Le taux d’intérêt du prêt immobilier

Noter cet article

prêt immobilier taux d'intérêt

taux d’intérêt

Quand vous mettez les banques en concurrence afin de trouver la meilleure offre de crédit immobilier, il y a un point important à prendre en compte le taux d’intérêt du prêt immobilier. En effet, le coût de votre emprunt dépend en grande partie de ce taux d’intérêt du crédit immobilier. Mais que représente le taux d’intérêt d’un crédit immobilier ? Et quel est son montant ? Faisons le point sur les taux appliqués par les banques dans l’octroi d’emprunts immobiliers.

Le principe du taux d’intérêt du prêt immobilier

Depuis quelques années, le marché immobilier a su profiter de taux d’intérêt bancaires très bas, ce qui a participé à améliorer l’accès à l’immobilier. Mais en quoi consiste réellement le taux d’intérêt d’un crédit immobilier, et quel est son impact sur le marché ?

Qu’est-ce que le taux d’intérêt du crédit immobilier ?

Quand vous demandez un crédit à la banque pour l’achat ou la construction de votre bien immobilier, celle-ci peut vous accorder un capital à la hauteur de votre projet.

Mais en contrepartie du crédit, vous devez payer un intérêt en pourcentage sur la somme que vous souhaitez emprunter. Le taux d’un crédit immobilier est tout simplement le pourcentage prélevé par la banque lorsqu’elle vous accorde un prêt bancaire pour votre achat immobilier :

  • Le taux d’un crédit immobilier représente donc en quelque sorte le coût du prêt qui vous a été accordé.
  • Mais il est aussi considéré comme la rémunération de la banque pour le service qu’elle vous a rendu.
  • Par ailleurs, le taux d’intérêt est également une garantie couvrant les risques éventuels de défaut de paiement.

En mars 2019, les taux des crédits immobiliers oscillaient entre 1 et 2 % hors négociation, ce qui est historiquement assez bas.

À savoir : le taux d’intérêt n’est pas le seul coût du crédit. Pour exemple, le coût d’assurance d’un crédit immobilier fait lui aussi partie des frais liés à un emprunt immobilier, et n’a aucun rapport avec le taux d’intérêt du prêt immobilier.

Les différents types de taux d’intérêt du prêt immobilier

C’est l’établissement prêteur qui fixe le taux d’intérêt pour un crédit immobilier. Un taux d’intérêt de prêt immobilier peut être fixe,variable ou mixte, selon les contrats.

Voici les principales caractéristiques des différents types d’emprunts immobiliers :

  • Le taux d’intérêt fixe : un taux fixe signifie que le taux d’intérêt reste le même pendant toute la durée du crédit. Dans ce cas, le coût total du prêt et la mensualité que vous allez payer ne connaîtront pas de variation jusqu’à la fin du prêt. Toutefois, vous pouvez renégocier votre crédit immobilier si après quelques années, les taux du marché sont plus bas que le taux de votre prêt initial.
  • Le taux d’intérêt variable : dans ce cas, le taux d’intérêt change à la hausse ou à la baisse selon les fluctuations de l’indice de référence. Par conséquent, le montant de votre crédit, la durée du prêt et le montant de la mensualité peuvent augmenter.
  • Le taux d’intérêt mixte : ici, le taux d’intérêt est fixe au début, et variable à la fin de l’emprunt.

De manière générale, le taux d’intérêt fixe est souvent le plus avantageux et le plus sécuritaire, car vos mensualités de crédit immobilier ne risquent pas d’être augmenté si les taux des banques augmentent.

Le principe du taux d’intérêt du prêt immobilier (TAEG)

Lors de la souscription à un crédit immobilier, il est essentiel de vous informer en détail sur le taux du crédit immobilier. Plus encore que le simple taux du crédit, demandez à vous renseigner sur le taux annuel effectif global, ou TAEG.

Avant d’acheter une maison, il est plus judicieux de mettre en concurrence les banques pour trouver la meilleure offre de crédit immobilier. C’est grâce à ces informations comparatives que vous pouvez comparer les diverses offres de prêt immobilier proposées par différents établissements bancaires.

Le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) est la meilleure manière de comparer les offres de prêt immobilier. Pour le calculer, la banque prend en compte l’ensemble des frais liés à un emprunt immobilier :

  • Le taux nominal,
  • Les assurances crédit,
  • Les frais de garantie,
  • Les frais de dossier,
  • Les différentes sortes de rémunérations de la banque.

Au final, le TAEG est donc un référent plus précis que le taux nominal au moment de déterminer le coût total d’un crédit.

Comment la banque fixe le taux d’intérêt d’un prêt immobilier ?

Il faut savoir que les taux d’intérêt des crédits immobiliers peuvent varier considérablement en fonction des années, mais aussi en fonction des profils des emprunteurs.

Le taux d’intérêt d’un emprunt immobilier dépend de plusieurs éléments, dont :

  • Le risque d’impayés sur les crédits,
  • La rémunération de la banque,
  • Les coûts de fonctionnement,
  • Les taux directeurs de la BCE,
  • Le profil de l’emprunteur,
  • La durée de l’emprunt.

Si votre profil bancaire est à risque (découverts réguliers, taux d’endettement important, etc.), les banques risquent de vous proposer un taux d’intérêt immobilier très élevé, voire de vous refuser le crédit. Mieux vaut donc montrer pâte blanche et vous assurer d’éviter tout découvert plusieurs mois avant toute demande de crédit immobilier.

À savoir : si le taux d’intérêt est bas pour le prêt immobilier, c’est parce que le crédit immobilier sert à attirer les clients sur le long terme. La banque espère ainsi placer d’autres produits plus rémunérateurs sur ces clients, ce qui est très bénéfique sur la durée.

Comment négocier le taux d’intérêt d’un prêt immobilier ?

Sachez que vous pouvez obtenir un meilleur taux d’intérêt en négociant avec votre banque. Toutefois, vous devez présenter un bon profil pour plaire à votre établissement bancaire. Mettez donc en avant vos atouts :

  • Revenus,
  • Apport personnel,
  • Stabilité financière et professionnelle,
  • Garanties,
  • Taux d’endettement,
  • Capacité de financement,
  • Santé.

Pour mettre toutes les chances de votre côté afin de trouver une offre qui vous correspond, vous pouvez également faire appel à un courtier. Ce dernier s’arrangera pour vous permettre de profiter du meilleur taux bancaire. Son intervention ne vous coûtera d’ailleurs théoriquement rien, car ce sont les banques qui rémunèrent son travail lorsqu’il leur apporte de nouveaux clients.