Qu’est-ce que l’assainissement ?

Assainissement d'eau

Dernière mise à jour le : 5 avril 2022 par Rénovation et travaux

En cas de construction neuve, d’extension ou de rénovation, les travaux d’assainissement sont à privilégier. Ils sont indispensables pour s’assurer d’une excellente évacuation des eaux usées. Mais pas seulement, l’assainissement est également incontournable pour traiter les eaux sales avant d’être rejetées dans la nature. Beaucoup ne connaissent pas exactement la définition et l’importance de l’assainissement. C’est quoi au juste ? Découvrez notre article pour en savoir plus sur les travaux d’assainissement individuel ou collectif.

Travaux d’assainissement : c’est quoi au juste ?

Réaliser l’assainissement d’un bâtiment ou d’une maison est d’une grande importance. Ce genre de travaux est essentiel pour rendre une construction plus fonctionnelle et pérenne. L’assainissement a pour principal objectif de traiter ou dépolluer des eaux usées domestiques ou industrielles avant un rejet dans la nature. Grâce à ce procédé, l’environnement est mieux protégé de la pollution. En contactant une entreprise d’assainissement, vous bénéficiez d’une installation ou un entretien minutieux de votre système. Mais pas seulement, vous pouvez profiter d’une bonne expertise pour raccorder vos canalisations aux réseaux collectifs d’évacuation des eaux usées.

L’eau est un élément primordial pour les ménages. D’après une enquête réalisée par l’INSEE, une famille française consomme en moyenne 329 litres d’eau par jour. Son usage est réparti comme suit :

  • 39% pour la salle de bains,
  • 20% pour les sanitaires,
  • 15% pour la machine à laver les linges,
  • 14% pour le nettoyage de la vaisselle et la préparation des repas,
  • 7% pour l’entretien du jardin,
  • 6% pour autres utilités comme le ménage, le nettoyage de la voiture, de la moto…

Ces différents usages s’accompagnent d’une production importante d’eaux usées. Ces dernières doivent s’écouler dans des évacuations spéciales. Les eaux résiduaires doivent suivre des conduits d’assainissements collectifs pour un traitement spécial. Avant d’être déversées dans la nature, elles sont nettoyées et dépolluées par plusieurs procédés techniques. Ce processus tient une importance capitale pour la préservation et la protection de l’environnement.

Qu’est-ce que l’assainissement individuel ?

Le traitement des eaux usées d’un ménage peut être réalisé par un système d’assainissement autonome. Ce dispositif d’épuration des eaux usées est uniquement réservé aux habitations situées en zone dispersée. Pour un assainissement individuel, les particuliers résidents sont responsables de la mise en place du système de traitement. Vous avez le choix entre plusieurs modes de collecte individuelle des eaux résiduaires. Voici 3 des principaux systèmes d’assainissement non collectif les plus répandus :

  • Réaliser une fosse toutes eaux: il s’agit d’un système d’assainissement non collectif très courant. Il permet de remplacer une ancienne fosse septique. Cependant, vous avez besoin d’installer un second système de traitement qui évacue les eaux dépolluées.
  • Installer un système phyto épuration: ce mode est aussi appelé un lagunage. Il constitue une méthode plus écologique pour traiter des eaux domestiques. Ce système d’assainissement se base sur l’utilisation de plantes qui se chargent de la dépollution des eaux.
  • Poser une micro station d’épuration: cet appareil est parfaitement conçu pour assurer un traitement minutieux des eaux usées domestiques. La micro station épuration sert principalement à stocker et soustraire les polluants à l’aide de bactéries en suspension ou fixées.

L’assainissement collectif : comment ça marche ?

L’assainissement collectif est généralement destiné aux bâtiments se trouvant en zone regroupée ou urbaine. Il s’agit d’un système qui doit être raccordé aux réseaux collectifs de son département. Une usine d’épuration urbaine est en charge du traitement des eaux usées domestiques avant le déversement dans la nature. Cette technique est plus courante dans les agglomérations. Pour un assainissement collectif, il existe deux procédés :

  • Le traitement par des stations épurations : une station d’épuration traite en moyenne plus de 1 020 000 m3 d’eaux usées. Le raccordement de ses évacuations d’eaux résiduaires vers le réseau public nécessite une autorisation. N’hésitez pas à demander l’aide des professionnels dans ce secteur en cas de travaux d’assainissement collectif par station d’épuration.
  • Le système par lagunage à travers des étangs: il s’agit d’une méthode d’assainissement destinée aux petites villes. Ce sont les organismes vivants comme les plantes, les algues et les bactéries qui s’occupent du traitement des eaux usées. Si bien que le lagunage nécessite un étang très large.

Bon à savoir : ne confondez pas l’assainissement et le traitement de potabilisation des eaux. Ce sont deux domaines bien distincts. Le traitement potabilisation sert à prélever l’eau d’un espace naturel pour la transformer en eau potable. Tandis que l’assainissement constitue une technique permettant de dépolluer les eaux déjà utilisées avant d’être rejetées dans la nature.