Comment vendre sa maison entre particuliers : tous les points à considérer

Noter cet article

vente immobilière entre particuliers

transaction immobilière entre particuliers

La vente d’une maison ou d’un appartement se fait généralement par le biais d’une agence immobilière. Mais la vente des biens immobiliers entre particuliers est de plus en plus pratiquée par les propriétaires, notamment pour se soustraire aux frais d’agence. La vente d’un bien immobilier sans agence comporte ainsi certains avantages, mais également des limites. Voyons comment vendre un bien immobilier de particulier à particulier…

Comment vendre sa maison entre particuliers ?

Si vous décidez de ne pas solliciter les services d’une agence immobilière pour la vente de votre logement, c’est vous qui devez vous occuper de toutes les tâches relatives à la vente d’un bien immobilier.

Il est important de ne pas sous-estimer un tel travail, car la vente sans agence va exiger de vous une véritable implication. Vous allez ainsi passer par les étapes suivantes :

Mise en valeur du bien et estimation de la maison

La vente d’un bien immobilier ne se fait pas du jour au lendemain. Plus vous aurez préparé en amont la vente d’une maison ou d’un appartement, et plus la vente sera rapide.

Un bien qui attire peut se vendre à bon prix et rapidement. Pour ajouter de la valeur à votre bien et vous assurer une vente rapide, voici ce que vous devez faire :

  • La première étape consiste à vérifier l’état des tuyauteries, de la peinture, de l’aspect en général intérieur et extérieur et de réparer tous les petits défauts apparents.
  • Ensuite, il faut rendre votre maison accueillante et chaleureuse, par exemple grâce au home staging ou à une décoration plus neutre.
  • Faites réaliser les diagnostics immobiliers pour estimer les performances énergétiques du bien, et être en mesure de les fournir aux éventuels acquéreurs (les diagnostics immobiliers sont obligatoires lors d’une vente).
  • Effectuez l’estimation du bien immobilier, ce qui peut être réalisé par vous-même ou par un expert.
  • Fixez le prix de vente : celui-ci doit être réaliste et basé sur des données objectives.

Cette préparation est essentielle pour une vente entre particuliers. D’une part, une maison bien mise en valeur partira plus rapidement. Il ne faut jamais oublier que le moindre petit défaut peut faire passer à côté d’une vente, d’où l’importance de présenter le bien immobilier sous son meilleur jour.

D’autre part, l’estimation d’un appartement ou d’une maison est essentielle pour attirer les visiteurs. Un bien surestimé risque d’effrayer les potentiels acquéreurs, qui ne se risqueront même pas à visiter la maison.

La diffusion des annonces

Pour inciter à la visite, c’est bien entendu l’annonce immobilière qui a un impact énorme :

  • Sa large diffusion assure que tous les particuliers en recherche de maison découvrent votre bien.
  • La qualité de sa rédaction incite les particuliers à visiter le bien.

Faites en sorte que l’annonce soit percutante. Pour cela, le texte accrocheur doit décrire parfaitement le bien et ses qualités, et être accompagné de belles photos, qui présentent les plus belles parties de la maison (jardin, balcon, cuisine aménagée, salle de bain rénovée, etc.).

Mettez en avant les atouts du bien et ses spécificités pour donner envie aux acquéreurs potentiels de vous contacter. Si votre bien immobilier a de gros défauts (par exemple un bien à rénover intégralement), ne le cachez pas, mais faites en sorte que cela se répercute sur le prix, qui sera alors suffisamment attractif pour inciter à la visite.

Pour diffuser les annonces, appuyez-vous sur les principaux sites internet de petites annonces, mais aussi pourquoi pas sur les commerces locaux..

À savoir : il ne faut pas oublier que seul un bien visité est vendu. Si votre prix est trop haut ou si votre annonce ne donne pas envie de visiter, vous ne vendrez jamais la maison.

Organisation des visites lors de la vente entre particuliers

Une fois l’annonce diffusée, il reste à gérer les contacts des acquéreurs potentiels :

  • Répondez aux e-mails : rédigez un e-mail type, qui contient toutes les informations nécessaires sur la maison, et éventuellement des photos supplémentaires. Envoyez-le systématiquement si on vous demande plus d’informations. Et programmez les visites des acquéreurs qui cherchent à découvrir la maison.
  • Répondez aux appels : répondez aux acquéreurs qui vous contactent, ou rappelez-les s’ils vous laissent un message. Il est important d’être réactif pour ne pas rater de visites.
  • Programmez les visites : prévoyez des créneaux horaires réguliers pour les visites, en vous rappelant que les acquéreurs préfèrent visiter le soir et les week-ends.
  • Organisez les visites : faites en sorte que la maison soit toujours propre, et organisez des visites de manière à mettre le mieux en valeur votre maison ou votre appartement.

Il est primordial d’être réactif quand on vous contacte. N’oubliez pas que les acquéreurs sont en situation de force avec le marché immobilier actuel (même si toute dépend de votre type de bien et de votre ville).

Bien souvent, il y a plus de maisons ou d’appartements que d’acquéreurs, et vous avez plus à perdre que l’acquéreur lorsqu’il ne visite pas votre bien.

Le compromis de vente et l’acte authentique

Votre maison a trouvé un acquéreur ? Vous allez maintenant entrer dans la partie administrative de la vente. Selon ce qui a été convenu avec le client, vous allez être amené à rédiger un compromis de vente ou une promesse de vente.

Cela peut se passer seulement entre vous et le client ou devant le notaire :

  • Lors de la vente entre particuliers, faites appel à un notaire. Il vous évitera des erreurs qui peuvent vous coûter cher et sera force de conseils.
  • Prenez toujours le temps de vérifier la solvabilité de l’acquéreur avant la signature d’un compromis de vente. Vous vous engagez à « immobiliser » la vente en signant un tel compromis, il est donc logique de vous assurer que l’acquéreur est en mesure d’acheter la maison, et qu’il ne vous fait pas perdre de temps.
  • N’oubliez pas que l’acquéreur a un délai de rétractation de 10 jours suivant la signature du compromis, durant lequel il peut annuler le contrat. Le compromis sera également annulé sans dommages et intérêts si le prêt immobilier de l’acquéreur lui est refusé.
  • Consultez systématiquement votre notaire à chaque étape de la vente. Il vous informe notamment sur vos droits et obligations en qualité de vendeur d’un bien immobilier.

À la date définie pour la vente, la signature de l’acte authentique doit se passer obligatoirement devant le notaire.

Vous avez maintenant compris comment se passe la vente d’un bien sans contacter un agent immobilier. Prenez connaissance de ses avantages et limites.

Les avantages de vendre sa maison sans agence

Vendre sa maison par notaire ou agence immobilière constitue le moyen le plus utilisé par les propriétaires pour assurer la vente de leur bien.

Mais la vente entre particuliers peut également comporter des avantages :

  • C’est vous qui gérez complètement la vente. C’est bien, car vous seul connaissez réellement votre maison, ses défauts, ses points positifs et ses performances énergétiques. Vous saurez donc répondre à toutes les questions venant des acquéreurs potentiels.
  • Il n’y a pas de commission à régler. Grâce à cela, vous pouvez diminuer un peu le prix final du bien pour l’écouler rapidement, ce qui est également avantageux pour les clients.
  • Vous recevez la totalité du prix de vente. Sans frais d’agence, vous pouvez également en profiter pour récupérer davantage d’argent lors de la vente. Si vous savez que votre bien est rare et s’écoulera rapidement, c’est une aubaine !

On note que certains particuliers veulent absolument recourir à la vente entre particuliers. Cela vous permet ainsi de ne passer à côté d’aucune offre de vente. Attention cependant aux particuliers qui sont à la recherche des meilleurs affaires, et chercheront à négocier au maximum.

Vendre sa maison entre particuliers : les limites

Cependant, rien n’est tout rose dans la vente sans agence immobilière. Ce n’est en effet pas un hasard si la majorité des ventes se conclut avec une agence immobilière ou un notaire.

La vente entre particuliers comprend en effet des défauts qu’il est bon de connaître :

  • Elle nécessite du temps et de la disponibilité : pour bien vendre votre bien, il faut que vous y investissiez votre temps et que vous soyez disponible pour les clients. L’organisation sera donc votre meilleur allié pour ne pas faire d’erreur.
  • Il faut savoir argumenter : même si vous connaissez bien votre maison, il faut aussi savoir convaincre les clients et bien négocier pour tirer un meilleur prix de la vente.
  • Il faut savoir faire des compromis : le vendeur d’un bien immobilier doit être prêt à recevoir des critiques sur sa maison ou son appartement. Il doit aussi être ouvert à la négociation.
  • Il faut être informé : mieux vaut bien connaître vos droits et devoirs, et vous méfier des acquéreurs peu sérieux.

Vous connaissez à présent les avantages et les limites de la vente entre particuliers. Il ne reste plus qu’à choisir si vous préférez faire appel à un agent immobilier ou non…