L’immatriculation d’une entreprise du BTP est obligatoire pour tout artisan qui cherche à créer sa propre entreprise. Mais comme toutes les formalités juridiques, immatriculer une entreprise du BTP peut s’avérer complexe. Besoin de conseils pour déclarer une entreprise du bâtiment ? Cette page vous explique tout.

Recevez gratuitement des opportunités de chantiers près de chez vous!

Quelles qualifications pour créer une entreprise du BTP ?

Avant de chercher à immatriculer une entreprise du BTP, encore faut-il avoir les qualifications requises. La création d’une entreprise artisanale n’est pas réservée à n’importe qui.

Les qualifications de l’artisan

Pour créer une entreprise du bâtiment, l’artisan doit justifier de certaines qualifications :

  • BEP,
  • CAP,
  • Ou tout diplôme supérieur équivalent.

Naturellement, le diplôme obtenu doit coïncider avec l’activité dans laquelle l’artisan souhaite exercer.

Par exemple, pour un entrepreneur qui voudra exercer via son entreprise BTP à la fois des travaux de maçonnerie et de couverture, il faudra pouvoir justifier d’une formation reconnue pour chacun de ces activités. La possession seule d’une qualification professionnelle en maçonnerie ne permettra en effet pas à l’entrepreneur de proposer les services de son entreprise pour des travaux de couverture.

À défaut de diplôme, une expérience significative (de plusieurs années) dans le secteur du bâtiment peut justifier les compétences du créateur d’entreprise.

À savoir : il est possible de créer une entreprise du bâtiment sans diplôme. Mais cela limitera grandement vos activités dans le BTP.

Les qualifications du gestionnaire

En dehors de vos qualifications professionnelles, pensez également à vous former à la gestion d’entreprise. Un bon artisan ne fera pas nécessairement un bon entrepreneur du bâtiment.

Pour exceller en matière de gestion d’entreprise artisanale, le créateur d’entreprise doit être en mesure de :

  • Chiffrer les devis, estimer les dépenses et les investissements.
  • Gérer le chiffre d’affaires de la société et veiller à la rentabilité du projet.
  • Gérer les ressources humaines (embauche, formation, gestion).
  • Être en mesure de trouver des clients et de faire prospérer l’activité.

Maîtriser le contrôle de gestion et l’estimation des travaux est ainsi indispensable pour tout entrepreneur du bâtiment.

Quelles démarches avant d’immatriculer une entreprise du BTP ?

La création d’une entreprise du bâtiment n’est pas une simple formalité. Si vous cherchez à passer de salarié à entrepreneur, vous devez absolument vous préparer bien en amont avant l’immatriculation de l’entreprise.

Sans cela, vous risquez d’échouer dans vos projets, par manque de préparation. Avant de chercher à créer l’entreprise du BTP, vérifiez ainsi chacun des points suivants :

  • Vérifiez que vous avez le bon profil et les compétences nécessaires à la création d’une entreprise du BTP.
  • Pensez à réaliser une étude de marché en bonne et due forme, pour être certain de la pertinence de votre projet.
  • Renseignez-vous sur les différentes formalités de gestion d’une entreprise, car tout entrepreneur doit se former sur la gestion.
  • Renseignez-vous sur choix du statut juridique (entreprise individuelle, SASU, EURL, SAS, SARL).
  • Pensez enfin à prévoir un capital de départ pour votre entreprise. L’achat d’un utilitaire ou de matériel peut en effet représenter des sommes importantes lors de la création d’une entreprise du BTP.

Recevez gratuitement des opportunités de chantiers près de chez vous!

Immatriculer une entreprise du bâtiment

Pour immatriculer une entreprise du BTP en bonne et due forme, la première étape est de vous rapprocher de la Chambre des Métiers et de l’artisanat la plus proche de chez vous. De cette manière, vous pourrez recevoir de nombreux conseils, voire des formations, sur la création et la gestion d’une entreprise artisanale.

L’immatriculation d’une entreprise du bâtiment va ensuite passer par les étapes suivantes :

  • Pour figurer au répertoire des métiers (chose obligatoire), vous devez préalablement suivre un stage obligatoire de préparation à l’installation (SPI). Ce stage s’étale sur une semaine et vous permet de mieux préparer la création de votre entreprise.
  • Par la suite, vous devez choisir un statut juridique. Le SPI peut vous offrir de nombreuses réponses à vos questions sur le sujet.
  • Les formulaires à remplir pour l’immatriculation d’une entreprise du BTP varient d’un statut juridique à l’autre. Rapprochez-vous du Centre de formalité des entreprises (CFE) pour recevoir toutes les pièces à remplir, ainsi que la liste des justificatifs à fournir.
  • Une fois votre dossier d’immatriculation d’une entreprise fourni, il ne vous reste plus qu’à le déposer au CFE.

Ce n’est qu’une fois votre dossier pris en compte par le CFE et accepté que vous allez recevoir l’immatriculation de l’entreprise, et commencer à exercer en tant qu’entrepreneur.

L’essentiel à comprendre est que l’immatriculation d’une entreprise du BTP ne se fait pas tout seul. Avant de remplir le dossier d’immatriculation, vous vous devez d’être accompagné par des professionnels, qui vous conseilleront notamment sur la création et les aides à la création d’une entreprise, mais aussi sur la gestion de votre future entreprise du bâtiment.