Il est important de songer à l’isolation d’un conduit de cheminée quand vous construisez ou rénovez votre cheminée. Encore faudra-t-il savoir comment isoler un conduit de cheminée. Pour réussir cette tâche complexe, il est préférable de confier l’isolation d’un conduit de cheminée à un professionnel. Ce dernier sera en mesure de déterminer quel isolant autour d’un conduit de cheminée utilisé.

Gratuit : devis pour l’isolation de vos combles

L’intérêt d’isoler le conduit de cheminée dans les combles

Si vous avez le projet de faire construire une cheminée dans vos combles ou rénover une installation déjà existante, renseignez-vous sur l’isolation du conduit. Cette dernière est, en effet, indispensable au bon fonctionnement d’une cheminée. En principe, isoler un conduit de cheminée permet de conserver la chaleur qui est à l’intérieur du conduit. Ce qui permet aussi de réduire la transmission de chaleur à l’intérieur du conduit de cheminée vers les parois de vos combles.

Sachez qu’améliorer l’isolation de vos conduits de cheminée ne contribue pas aux performances thermiques de celle-ci. Elle optimise plutôt son fonctionnement. En effet, une très bonne isolation du conduit participe à l’amélioration du tirage d’une cheminée. En d’autres termes, on parle ici de sa capacité d’évacuation des fumées. En clair, l’air froid attire la fumée produite par le foyer de la cheminée. Si le conduit préserve la chaleur, l’air sera projeté plus facilement hors de l’habitation.

Demandez gratuitement des devis d’isolation de combles

Comment bien isoler un conduit de cheminée ?

D’une manière générale, il existe deux situations bien distinctes en matière d’isolation d’un conduit de cheminée dans les combles. Mais il faut savoir que ce type d’opération est réglementé.

La réglementation liée à l’isolation d’un conduit de cheminée à respecter

L’isolation d’un conduit de cheminée doit être conforme aux exigences de la norme DTU 24.1. Cette dernière évoque les règles à suivre en termes de fumisterie et surtout la réglementation des conduits de cheminée. La température de la paroi du conduit ne doit pas dépasser 50 °C dans la zone habitée de votre maison. Et dans les pièces non habitées, elle ne doit pas excéder 80 °C, comme le cas des combles non chauffés par exemple.

L’isolation d’un conduit de cheminée neuve

Pour une cheminée neuve, il est préférable d’intégrer l’isolation du conduit de cheminée directement. Pour cela, vous pouvez utiliser un boisseau isolé. Vous pouvez également opter pour un conduit de cheminée déjà isolé du type conduit métallique à double paroi. Dans ce cas, le conduit intègre une couche de laine de roche permettant de préserver la chaleur et de garantir un bon tirage. Il faut, à cet effet, respecter une distance de sécurité de 8 cm entre la paroi extérieure du conduit et les matériaux jugés combustibles.

L’isolation d’un conduit de cheminée en rénovation

Dans ce genre de situation, la solution idéale est d’installer des matériaux isolants résistants à la chaleur à l’intérieur du tubage. Parmi les isolants les plus recommandés, il y a la laine de roche et la laine de céramique. Ces matériaux sont déjà présents dans les conduits de cheminée rigides isolés, entre les 2 parois. Tout comme dans l’isolation d’une cheminée neuve, vous devez respecter la distance de sécurité de 8 cm entre les parois et les matériaux combustibles.

Comparez des devis gratuits d’isolation de combles

Comment bien choisir l’isolant du conduit de cheminée ?

Pour choisir l’isolant parfait pour votre conduit de fumée, vous devez tenir compte de certains critères. Le matériau utilisé doit disposer de certaines qualités, à savoir :

  • L’isolant doit être inflammable ou installé selon les distances de sécurité exigées.
  • L’isolant doit permettre d’atteindre une température de 50 °C maximum dans les pièces habitables du logement.
  • L’isolant doit permettre d’atteindre une température de 80 °C dans les pièces non habitables de votre logement.

Il est conseillé d’opter pour la laine minérale pour isoler un conduit de cheminée. En effet, ce type d’isolant présente une parfaite capacité thermique, et offre une parfaite résistance au feu. Pour avoir l’isolation de conduit de cheminée recherchée dans le respect des normes, il est préférable de prévoir une vaste épaisseur d’isolant.