Quelle isolation pour mur intérieur ?

Mur intérieur : quelle isolation choisir ?

Dernière mise à jour le : 20 septembre 2022 par Rénovation et travaux

Toute paroi en contact avec l’extérieur doit impérativement être isolée afin de limiter les déperditions thermiques. Cela permet en outre de réduire la facture énergétique générée par le chauffage. Mais qu’en est-il des murs et des cloisons intérieurs ? Faut-il également les isoler ? Quel type d’isolation mettre en œuvre pour les murs intérieurs ?

Demandez des devis gratuits pour vos travaux d’isolation

Isolation des murs intérieurs : quel intérêt ?

L’isolation des murs et des parois intérieurs n’est pas obligatoire. Toutefois, isoler les cloisons n’est pas dénué de sens.

Isoler les murs intérieurs pour maintenir un confort thermique optimal

Un logement contient plusieurs pièces : salon, chambres, cuisine et salle de bain. Chacune de ces pièces a ses caractéristiques propres. La salle de bain n’est par exemple pas chauffée en permanence. Il est donc utile de préserver la pièce attenante à la salle de bain. Il en est de même pour une buanderie ou un garage. Isoler un mur intérieur, bien que facultatif, contribue au confort thermique de tout le logement.

Isoler les murs intérieurs pour garantir le calme

Les murs intérieurs doivent surtout être isolés du bruit. Entre la pièce de vie principale et la chambre à coucher, il peut être utile d’isoler le mur de séparation. Cela est d’autant plus important lorsqu’il s’agit de cloison sèche de type plâtre. L’isolation assure aussi bien le confort thermique que le confort acoustique.

Gratuit : devis pour vos travaux d’isolation

Quel type d’isolation mettre en œuvre pour les murs intérieurs ?

L’isolation d’un mur intérieur peut se faire de deux manières : au moment de la construction du mur ou après.

Isoler un mur intérieur pendant sa construction

La solution la plus simple consiste à prévoir l’isolation du mur intérieur durant la construction de ce dernier. L’isolation en construction est, par ailleurs, plus facile et moins onéreuse. Pour cela, il convient d’utiliser des matériaux isolants pour ériger les murs intérieurs. Il s’agit notamment de :

  • Briques creuses : avec des alvéoles qui piègent l’air et qui forment une rupture automatique.
  • Placo isolant : un panneau de plâtre renforcé en amont par une couche d’isolant. Le placo isolant est reconnaissable à sa couleur bleue ou verte.
  • Béton cellulaire : également à structure alvéolaire, ce matériau se suffit à lui-même en termes d’isolation phonique ou thermique. Le béton cellulaire a en outre des vertus hygrométriques, idéales pour les pièces humides comme la salle de bain ou la cuisine.

Isoler un mur intérieur existant

L’isolation des murs intérieurs n’étant pas obligatoire, rares sont les logements avec des cloisons et des parois isolées. Il est néanmoins toujours possible de les isoler. Engendrant des travaux supplémentaires, l’isolation a posteriori d’un mur intérieur s’effectue par la pose d’une contre-cloison avec renfort d’isolation.

Conseil : pour atteindre une bonne isolation, posez l’isolant côté froid et côté bruit.

Comparez gratuitement des devis pour vos travaux d’isolation

Quel isolant utiliser pour les murs intérieurs ?

Pour isoler les parois intérieures, vous avez le choix entre les isolants minéraux, les isolants synthétiques et les isolants naturels ou biosourcés.

Isolants minéraux pour mur intérieur

Il s’agit principalement des laines minérales, laine de verre, laine de roche. Ces types d’isolant ont plusieurs avantages :

  • Prix abordable : les laines minérales affichent un tarif généralement compris entre 5 et 20 € du m2, soit les prix les plus bas de tous les isolants.
  • Haute résistance : les laines minérales résistent aussi bien au feu qu’à l’humidité. Matériaux inertes, elles ne craignent pas non plus les insectes et autres nuisibles. Elles ont également une grande longévité.
  • Bonnes performances : les isolants minéraux affichent des performances thermiques et acoustiques tout à fait correctes et le meilleur rapport qualité/prix.

Bémol : les isolants minéraux sont relativement épais. Leur pose réduit de façon importante la surface de la pièce.

Isolants synthétiques pour mur intérieur

Les isolants synthétiques sont souvent issus de l’industrie pétrochimique. On retrouve dans cette catégorie les isolants en polystyrène et les isolants en polyuréthane :

  • Isolant en polystyrène : il existe deux types d’isolants en polystyrène : extrudé et expansé. Si le polystyrène extrudé coûte un peu plus cher, il est néanmoins plus performant.
  • Isolant en polyuréthane : affiche une conductivité thermique de 0,022 W/m.K et est tout simplement considéré comme le meilleur isolant thermique.

Inconvénient : à performance thermique élevée, les isolants synthétiques ont toutefois un faible pouvoir acoustique.

Isolants naturels pour mur intérieur

Dans cette catégorie, on retrouve le liège, le chanvre, la laine de bois ainsi que la ouate de cellulose. Pour l’isolation des murs intérieurs, ces isolants sont disponibles en panneau rigide, à monter sur une ossature métallique. Outre leur côté écologique, les isolants naturels ou biosourcés affichent également de bonnes performances, autant thermique qu’acoustique. Cependant, ces matériaux naturels subissent souvent des attaques d’insectes et de rongeurs.

Devis 100 % gratuits pour vos travaux d’isolation

L’aérogel, l’isolant idéal pour les murs intérieurs ?

Si les isolants recensés précédemment ont tous un défaut, il existe une alternative intéressante : l’aérogel. Il s’agit d’un matériau obtenu à partir de silicate amorphe transformé en gel ultrafin. Proposé en panneau rigide, ce matériau présente d’excellente performance d’isolation thermique et phonique. Résistant à l’humidité, au feu et aux nuisibles, l’aérogel compile tous les critères d’un isolant idéal. Son seul défaut serait son prix, avec des tarifs moyens de 60 € du m2.