Termite bois et charpente : diagnostic et traitement

Comment traiter la charpente contre les termites ?

Le termite fait partie des insectes xylophages qui se nourrissent de bois et de ses dérivés. Il s’attaque notamment au bois et peut, si non traité, envahir l’intégralité de la charpente. Un diagnostic sérieux doit donc être réalisé pour détecter la présence de termite. Si confirmé, un traitement doit être le plus vite possible lancé.

Réclamez vos devis gratuits de traitement de termites

Quels sont les dégâts provoqués par les termites sur le bois de charpente ?

Insecte lignivore, le termite dévore le bois depuis l’intérieur. Il en résulte une fragilisation importante du bois de charpente.

Types de bois attaqués par les termites

D’après les études réalisées, le termite apprécie certaines essences plus que d’autres. Certaines espèces peuvent même être épargnées :

  • Bois très exposés aux attaques de termite : dans la liste figurent le douglas, l’épicéa, le pin sylvestre, le chêne, le hêtre et le châtaignier. De manière générale, toutes les essences de bois de type européen sont particulièrement vulnérables.
  • Bois épargnés par les termites : dans la liste figurent principalement les bois exotiques tels que l’Iroko, le Teck, l’Ipé ou encore l’Azobé.

Pour autant, la capacité et la résistance aux attaques de termite dépendent de la classe de durabilité du bois en question. Un bois exotique classé S ou sensible peut éventuellement être colonisé par des termites. À l’inverse, du hêtre classé D ou durable résistera mieux à l’assaut de l’insecte.

Risques après une infestation de termite

Les termites dévorent le bois depuis l’intérieur en créant de nombreuses galeries. Le bois devient creux, ce qui le fragilise. À terme, une charpente infestée par des termites peut s’effondrer sous son poids. Le risque n’est donc pas à prendre à la légère. En outre, les termites peuvent s’attaquer à d’autres matériaux contenant de la cellulose. C’est notamment le cas du plâtre.

Info : 50 départements sont particulièrement touchés par les termites. Les régions les plus concernées sont le sud-ouest, les côtes atlantiques, la méditerranée, mais aussi la région Île-de-France. Ces départements ont adopté des mesures et réglementations très strictes pour lutter contre les termites.

Devis gratuits et professionnels de traitement de termites

Comment identifier la présence de termite ?

La majorité des termites vivent en sous-sol, ce qui rend difficile leur identification. Seul un diagnostic permet de préciser une éventuelle infestation.

Reconnaître le termite

Le termite s’apparente à une fourmi. Mais si la fourmi est inoffensive, en tout cas pour le bois de charpente, le termite, lui, est particulièrement nuisible. Voici quelques caractéristiques à retenir pour reconnaître le termite :

  • Couleur : la fourmi a une couleur brune alors qu’un termite est plus clair, voire blanc.
  • Ailes : elles sont de tailles égales sur un termite tandis qu’elles sont différentes sur une fourmi. Toutefois, la majorité des termites dits ouvriers n’ont pas d’aile.
  • Antennes : celles des termites sont droites, celles des fourmis sont courbées.

Info : un termite a une durée de vie de 4 à 6 mois pour les ouvrières. Leur reine, elle, peut vivre jusqu’à 40 ans.

Interpréter les signes de présence de termite

Il existe un certain nombre de signes qui peuvent indiquer la présence de termite dans une maison :

  • Les excréments : s’apparentent à de petites boulettes de sciure, ils indiquent la présence de termite et la partie du bois attaquée.
  • Le bruit : en grignotant le bois, le termite produit un son important. Ce bruit est particulièrement identifiable la nuit.
  • Les cordonnets : tunnel fabriqué par le termite pour se protéger des prédateurs et des rayons UV. Les cordonnets longent les murs et le bois et indiquent la présence de termite.
  • Le bois creux : le termite dévore le bois de l’intérieur. En toquant sur le bois, celui-ci sonne creux. Les plinthes en bois sont généralement les premiers attaqués.

Faire établir un diagnostic termite

Lorsque vous soupçonnez la présence de termite dans votre maison, vous devez impérativement établir un diagnostic termite. Celui-ci est confié à un professionnel agrémenté par le Cofrac. Le diagnostiquer utilise habituellement une sonde pour déterminer la présence et l’importance des termites. Un diagnostic termite coûte entre 70 et 180 €.

À ne pas oublier : si le diagnostic révèle la présence de termite, vous devez impérativement en informer la mairie qui prendra toutes les dispositions nécessaires pour contenir la propagation.

Obtenez plusieurs devis de traitement de termites

Quel traitement pour éliminer les termites ?

Lorsque la présence de termite est avérée, il faut agir rapidement pour limiter les dégâts. Les termites peuvent être éradiqués de différentes façons. En fonction du type de traitement appliqué, le prix va de 1 200 à 2 500 €.

Traitement chimique

Ce traitement recourt à des produits chimiques pour tuer les termites. Il s’agit généralement de produits à base de xylophène. Le produit peut être badigeonné, pulvérisé ou introduit dans le bois. Le type d’application dépend de l’avancée de l’infestation. Le traitement chimique reste le plus efficace et le plus rapide pour éliminer tous les insectes xylophages comme le termite, mais également capricorne et vrillette.

Traitement par piège

Alternative au traitement chimique, ce traitement consiste à parsemer des pièges pour appâter et tuer les termites par empoisonnement. Ce traitement prend du temps et implique un suivi régulier. De manière générale, le traitement par piège nécessite jusqu’à une année pour éradiquer complètement les termites.

Traitement par chaleur

Il consiste à insuffler de l’air chaud pour tuer les insectes ainsi que les œufs et les larves. Il faut alors que la température soit maintenue à 56 °C pendant au moins une heure pour éradiquer les colonies de termites. Ce procédé permet de garder toute l’intégrité de la charpente.

Traitement par onde

Ce procédé recourt au principe du four micro-onde. Les micro-ondes vont chauffer la partie du bois infestée par les termites. Ce traitement est envisageable lorsque l’infestation se limite à une partie identifiée de la charpente.

Autre solution : pour éviter les problèmes d’infestation, vous pouvez éventuellement recourir à une charpente métallique.