Toiture en fermette : mode d’emploi

Tout savoir sur la toiture fermette

La charpente fermette est une charpente industrielle, produite en usine et livrée prête à l’emploi sur le chantier. Ce type de charpente se démocratise de plus en plus, parce qu’elle est à la fois plus abordable et plus rapide à monter.

Exigez gratuitement des devis de pose de charpente

Caractéristiques générales d’une toiture fermette

La charpente fermette se distingue de la charpente traditionnelle en plusieurs points.

Une charpente constituée de plusieurs petites fermes

En charpenterie, la ferme désigne l’ossature triangulaire formée par l’entrait et les deux arbalétriers ainsi que le poinçon central. Une charpente classique est formée de deux fermes sur lesquelles reposent les pannes et les chevrons. La charpente industrielle, quant à elle, est composée de plusieurs petites fermes, d’où d’ailleurs son appellation charpente fermette. Les petites fermettes sont espacées en moyenne de 60 cm et remplacent la fonction des chevrons.

Une charpente conçue avec des bois de petite section

Si les fermes d’une charpente ordinaire sont réalisées avec des bois de grande section, ceux d’une fermette sont plus fins. Il en résulte une structure moins lourde et surtout moins onéreuse. La charpente fermette contribue à rationaliser l’utilisation du bois en construction.

Une charpente confectionnée essentiellement avec du bois résineux

La solidité de ce type de charpente reposant sur la multiplicité des fermettes, la charpente industrielle recourt à des bois ordinaires, de type résineux.

  • Pin : affiche une excellente résistance mécanique. Il convient aussi bien à la confection de charpente fermette qu’à la conception de charpente traditionnelle.
  • Mélèze : très apprécié pour ses couleurs et son esthétique, il convient le mieux à une charpente apparente.
  • Douglas : avec une meilleure tenue dans le temps, il est utilisé pour les charpentes exposées à l’extérieur.

Info prix : une charpente fermette, toute essence confondue, revient entre 30 et 50 € du m2. À titre comparatif, une charpente traditionnelle coûte en moyenne 75 €, fourniture et pose comprises.

Comparez des devis professionnels de pose de charpente

Confection d’une charpente fermette

La charpente fermette est fabriquée en usine selon des normes précises.

Dimensionnement des fermettes de la charpente

Pour réaliser les fermettes, le fabricant tient compte de :

  • La surface de la toiture : le nombre de fermettes à fabriquer ainsi que la dimension des sections dépendent de la longueur et de la largeur de la toiture.
  • La charge supportée par la charpente : celle-ci dépend du type de couverture choisie. Les tuiles et ardoises nécessitent une charpente plus robuste par rapport aux couvertures métalliques.
  • Les conditions climatiques : vent, neige et précipitations, tous ces critères influent également sur les caractéristiques de la charpente.

Conseil : contreventement, charges permanentes, charges temporaires, anti flambement, la confection d’une charpente est très technique. Le moindre écart peut nuire à la résistance de la structure. Nous recommandons le recours à un professionnel pour réaliser tous les calculs nécessaires.

Traitement du bois de fermette

Utilisant des essences de bois de type résineux, le bois de fermette nécessite un traitement préalable. Le bois peut subir différents types de traitement :

  • Traitement par trempage : consiste à plonger le bois dans un bac rempli de produits de préservation. Le traitement dure entre 3 et 5 minutes.
  • Traitement en autoclave : consiste à placer le bois dans un autoclave, une sorte de marmite géante pressurisée. Des solutions organiques sont ensuite pulvérisées sur le bois sous vide. Cela permet au produit de pénétrer le bois en profondeur.
  • Traitement par thermo chauffage : consiste à cuire le bois à une température de 180 à 240 °C. Cela permet d’extraire toute l’humidité du bois et d’améliorer la résistance mécanique de ce dernier. Le thermo chauffage n’utilise pas de produits chimiques.

Remarque : bien que le bois ait été traité préalablement, le traitement d’une charpente fermette doit être répété tous les 5 à 10 ans.

Assemblage des fermettes

Préalablement traités, les pièces de bois sont découpées selon des dimensions précises. Les éléments sont par la suite assemblés grâce à des connecteurs métalliques, des clous et boulons. Les fermettes sortent de l’usine, prêtes à être montées sur le toit. Elles sont livrées sur le site par camion.

Gratuit et sans engagement : devis de pose de charpente

Pose d’une toiture fermette

Livrée sur le chantier, la charpente fermette est prête à être posée sur le toit.

Manipulation des fermettes

Chaque fermette doit être hissée sur le toit. Pour poser une charpente fermette, il est de ce fait nécessaire d’utiliser un engin de levage. Grue mobile, grue télescopique, grue sur remorque, vous pouvez louer un engin de levage à la journée. Une ou deux journées suffisent pour monter entièrement une charpente fermette.

Info prix : la location journalière d’une grue de levage revient autour de 150 €.

Montage et fixation des fermettes

La charpente métallique est livrée avec une feuille de montage. Les pièces sont généralement numérotées. Il convient de respecter les prescriptions de cette feuille pour un montage parfait. Quant à la procédure, elle se fait en plusieurs étapes, de l’insertion des chevilles dans les murs au boulonnage. Les fermettes sont ensuite renforcées et solidarisées avec des lisses et contreventements. Ceux-ci sont souvent compris dans le kit livré.

Le montage d’une charpente fermette est nettement plus facile et plus rapide comparé à une charpente traditionnelle. Le véritable problème réside dans le travail en hauteur. Pour votre sécurité et pour garantir un montage aux normes, nous vous conseillons de confier la pose d’une charpente fermette à un professionnel, notamment un charpentier couvreur. Découvrez alors toutes les informations sur le prix d’un charpentier couvreur.