Les aides à la création d’entreprise dans le BTP

Noter cet article

aide création entreprise btp

aides entreprise btp

Profiter de certaines aides à la création d’entreprise peut être une belle manière de devenir artisan. Les aides à la création d’une entreprise du bâtiment participent en effet à faciliter votre démarche de création. Mais quelles sont les différentes aides dédiées à un futur entrepreneur du bâtiment ? Et comment profiter de ces aides à la création d’une entreprise du BTP ? Nous vous expliquons tout sur le sujet.

Les aides financières à la création entreprise dans le BTP

Il faut savoir qu’il existe différentes aides financières entièrement dédiées aux créateurs d’entreprises, y compris dans le BTP. Cependant, notez que les aides à la création d’entreprise ne sont pas données de manière systématique. Avant de créer votre entreprise, vous avez donc tout intérêt à bien vous renseigner sur les différentes aides à destination des entrepreneurs, et sur les conditions d’éligibilité pour ces dernières.

Faisons pour commencer le tour des principales aides dédiées à un entrepreneur du bâtiment :

Aides et exonérations sociales pour un entrepreneur du BTP

En premier lieu, il est bon de noter que de nombreuses aides permettent de réduire les charges sociales d’un entrepreneur du bâtiment durant ses premières années d’exploitation. Certaines aides permettent également de se constituer plus facilement un capital de départ.

Faisons le tour de ces différentes aides financières pour un créateur d’entreprise :

  • L’ARCE (aide à la reprise ou à la création d’entreprise) est attribuée par Pôle Emploi et profite aux entrepreneurs ayant le statut de demandeurs d’emploi indemnisés. Elle permet de toucher la moitié de ses droits de manière directe, sous forme de capital.
  • À destination toujours du profil bénéficiaire décrit ci-dessus, on retrouve aussi l’ACCRE (aide au chômeur créant ou reprenant une entreprise), attribué cette fois-ci par la CFE ou le centre de formalité des entreprises. Cette aide consiste en une exonération des charges sociales durant une ou trois années.
  • Dans la même veine, et proposée par l’URSAFF, le régime social des indépendants et la CNAVPL, une exonération des charges sociales pendant un an est aussi accessible pour la création d’une entreprise du BTP via le dispositif « salarié créateur ».

Ces différentes aides peuvent vous permettre de créer un petit capital de départ. Jouir par ailleurs d’une exonération des charges sociales peut vous aider à commencer votre activité plus simplement, sans avoir à vous inquiéter des charges.

À savoir : outre les aides citées plus haut, il peut également être judicieux de s’intéresser au SIE (Service des Impôts des Entreprises de votre région). Et pour cause, celui-ci peut vous faire bénéficier d’exonérations d’impôts sur les bénéfices, de déductions d’intérêts d’emprunt ou encore de réductions fiscales selon le contexte de votre projet entrepreneurial

Création d’une entreprise en zone franche urbaine

Créer une entreprise du bâtiment dans une zone spécifique peut également vous permettre de profiter d’aides spécifiques.

Créer une entreprise en ZFU (Zone Franche Urbaine) vous permet ainsi de percevoir :

  • Une prime d’aménagement du territoire,
  • Des exonérations de cotisations sociales,
  • Ou encore des exonérations d’impôt sur les bénéfices ou sur les impôts locaux.

Pour savoir si vous pouvez bénéficier de cette aide, n’hésitez pas à approcher la DATAR (ou délégation interministérielle du territoire et à l’attractivité régionale) de votre région.

Le dispositif NACRE pour la création d’une entreprise

Le dispositif NACRE (ou Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise) mérite également toute votre attention si vous souhaitez un accompagnement en amont et en aval de la création de votre entreprise.

Initié par les DDTEFP, ce dispositif en plus de proposer un accompagnement permet aussi à ses bénéficiaires d’obtenir une avance remboursable, couplée à un prêt bancaire

Financer la création d’une entreprise du BTP

En matière de financement d’entreprise, l’ARCE peut vous permettre de bénéficier d’un certain apport si vous avez droit au chômage. Il est également possible de s’orienter vers l’OSEO qui est une banque publique de financement pour toute quête de solutions de financements personnalisées à vos besoins

Les entrepreneurs du BTP en devenir peuvent également solliciter l’appui des directions régionales pro btp de leur région.

Ces structures sont en effet susceptibles de les orienter selon la taille et le contexte de leur projet vers des structures aptes à leur allouer :

  • Des subventions (octroyées par exemple par les collectivités),
  • Des prêts bonifiés,
  • Ou encore des exonérations d’impôts fonciers ou de taxe professionnelle.

Naturellement, cette recherche de financement nécessite un certain travail et beaucoup de temps.

Les aides à l’embauche dans le secteur du bâtiment

Pour aider les entreprises BTP au démarrage, des aides axées sur le recrutement des salariés sont également accessibles par le concours des pouvoirs publics.

Ainsi, les entrepreneurs du BTP qui se lancent peuvent trouver particulièrement intéressants (au niveau charge salariale) de travailler avec des apprentis ou encore se tourner vers :

  • Le contrat unique d’insertion,
  • Ou les contrats de professionnalisation.

Ces dispositifs peuvent vous permettre d’agrandir votre équipe sans que cela ne vous coûte trop cher en charges salariales.

Quelles aides pour aménager son espace de travail ?

Mis à part les appuis avancés plus haut, les aides à l’aménagement du poste de travail constituent également un soutien bienvenu pour les entrepreneurs du bâtiment.

On peut ainsi citer différentes aides qui peuvent aider un entrepreneur du bâtiment à aménager ses locaux :

  • Certaines aides sont destinées aux salariés handicapés, et octroyées par l’AGEFIPH.
  • L’OPPBTPpermet également aux entrepries de moins de 150 salariés l’achat de matériel permettant de réduire les facteurs de risques liés à la pénibilité. Le montant de cette aide plafonnée à 5000 euros seraarrêté en rapport avec le montant de votre investissement.
  • D’autres appuis alloués par le FACT ou fonds pour l’amélioration des conditions de travail peuvent également être sollicités.

Quelles que soient les aides qui vous intéressent, il sera nécessaire de vous tourner vers les différents organismes spécifiques. Avant votre projet de création d’entreprise, le mieux est de consulter votre CCI ou votre CMA locale.