Dernière mise à jour le : 19 août 2020 par Rénovation et travaux

L’apprentissage dans le BTP est la meilleure manière d’apprendre ou de transmettre un savoir-faire. Pour l’entrepreneur du bâtiment, prendre un apprenti dans le BTP est aussi l’occasion de profiter d’un salarié motivé et disponible pour des sommes maîtrisées. Vous vous posez des questions sur l’apprentissage dans le bâtiment ? Faisons le tour de la question.

Recevez des opportunités de chantiers près de chez vous!

Pourquoi embaucher un apprenti dans une entreprise du bâtiment ?

Les entreprises du BTP sont parmi les premières à embaucher des apprentis, et ce n’est pas un hasard. L’apprentissage est en effet une opportunité unique pour un professionnel du bâtiment de former un salarié qualifié et efficace. Nous allons voir qu’engager un apprenti peut par ailleurs offrir de nombreux autres atouts.

Apprentissage : idéal pour la transmission d’un savoir-faire

L’apprentissage est par nature conçu pour la transmission des savoirs et savoir-faire. Dans le cadre d’une entreprise du bâtiment, c’est un élément particulièrement pertinent.

L’apprentissage est un outil de transmission positif pour les deux parties :

  • Pour l’apprenti : c’est l’occasion d’apprendre et de se former directement au contact du métier. C’est à la fois formateur et rémunérateur, puisqu’un apprentissage est plus intéressant qu’un stage en matière de rémunération.
  • Pour l’entreprise : c’est également l’occasion d’apprendre les nouvelles pratiques que l’apprenti peut découvrir au sein de son CFA (Centre de Formation des Apprentis) et transmettre à son entreprise. C’est aussi l’occasion de former un éventuel futur salarié aux méthodes de l’entreprise.

Si vous cherchez à agrandir votre équipe, mieux vaut en effet recruter un apprenti qui aura été formé par vos soins, plutôt qu’un inconnu dont vous ne pouvez pas être sûr des compétences et des savoir-faire.

Le salaire d’un apprenti du BTP

En dehors des avantages liés à la formation en interne d’un apprenti du bâtiment, l’apprentissage a également un attrait financier évident pour une entreprise du bâtiment.

Le salaire d’un apprenti du BTP est en effet bien inférieur au prix d’un salarié au SMIC. En effet, le salaire d’un apprenti du BTP en première année représente entre 25 et 78 % du SMIC, en fonction du niveau et de l’âge de l’apprenti, comme le montre le tableau suivant :

Âge de l’apprentiSalaire de 1ere annéeSalaire de 2e annéeSalaire de 3e année
Moins de 18 ans25 % du SMIC37 % du SMIC53 % du SMIC
Entre 18 et 21 ans41 % du SMIC49 % du SMIC65 % du SMIC
Plus de 21 ans53 % du SMIC61 % du SMIC78 % du SMIC

L’apprentissage peut donc vous permettre de profiter d’un salarié présent à temps partiel, mais pour un coût nettement inférieur que le coût d’un salarié non apprenti en plein temps… sans oublier qu’embaucher un apprenti peut vous permettre de bénéficier de certaines aides financières.

Les aides lors de l’embauche d’un apprenti du bâtiment

En plus des avantages les plus évidents cités plus haut, il existe aussi d’autres attraits importants poussant les entreprises à recruter un apprenti : ce sont ce qu’on appelle communément les aide apprenti.

En dehors du salaire avantage de l’apprenti pour l’entreprise, embaucher un apprenti peut permettre à l’entrepreneur du BTP de récolter différentes aides sociales et fiscales :

  • Une exonération partielle ou totale des cotisations sociales de l’entreprise sur les salaires de l’apprenti.
  • Un crédit d’impôt de 1600 ou 2200 euros par jeune en apprentissage.
  • Une indemnité (ou prime à l’apprentissage) d’un montant minimal de 1000 euros versée par la Région à l’entreprise. Il faut toutefois noter que seuls les contrats d’apprentissage conclus avant le 31/12/18 sont éligibles à cette indemnité, selon des conditions bien déterminés.

Depuis le 01/01/19, la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel refonde en effet tout le système via la création d’une relève sous la forme d’une aide unique pour toutes les entreprises de moins de 250 salariés.

Recevez des opportunités de chantiers près de chez vous!

Les démarches pour embaucher un apprenti dans son entreprise

Comme dans toute démarche de recrutement, embaucher un apprenti nécessite une certain rigueur et beaucoup de précautions. C’est d’autant plus vrai si vous envisagez l’embauche, et qu’il s’agit donc de former un futur collaborateur.

Comment réaliser le recrutement d’un apprenti dans le bâtiment ?

Le recrutement d’un apprenti ne diffère pas de tout recrutement (stagiaire, salarié, etc.).

Voici les différentes démarches de recrutement d’un apprenti dans le bâtiment :

  1. L’établissement d’un profil de poste (une fiche de poste).
  2. Le dépôt des offres d’apprentissage sur les différentes plateformes spécialisées, ou auprès des écoles.
  3. La sélection des différents candidats, grâce à un premier tri des CV.
  4. La réalisation d’entretiens d’embauche pour approfondir la sélection des candidats.
  5. La rédaction de la déclaration d’engagement.
  6. Et finalement la signature et l’enregistrement du contrat d’apprentissage.

Si vous avez des attentes bien spécifiques, il est bien entendu important de les formaliser dans la fiche de poste, et de vérifier que les candidats répondent à ces attentes.

Si vous envisagez une embauche, faites attention à ce que le candidat semble intéressé par l’idée de continuer à travailler au sein de votre entreprise par le futur.

Qui peut embaucher un apprenti dans le bâtiment ?

Avant tout processus de recrutement, vérifiez bien évidemment que votre entreprise est en mesure d’embaucher un apprenti.

Toutes les entreprises du bâtiment ne peuvent pas forcément embaucher un apprenti.

Pour pouvoir embaucher un apprenti dans le BTP, un entrepreneur du bâtiment devra être en mesure de prouver le bien-fondé de cette démarche, notamment en fournissant :

  • Un diplôme obtenu dans le métier d’apprentissage de sa nouvelle recrue.
  • Des preuves d’une activité professionnelle depuis au minimum 2 ans.

En plus de cela, l’entrepreneur devra aussi s’assurer d’être bien en mesure d’accueillir un apprenti dans son entreprise :

  • Aptitudes pédagogiques à la formation d’un apprenti,
  • Connaissances des normes sociales, législatives et fiscales relatives au contrat d’apprentissage
  • Connaissance des démarches d’édition d’un contrat d’apprentissage.

Pour cette dernière étape, un questionnaire préparatoire doit être retiré par l’entreprise au niveau du service apprentissage de la CMA de la région où se trouve le siège de son entreprise. Le questionnaire, une fois rempli, devra être retourné auprès de ce même service, lequel sera à ce moment en mesure d’éditer le contrat d’apprentissage pour l’apprenti.