Subventions et aides financières disponibles pour l’installation d’une VMC

Installation d'une VMC

5/5 - (2 votes)

Dernière mise à jour le : 28 mai 2024 par Rénovation et travaux

Plus de 35% des habitations souffrent d’un problème d’humidité et d’air de qualité médiocre. Une situation qui s’aggrave à cause d’une ventilation insuffisante. Pour remédier, le mieux est d’installer un appareil VMC ou Ventilation Mécanique Contrôlée. Il s’agit d’une solution efficace que près de 15% des foyers en rénovation de maison choisissent. Actuellement, de nombreux programmes encouragent les ménages à la pose d’une VMC. Ces subventions travaux sont proposées par l’État ou par des organismes particuliers. Quelles sont les aides pour l’installation de VMC ? Découvrez à travers notre présent article tout ce qu’il faut savoir sur ces subventions.

Estimez le prix installation VMC avec les aides

Quelles aides permettent de réduire le prix installation VMC ?

Plusieurs aides sont établies par le gouvernement et certains organismes locaux pour inciter à l’amélioration du confort dans un logement. Ces subventions visent à motiver les foyers à l’optimisation de la qualité de l’air intérieur. Mais pas seulement, elles encouragent également les ménages à privilégier une meilleure efficacité énergétique dans leurs habitations. Pour bénéficier de ces avantages, la pose d’un système VMC est incontournable. A noter qu’il faut prévoir un budget entre 600 et 1 200 € pour une installation simple flux. Le prix d’une VMC peut augmenter jusqu’à 4 500 € (Comparez des devis) ou plus pour un modèle double flux. Pour réduire ces dépenses, les programmes d’aides sont nombreux. Les subventions gouvernementales, les crédits d’impôt, les prêts à taux zéro…

MaPrimeRénov’ : une aide pratique pour diminuer le coût de pose VMC

MaPrimeRénov’ est un dispositif financier proposé par l’Anah ou Agence nationale de l’habitat pour soutenir les travaux de rénovation énergétique. En 2021, l’Anah enregistre plus de 500 000 demandes, avec un budget total alloué qui a doublé par rapport à l’année précédente. Ce qui a atteint jusqu’à 2 milliards d’euros d’aides accordées. Cette subvention est accessible à tous les propriétaires, qu’ils soient occupants ou bailleurs. Le montant du nouveau dispositif MaPrimeRénov’ dépend du revenu fiscal du ménage et du gain écologique des travaux envisagés. La subvention permet de couvrir jusqu’à 90% du prix d’installation d’une VMC pour les ménages les plus modestes.

Crédit d’impôt pour la transition énergétique ou CITE

Avant d’être remplacé par MaPrimeRénov’, le CITE offrait une réduction fiscale de 30% du coût des équipements. Les installations utilisées lors de la pose d’une VMC sont incluses. Le crédit d’impôt est très populaire. Selon l’enquête sur le sujet, plus de 2 millions de foyers ont bénéficié de cette subvention jusqu’en 2020. Bien que le CITE soit désormais intégré dans MaPrimeRénov’ sous une forme différente, il a largement contribué à sensibiliser les particuliers à l’importance des rénovations énergétiques.

Aide Éco-prêt à taux zéro ou éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro permet aux propriétaires de financer des travaux d’amélioration énergétique. La particularité de cet emprunt est qu’il est sans intérêts à rembourser. Ce prêt permet de financer jusqu’à 30 000 € (Trouvez un artisan) de travaux sur 15 ans. Il est cumulable avec MaPrimeRénov’. Ce qui permet une réduction significative du coût initial des travaux d’installation de VMC. De plus, aucun revenu minimum n’est requis pour bénéficier de cet éco-prêt. Si bien que cette aide est vraiment accessible pour les ménages souhaitant améliorer leur habitat.

Aides locales pour la pose d’une installation VMC

En complément des aides nationales, des subventions locales sont disponibles selon les régions ou municipalités. Certaines collectivités offrent des programmes qui peuvent se cumuler avec MaPrimeRénov’. L’obtention d’aides locales pour la pose d’une installation de Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) varie significativement en fonction de votre lieu de résidence et des politiques environnementales locales. Cela peut aussi dépendre des programmes d’incitation à l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments. Les subventions locales permettent de couvrir entre 10% et 50% du prix total de l’installation d’une VMC. Le montant des aides est plafonné entre 500 € à 3 500 € (Voir les prix) . Tout dépend des fonds disponibles.

Demandez vos devis d’installation VMC

Dois-je respecter des conditions d’éligibilité pour accéder aux subventions ?

L’obtention des subventions pour l’installation d’une VMC dépend de différentes modalités. En effet, il existe de nombreuses conditions d’éligibilité à connaître et respecter. Pour vous informer, voici une liste des principales conditions pour accéder aux aides travaux de pose VMC :

  • Les conditions de ressources : le montant des aides, comme MaPrimeRénov’, dépend en principe des revenus du ménage. Les donateurs ont classé différentes catégories dont les ménages très modestes, les modestes, les intermédiaires et les revenus supérieurs.
  • Le type de logement : seules certaines aides sont soumises à cette condition. Par exemple, il faut que la construction date de plus de deux ans pour obtenir l’aide MaPrimeRénov’. Dans le cas de l’éco-PTZ, les résidences principales construites avant janvier 1990 sont uniquement éligibles.
  • La nature du projet à réaliser : il est important que les travaux visent à améliorer la performance énergétique de l’habitation. Sinon, votre projet ne sera pas éligible aux subventions. A noter que la pose d’un système VMC fait partie des travaux aidant à optimiser l’efficacité énergétique d’un logement.
  • L’artisan qualifié Reconnu Garant de l’Environnement ou RGE : vous devez engager uniquement un professionnel certifié RGE pour bénéficier des aides. Cette certification permet d’assurer que l’artisan réalise des travaux répondant aux standards de qualité actuels et aux normes en vigueur dans l’éco-rénovation.

Il s’agit des conditions les plus courantes pour être éligible aux subventions d’installation de VMC. Pour accéder aux aides, vous devez donc respecter ces différentes modalités.

Exemple de prix installation VMC avec les aides

Les subventions pour installation VMC permettent de diminuer considérablement le coût total des travaux. Pour en savoir plus sur le prix réduit, voici un exemple. Supposons que le tarif de pose VMC se situe autour de 1 500 € (Recevez plusieurs devis pour vos travaux) . Découvrez les différentes aides et le montant probable accordé :

A travers ce tableau, vous pouvez voir que le prix d’installation d’une VMC est réduit à 600 €. Après application des subventions MaPrimeRénov’ et les aides locales, il est possible de bénéficier de 900 € (Demandez des devis) en moins dans ses dépenses. Cette réduction significative rend l’installation de la VMC beaucoup plus accessible et économiquement viable pour de nombreux foyers. Grâce au cumul des programmes, les ménages peuvent solliciter plusieurs aides en même temps.

Calculez le prix pose VMC déduit des subventions travaux