vous faut également considérer le remplacement régulier des joints pour renforcer l’étanchéité du revêtement.

Estimez combien remplacer un sol en lino

Chouchouter votre sol en lino : les entretiens à faire pour prolonger la durée de vie de votre revêtement

Le remplacement d’un revêtement de sol en lino est loin d’être une mince à faire. Heureusement, il est possible de retarder l’échéance en procédant à des travaux d’entretien. De plus, il suffit de quelques gestes simples pour préserver l’aspect de votre parement de sol. Vous pouvez utiliser des produits de nettoyage classiques comme du savon noir liquide, du vinaigre blanc ou du bicarbonate de soude pour maintenir son apparence.

Préparation pour remplacer un sol lino

Toutefois, pour les taches coriaces, préférez un nettoyage à l’alcool 90° pour les faire disparaître. En ce qui concerne les moisissures, du white spirit ou de l’ammoniaque peut faire l’affaire. Mais pour améliorer la durée de vie du revêtement en général, utilisez de la cire ou du produit lustrant. Évitez toutefois la javel ou l’acétone qui ne conviennent pas aux sols synthétiques comme le lino.

L’essentiel en quelques questions :

Il est important de surveiller des signes tels que l’usure importante, les dommages irréparables, le décollement, la perte d’étanchéité ou l’obsolescence esthétique pour déterminer s’il est temps de remplacer le linoléum.


Le remplacement se fait généralement en trois étapes : retrait du revêtement, dépose de la colle, et pose du nouveau linoléum. Ces étapes varient selon que le remplacement est partiel ou intégral.


Oui, pour des dommages légers, des kits de réparation spécifiques aux revêtements de sol, comprenant des bâtons de cire et un fer à fondre, peuvent être utilisés. Cependant, des professionnels sont recommandés pour éviter les erreurs.


Divers matériaux peuvent remplacer le linoléum, dont le vinyle (abordable, mais sensible aux égratignures), le PVC (similaire au vinyle, mais la qualité peut varier), le parquet (naturel et durable, mais nécessite un entretien), le stratifié (réaliste et abordable, mais peut s’user rapidement), et le carrelage (robuste, mais plus cher).


Des gestes simples, tels que le nettoyage avec des produits doux comme du savon noir, du vinaigre blanc ou du bicarbonate de soude, ainsi que l’utilisation de cire ou de produit lustrant, peuvent contribuer à prolonger la durée de vie du linoléum.