Grille de qualification du BTP

Grille de qualification du BTP
5 (100%) 1 vote[s]

classification ouvriers btp

ouvriers BTP

Les grilles de qualification du BTP sont primordiales pour tout ouvrier du bâtiment ou salarié du BTP. Et pour cause, les grilles de qualification peuvent notamment définir les postes et les salaires des professionnels du bâtiment. Si les métiers du bâtiment vous intéressent, ou si vous y travaillez déjà, il est impératif de vous intéresser au principe des grilles de qualification dans le bâtiment.

Le principe des grilles de qualification du BTP

Composée de 4 niveaux d’emplois, la grille de qualification BTP permet aux aspirants travailleurs du BTP de savoir précisément à quels emplois ils peuvent postuler et à quel niveau de rémunération ils peuvent prétendre, selon leurs qualifications.

Comment sont déterminées les grilles de qualification du BTP ?

Chaque grille de qualification du BTP est définie selon des critères bien précis :

  • Le niveau d’autonomie et d’initiative,
  • La technicité,
  • L’expertise,
  • La formation,
  • L’adaptation,
  • l’expérience,
  • Le contenu en lui-même de l’activité.

Conçue spécifiquement pour les professionnels du bâtiment, ces grilles sont donc intéressantes à connaître au moment de se former aux métiers du bâtiment, ou quand on y chercher une évolution professionnelle.

Les 4 grilles de qualification du BTP

Les 4 niveaux de la grille qualification BTP se décomposent comme suit :

  • Le niveau I : pour les ouvriers d’exécution,
  • Le niveau II : pour les ouvriers professionnels,
  • Le niveau III : pour les compagnons professionnels,
  • Le niveau IV : pour les maîtres ouvriers ou les chefs d’équipe.

La suite de cet article va détailler pour vous chaque niveau de cette grille de rémunération et de qualification.

Grille de qualification du bâtiment : premier niveau

Comme vous devez vous en douter, le niveau 1 est la catégorie qui requière le moins de qualifications (pas de spécialisation professionnelle ni formation spécifique exigée). En effet, les ouvriers appartenant à cette catégorie sont uniquement chargés de tâches d’exécution, sous les consignes précises et le contrôle permanent d’ouvriers ou de professionnels de qualifications supérieures aux leurs.

Notez tout de même que les ouvriers d’exécution classés au niveau 1 se subdivisent en 2 catégories :

  • Les ouvriers en position 1 (coefficient 150, salarié N1P1), dont l’exercice du métier ne requière que de l’adaptation à l’environnement et aux conditions de travail,
  • Et les ouvriers en position 2 (coefficient 170, salarié N1P2), qui bénéficient déjà d’une certaine expérience en position 1.

Le niveau d’initiative chez les ouvriers d’exécution en position 1 est quasiment nul. En revanche pour la position 2, le degré d’initiative existe malgré le fait qu’il reste très réduit.

Le niveau II de la grille de qualification du BTP

Le niveau II de la grille de qualification est consacré aux ouvriers professionnels (coefficient 185 ou salarié N2). Il est réservé à une catégorie d’ouvriers qualifiés, qui sont formés aux règles professionnelles qui incombent à leur métier.

Différence notable avec les ouvriers de niveau I, les ouvriers professionnels de niveau II disposent tout de même d’un certain degré d’initiative dans l’accomplissement de leur travail.

Cependant, ils réalisent eux aussi les travaux courants de leur spécialité sous un contrôle hiérarchique permanent.

Le niveau III de la qualification dans les métiers du bâtiment

Le niveau d’emploi III du BTP est consacré aux « compagnons professionnels ». Ce niveau de qualification se subdivise en 2 positions :

Le compagnon professionnel en position 1

Le compagnon professionnel en position 1 (salarié N3P1, coefficient 210), est en charge de la bonne réalisation des travaux. Il a donc une parfaite maîtrise de son métier.

Ses tâches vont de la lecture de plans à la tenue de documents d’exécution relatifs aux ouvrages à exécuter. Souvent assisté par des ouvriers de qualifications moindres aux siennes dans ses tâches, le compagnon professionnel assure un rôle de guide.

Par ailleurs, le compagnon professionnel en position 1 peut parfois, à la demande du chef d’entreprise, assurer des fonctions de représentation simple.

Le compagnon professionnel en position 2

Caractérisé par un degré d’initiative et d’autonomie accrus par rapport au salarié N3P1, le compagnon professionnel en position 2 (salarié N3P2, coefficient 230) est amené à réaliser des travaux plus délicats.

En professionnel très expérimenté, le salarié N3P2 assure également souvent des missions de tutorat à auprès des nouvelles recrues de son entreprise (apprentis ou nouveaux embauchés).

Le niveau IV de qualification dans le bâtiment

Comme vous vous en doutez, le dernier niveau de qualification du BTP englobe les chefs d’équipes et les maîtres ouvriers, qui disposent d’un haut niveau de qualification.

Comme le niveau I et le niveau III, le niveau IV lui aussi se subdivise en 2 catégories : la position 1 (salarié N4P1, coefficient 250) et la position 2 (salarié N4P2, coefficient 270).

Le maître ouvrier en position 1

Les ouvriers salariés N4P1, qui sont soit chef d’équipe soit maître ouvrier, doivent être en mesure de réaliser des travaux complexes sur la base d’une technicité éprouvée.

L’organisation des travaux et la conduite d’équipe font partie des missions quotidiennes des ouvriers de ce niveau.

Leur domaine d’activité étant très flexible, les ouvriers salariés N4P1 doivent continuellement se renouveler, s’adapter aux techniques nouvelles pour être en mesure d’exercer leur métier dans les meilleures conditions

Le maître ouvrier en position 2

Pour ce qui est des ouvriers N4P2, ceux-ci justifient d’une expérience plus accrue de leur métier que les ouvriers de niveau N4P1. Ce qui leur confère plus d’autonomie dans leur travail, et leur vaut la confiance de leurs supérieurs dans la réalisation des tâches les plus délicates.

Comme le compagnon professionnel N3P2, le salarié N4P2, du fait de son expérience, est souvent celui qui se voit chargé de la formation des apprentis et autres nouvelles recrues. Il est également souvent chef de chantier, et peut être amené à encadrer toute une équipe.

Qualification et rémunération dans le bâtiment

Naturellement, le niveau de qualification d’un ouvrier a un impact direct sur son salaire, mais aussi sur son métier et sur ses responsabilités. Plus un ouvrier aura de responsabilités (formation, gestion d’équipes, conduite de chantier…) et plus son salaire évoluera en conséquence.

Pour vous guider, le tableau ci-dessous résume ce que vous devez savoir au sujet des niveaux de qualification dans le BTP, et sur l’impact de la qualification sur le salaire des professionnels :

NiveauPositionResponsabilités et métierCoefficientSalaire minimal brut (35 h)
I : ouvriers d’exécutionN1P1Exécution des tâches simples, sous supervision constante.1501 526,00 €
I : ouvriers d’exécutionN1P2Exécution des tâches simples, sous supervision régulière.1701 548,00 €
II : ouvriers professionnelsN2Exécution de tâches techniques, sous supervision régulière.1851 600,00 €
III : compagnons professionnelsN3P1Encadrement d’ouvriers et exécutions de tâches techniques.2101 779,50 €
III : compagnons professionnelsN3P2Encadrement d’ouvriers, formations des recrues et exécutions de tâches techniques.2301 922,70 €
IV : maître ouvriers et chef d’équipeN4P1Gestion d’équipe, formation des recrues et exécutions en autonomie des tâches techniques.2502 066,00 €
IV : maître ouvriers et chef d’équipeN4P2Gestion d’équipe, formation des recrues et conduite de chantier.2702 209,30 €

On gardera à l’esprit que les salaires indiqués ici sont des salaires minimum brut, pour un contrat de 35 heures. Ils ne prennent pas en compte les éventuelles augmentations de salaire liées à l’ancienneté ou aux spécificités du poste en question.