La rénovation énergétique d’une maison contribue à un meilleur confort thermique de ses occupants et réduit la facture du chauffage. Elle améliore également la performance énergétique du bâtiment. Néanmoins, rénover son logement demande un investissement assez considérable. Voilà pourquoi il est intéressant de chercher des aides à la rénovation énergétique. Afin d’aider les ménages à bénéficier des avantages des travaux de rénovation énergétique, l’ANAH (Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat) a mis en place l’aide Habiter Mieux Sérénité. Cette page vous dit tout sur Habiter Mieux Sérénité de l’ANAH.

Comparez les devis pour la rénovation d’une maison

Présentation de l’aide ANAH Sérénité

L’ANAH, Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat, propose des aides à la rénovation d’une maison, à destination des ménages les moins aisés.

Habiter Mieux Sérénité est une solution de financement pour les travaux de rénovation énergétique globale. Cette aide à la rénovation énergétique comprend un service de conseil, permettant d’accompagner les foyers dans la réalisation de leur projet. Cette aide financière et cet accompagnement s’adressent aux ménages aux ressources modestes et très modestes.

Aide Habiter Mieux Sérénité de l’ANAH : pour quels travaux ?

Il faut savoir que l’aide Habiter Mieux Sérénité ne s’applique que pour couvrir certains travaux de rénovation.

L’ANAH Sérénité concerne les travaux de rénovation permettant d’améliorer la performance énergétique d’un logement d’au moins 35%. Il peut s’agir des travaux suivants :

  • Isolation des combles;
  • Remplacement du système de chauffage ;
  • Isolation des façades ;
  • Remplacement des ouvertures.

Si vous souhaitez avoir une idée du budget à prévoir pour les travaux de rénovation énergétique, pensez à suivre ce lien.

Aide Habiter Mieux Sérénité de l’ANAH : pour qui ?

Contrairement à des aides telles que MaPrimeRénov’, les aides de l’ANAH ne sont accordées qu’à une petite partie de la population française.

Ainsi, l’aide ANAH Sérénité est destinée aux ménages aux revenus modestes. Par ailleurs, cette aide pour travaux s’adresse spécifiquement aux :

  • Propriétaires qui occupent leur logement ;
  • Propriétaires qui louent son logement ;
  • Syndicats de copropriétaires.

Un locataire ne peut donc pas bénéficier de cette aide financière.

Gratuit : demandez vos devis de rénovation

Montant de l’aide Habiter Mieux Sérénité

Le montant de l’aide Habiter Mieux Sérénité est de 35 à 50 % du montant total des travaux HT, selon les ressources du ménage. Cette aide pour la rénovation énergétique est accompagnée d’une prime Habiter Mieux de 10% du montant total des travaux HT.

Montant de l’aide Habiter Mieux Sérénité pour les ménages de ressources très modestes

Le montant de l’aide Sérénité de l’ANAH s’élève à 50 % du montant total des travaux HT pour les ménages aux ressources très modestes. Cette aide est plafonnée à 30 000 €. À ce montant s’ajoute la prime Habiter Mieux Sérénité de 10% du montant total des travaux HT, avec un plafond de 3 000 €.

Le montant total maximal de l’aide Habiter Mieux Sérénité de l’ANAH peut donc s’élever à 33 000 € pour les ménages aux ressources très modestes.

Attention : cette aide ne couvre que 50 % du montant des travaux. Pour percevoir 33 000 € d’aides de l’ANAH, le montant total des travaux doit s’élever à 60 000 €, et le reste à charge s’élève tout de même à 27 000 €.

Montant de l’aide Habiter Mieux Sérénité pour les ménages de ressources modestes

L’aide ANAH Sérénité est de 35% du montant total des travaux HT, dans la limite de 10 500 € pour les ménages aux ressources modestes. À cette somme s’ajoute la prime Habiter Mieux de 10% du montant des travaux HT, qui est plafonnée à 2 000 €.

En tout, l’aide Habiter Mieux Sérénité de l’ANAH s’élève au maximum à 12 500 € pour les ménages aux ressources modestes. Pour atteindre ce montant maximal de l’aide, le montant total des travaux doit atteindre 30 000 €.

Bon à savoir : en plus de l’aide Habiter Mieux Sérénité, il est possible de bénéficier de deux bonus cumulables. Il s’agit du bonus sortie de passoire thermique d’un montant de 1 500 € si les travaux ont permis de passer de l’étiquette énergétique F ou G à E et du bonus BBC de 1 500 € si l’étiquette énergétique après les travaux est de A ou B.

Demandez plusieurs devis gratuits pour faire rénover une maison

Conditions d’attribution de l’aide Habiter Mieux Sérénité de l’ANAH

Pour obtenir l’aide Habiter Mieux Sérénité de l’ANAH, il faut remplir quelques conditions concernant le logement, les travaux et/ou les ressources. Les critères varient selon le profil du demandeur (propriétaire occupant, propriétaire bailleur ou syndicat de propriété).

Propriétaire occupant : conditions d’attribution de l’aide ANAH Sérénité

L’attribution de l’aide Habiter Mieux Sécurité est soumise à quelques conditions, dont :

  • Les conditions relatives aux ressources : le propriétaire doit faire partie de la catégorie des ressources modestes ou des ressources très modestes.
  • Les conditions relatives au logement : le logement à rénover doit être situé dans un département ayant signé le CLE (Contrat Local d’Engagement contre la précarité énergétique).
  • Les conditions relatives aux travaux : les travaux de rénovation doivent permettre l’amélioration de la performance énergétique du logement à la hauteur de 25% tout au moins.

Propriétaire bailleur : conditions d’attribution de l’aide ANAH Sérénité

L’obtention de l’aide ANAH Sérénité n’est soumise à aucune condition de ressources pour les propriétaires bailleurs. Il faut cependant remplir quelques conditions concernant :

  • Le logement à rénover : l’aide est attribuée au logement situé dans un département ayant signé le contrat de local d’engagement contre la précarité énergétique ou CLE.
  • Les travaux de rénovation : les travaux réalisés doivent pouvoir améliorer la performance énergétique du logement d’au moins 35 %.

Syndicat de copropriété : conditions d’attribution de l’aide ANAH Sérénité

Les conditions d’attribution de l’aide Sérénité de l’ANAH concernent :

  • L’immeuble : le bâtiment doit être situé dans un département signataire du CLE ou contrat local d’engagement contre la précarité énergétique.
  • Les travaux de rénovation : la performance énergétique de l’immeuble doit connaître une amélioration d’au moins 35 % après les travaux.

Bon à savoir : il est aussi possible de demander MaPrimeRénov’ pour financer une partie des travaux de rénovation effectués dans son logement. Si vous souhaitez avoir davantage d’information sur cette aide, consultez notre article sur MaPrimeRénov’ en suivant ce lien