Liste des métiers du bâtiment

Liste des métiers du bâtiment
3 (60%) 2 vote[s]

métiers btp

Faire carrière dans le BTP

Le secteur du BTP regorge de métiers passionnants. Que vous aimiez travailler avec vos mains ou avec vos neurones, vous trouverez forcément une carrière satisfaisante dans le milieu du bâtiment. Si vous souhaitez adopter une vision plus globale du BTP, cette liste des métiers du bâtiment vous aidera à vous y retrouver parmi les différents choix de carrière qui s’offrent à vous.

Le bâtiment : un secteur complet et complexe

Si lorsqu’on pense aux métiers du bâtiment, il nous vient d’emblée à l’esprit les métiers de maître d’œuvre, couvreur, maçon, zingueur, électricien et l’on en passe, il faut toutefois savoir que les métiers du bâtiment ne se limitent pas à ces quelques spécialités bien connues.

En effet, le domaine du BTP est très large avec des métiers aussi nombreux que variés. À tel point que de nombreux métiers méconnus du BTP sont sous-représentés, et de ce fait très recherchés.

Pour vous présenter aujourd’hui les métiers du bâtiment les plus courants, nous avons alors fait le choix de les catégoriser et de les lister sur trois catégories bien distinctes :

  • Les métiers de main d’œuvre les plus courants, accessibles en apprentissage sans le bac ;
  • Et les métiers techniques et managériaux nécessitant des formations beaucoup plus pointues et abouties ;
  • Les métiers méconnus du BTP, et particulièrement recherchés.

Cette liste des métiers du BTP devrait ouvrir vos horizons si vous cherchez à faire carrière dans le bâtiment, ou si ce secteur vous intéresse tout particulièrement.

Les métiers du bâtiment les plus courants

Si le secteur du bâtiment embauche, c’est tout simplement car il reste un secteur assez porteur, et notamment pour les personnes peu qualifiées, qui peuvent parvenir à développer leurs compétences et leur savoir-faire dans le domaine.

Ainsi, les métiers suivants sont parmi les plus courants dans le BTP, et s’avèrent très accessibles pour les jeunes travailleurs qualifiés, même sans le bac :

  • Maçon (de gros œuvre ou second œuvre),
  • Peintre en bâtiment,
  • Couvreur.

Si ces métiers sont accessibles sans le bac, il est bien évidemment obligatoire que les artisans qui s’y adonnent soient formés, notamment grâce à des formations spécifiques (pour la plupart des CAP) :

Le CAP maçon

Pour devenir maçon, sachant que ce secteur recrute plus ou moins 5000 nouvelles recrues chaque année, il est nécessaire d’obtenir :

  • Soit un CAP maçon,
  • Soit un CAP constructeur en béton armé.

Si vous aspirez toutefois à ce métier avec plus de bagages, sachez qu’un profil issu d’un bac pro technicien du bâtiment-organisation réalisation de gros œuvre ou encore d’un bac pro interventions sur le patrimoine bâti option maçonnerie est toujours en général mieux valorisé.

Quelle formation pour devenir couvreur ?

Pour être couvreur, avec environ 1000 à 1500 postes à pourvoir chaque année, un métier qui à l’image de la maçonnerie ne souffre pas du chômage, il faut avoir en poche l’une ou l’autre de ces qualifications :

  • Un CAP couvreur,
  • Un CAP étancheur du bâtiment et des travaux publics,
  • Un BP couvreur,
  • Ou alors un BP couvreur étanchéité du bâtiment et des travaux publics.

Devenir peintre en BTP

Pour être peintre en bâtiment, il est seulement nécessaire de disposer soit d’un CAP peintre-applicateur de revêtements soit d’un bac pro aménagement et finition.

Ce métier est également recherché dans le milieu du bâtiment, mais peut être plus difficile à valoriser, car la concurrence peut être rude.

L’artisanat du bâtiment

Outre ces métiers du bâtiment plutôt facile d’accès que sont la maçonnerie, la peinture en bâtiment, ou la couverture-toiture, il y a également, à l’image de ces derniers, d’autres métiers spécialisés, regroupés dans ce que l’on appelle l’artisanat du bâtiment.

Ce sont les métiers de :

  • Menuisier,
  • Carreleur,
  • Charpentier,
  • Installateur thermique ou chauffagiste,
  • Menuisier-agenceur,
  • Plâtrier-Plaquiste,
  • Plombier,
  • Serrurier,
  • Tailleur de pierre,
  • Marbrier,
  • Solier moquettiste.

Ces différents métiers du BTP sont assez communs, puisque très répandus. Si une formation dans l’un de ces métiers ne vous spécialisera pas outre mesure, ce sera l’assurance de trouver des chantiers, puisque ces métiers sont tout autant nécessaires chez le particulier que chez le professionnel.

Les métiers du BTP les plus techniques

La spécialisation est de mise dans les métiers du bâtiment, et de nombreux métiers du BTP exigent ainsi une formation de 3 à 5 ans après le bac. Bien souvent, ces métiers plus techniques sont plus attirants pour les jeunes travailleurs, notamment parce qu’ils permettent d’obtenir un meilleur salaire en entrée de carrière.

Examinons ensemble les métiers du bâtiment accessibles soit en bac pro soit en bac +2, +3 ou +5.

Les métiers du BTP accessibles en bac pro

Les deux principaux métiers du BTP accessibles en bac pro sont :

  • Maçon : comme vu plus haut, ce métier est accessible à l’issue d’un bac pro technicien du bâtiment-organisation réalisation de gros œuvre ou encore d’un bac pro interventions sur le patrimoine bâti option maçonnerie.
  • Électricien : il est également possible pour ceux qui le désirent de devenir électricien du bâtiment à l’issue d’un bac professionnel électrotechnique.

Ces deux métiers étant très répandus, ils assurent de trouver facilement du travail à la sortie du bac pro. Mais de nombreux jeunes préfèrent s’orienter vers des métiers à responsabilités, qui nécessitent souvent une formation plus longue.

Les métiers du BTP accessibles pour un niveau Bac+2 ou Bac+3

Une formation en bac +2 ou bac +3 peut permettre d’accéder à des métiers plus orientés sur le management du bâtiment.

Ainsi, les métiers suivants nécessiteront une formation en Bac +2 ou Bac +3 :

  • Chef de chantier,
  • Conducteur de travaux,
  • Chef d’équipe BTP.

Ces métiers s’orientent davantage vers la gestion d’équipe, mais disposer d’une réelle connaissance des métiers du BTP s’avère essentiel pour y exceller.

Les métiers du bâtiment accessibles seulement à l’issue d’un Bac+5

Les métiers du bâtiment les plus techniques peuvent exiger un master. Il s’agira alors davantage des métiers très spécialisés, ou encore des métiers à forte responsabilité.

Les métiers du BTP suivants exigeront nécessairement un Bac + 5 :

  • Ingénieurs du BTP (ingénieurs étude de prix, ingénieur en génie civil, ingénieur d’affaires du btp, ingénieur en aménagement et urbanisme, ingénieur-géomètre, coordinateur de travaux, etc),
  • Chargés d’affaire dans le BTP,
  • Chef de projets BIM (ou BIM manager comme il est appelé couramment),
  • Architectes.

Naturellement, certains métiers très techniques peuvent exiger un niveau d’études encore supérieur, notamment dans le cadre d’une grande spécialisation. Mais nous n’abordons dans cette liste de métiers que les emplois les plus courants et les plus recherchés dans le bâtiment.

À savoir : la qualification dans le BTP n’est pas garantie de meilleures perspectives d’emploi, d’où l’importance de bien s’informer sur chaque marché. Pour exemple, il est plus facile de trouver des chantiers en tant qu’électricien plutôt qu’en tant qu’architecte.

Les autres métiers de la construction

Notre liste des métiers du bâtiment ne pourrait bien évidemment pas être exhaustive. Si nous avons listé ci-dessus les métiers les plus courants dans le secteur du BTP, il existe bien d’autres spécialisations.

La liste ci-dessous vous présente des métiers du BTP plus méconnus, à la fois parce qu’ils sont moins couramment recherchés, mais aussi parce que moins de personnes sont formées à ces métiers :

  • Économiste de la construction,
  • Dessinateur technique,
  • Calculateur projeteur en béton armé,
  • Technicien expert en voirie et réseaux divers,
  • Technicien de la construction,
  • Géomètre topographe,
  • Collaborateur d’architecte,
  • Assistant d’entrepreneur du BTP,
  • Aide-conducteur de travaux,
  • Acousticien,
  • Peintre-décorateur,
  • Vitrier(ère),
  • Vitrailliste,
  • Restaurateur(trice) d’art,
  • Ou encore de designer.

Une fois encore, la spécialisation de ces différents métiers peut les rendre très attractifs, puisque plus rémunérateurs. En revanche, si se spécialiser dans un métier plus rare du BTP peut s’avérer rémunérateur, cela peut également s’avérer plus risqué.

D’où l’importance de bien vous informer sur les perspectives d’évolution de chaque branche, avant de choisir de vous former dans un métier du bâtiment.