L’intérim dans le bâtiment

Noter cet article

l'intérim dans le btp

intérim bâtiment

Le travail d’intérim est très fréquent dans le milieu du BTP. Mais comme partout ailleurs, le travail intérimaire dans le BTP est encadré par des règles et par des lois très strictes. Vous cherchez à vous informer sur l’intérim du bâtiment ? Vous cherchez à protéger vos droits en tant qu’intérimaire dans le bâtiment ? Laissez-nous vous expliquer tout ce qu’il faut savoir sur le travail par intérim dans le BTP.

Le travail d’intérim dans le bâtiment

Comme tout secteur professionnel, le secteur du BTP recrute beaucoup d’ouvriers par intérim, car c’est un secteur qui se prête particulièrement bien au travail temporaire.

Cependant, le secteur du bâtiment peut être classé parmi les secteurs sensibles. En effet, le BTP est plus sensible aux risques d’accidents et d’arrêts de travail, surtout pour les travailleurs exerçant dans les travaux à forte pénibilité (nous parlons ici des ouvriers et des ETAM majoritairement). Un employeur du BTP doit donc prendre certaines mesures et bien s’informer sur ses droits et devoirs.

Le secteur est amené chaque année à recruter un nombre important d’intérimaires au sein de ses entreprises. Si vous cherchez du travail par intérim dans le bâtiment, ce secteur qui se porte plutôt bien a par ailleurs l’avantage de pouvoir offrir chaque année des centaines d’emplois à des travailleurs précaires.

À savoir : de nombreuses entreprises d’intérim se sont particulièrement spécialisées dans ce domaine d’activité. Si vous êtes ouvrier du bâtiment, mieux vaut vous tourner spécifiquement vers ces agences d’intérim spécialisées.

Réussir à travailler en intérim dans le bâtiment

Il faut savoir que le secteur du bâtiment propose de très nombreux métiers en intérim. De nombreux profils différents peuvent donc être intéressés par ce secteur.

Du gros œuvre au second œuvre, le secteur est accessible à nombre de travailleurs (retrouvez dans cet article la liste des métiers du bâtiment) quelque soit leur niveau d’expérience professionnelle et d’études.

Comment fonctionne le travail d’intérim dans le bâtiment ?

Pour ce qui est du fonctionnement concret de l’intérim dans le btp, sachez que le contrat de travail intérimaire, quel qu’il soit, fait intervenir trois parties :

  • Le travailleur en quête d’un emploi en tant qu’intérimaire.
  • L’entreprise affichant un besoin de recrutement ponctuel pour un poste donné.
  • Et enfin l’agence de travail temporaire ou l’agence d’intérim, qui sera chargée de faire la liaison entre les deux.

Permettant de pallier à des événements inattendus (arrêt de travail lié à un accident du travail, congé maladie, congé maternité, augmentation saisonnière de l’activité de l’entreprise, etc), l’intérim est par essence un travail limité dans le temps. Légalement, un intérimaire ne travaillera pour le compte d’une entreprise que pour une durée limitée (de quelques heures à un maximum de 18 mois).

Important : si aucun diplôme n’est requis pour travailler dans le bâtiment par intérim, il est évident que vous aurez plus de facilité à trouver des missions par intérim si vous avez des diplômes ou une expérience significative.

Comment travailler dans l’intérim dans le bâtiment ?

Comme vous devez l’avoir compris, pour devenir intérimaire dans le bâtiment, il est indispensable de s’inscrire dans une ou plusieurs agences d’intérim, et de préférence celles qui sont spécialisées dans son secteur.

Le mieux est de contacter plusieurs agences d’intérim de votre ville, de leur décrire votre profil et de voir si elles ont besoin de profils tels que le vôtre. Si vous avez déjà de l’expérience ou une formation dans un secteur recherché, vous pourriez être contacté très rapidement.

Pour être certain de trouver un emploi par intérim dans le bâtiment, mettez toutes les chances de votre côté et prouvez votre sérieux et votre motivation aux agences d’intérim que vous contactez.

Intérim dans le BTP : avantages et limites

Certains travailleurs du BTP ne jugent que par l’intérim pour leurs missions. Mais il reste à noter que travailler en intérim induit forcément une certaine précarité. Voyons ensemble les avantages et les limites du travail par intérim pour un ouvrier du bâtiment.

Pourquoi travailler par intérim dans le bâtiment ?

Souvent perçu de manière plutôt positive par les salariés français, l’intérim offre de nombreux avantages aux intérimaires du btp.

Ainsi, l’intérim dans le bâtiment peut vous offrir différents avantages incontestables :

  • L’évitement du blanc dans le CV : on ne le dira jamais assez, les recruteurs préfèreront toujours un travailleur qui aura cumulé plusieurs emplois et qui n’a pas de blanc dans son CV (et cela même si les emplois ne concordent pas forcément avec les compétences du travailleur) qu’un travailleur qui n’aura pas eu d’activité professionnelle durant un temps conséquent.
  • L’éventualité du CDI : encore dédaigné par certains travailleurs qui perçoivent le travail d’intérim comme un travail plutôt précaire, cet emploi temporaire peut pourtant représenter leur tremplin gagnant vers le CDI tant désiré. Pour autant, cela ne tient qu’au travailleur qui aura de son côté la charge de satisfaire autant que faire se peut son ou ses employeur(s).
  • Des formations gratuites : pour la plupart, les intérimaires bénéficient de formations gratuites auprès de leurs agences d’intérim. Des formations qu’ils pourront toujours faire valoir pour de futurs emplois, que ce soit par intérim, CDD ou CDI.
  • Des avantages sociaux importants : majoration des congés payés, primes de précarité sont les avantages dont les intérimaires BTP bénéficient en compensation de leur statut.

Sur le long terme, le travail par intérim n’est donc pas forcément une bonne solution, mais il peut tout de même permettre de se faire une belle expérience et de valoriser son CV auprès de futurs employeurs.

Les inconvénients du travail par intérim pour un ouvrier

Il n’en reste pas moins que le travail par intérim reste un travail jugé assez précaire (notamment par les établissements bancaires, si vous êtes à la recherche d’un prêt).

Gardons donc en tête les principales limites du travail par intérim :

  • Le risque pour le travailleur qu’il soit, une fois en entreprise, affecté aux tâches les plus ingrates. Cela est encore malheureusement fréquent pour ce statut.
  • Des possibilités d’emprunts limités : pour ses projets de vie et professionnels, le travailleur en intérim, mis en concurrence avec un travailleur en CDD ou en CDI au devant des banques pour un emprunt, aura toujours beaucoup moins de chance de se voir valider son prêt. Pour ce statut de travailleurs, la confiance des banques est en effet loin d’être au beau fixe.

Si le travail par intérim est intéressant pour un temps limité, il peut vite montrer ses limites à long terme.

Les avantages et inconvénients pour l’employeur de l’intérim btp

Pour l’employeur, les avantages de l’intérim sont au moins aussi nombreux que pour les salariés qui en bénéficient.

En effet, les employeurs btp grâce à l’intérim :

  • Peuvent parer très rapidement aux situations urgentes au sein de leur entreprise
  • Profitent d’une souplesse de contrat de travail hyper-avantageuse dans le sens où sur seule décision de l’entreprise, grâce à la « période de souplesse » stipulée dans le contrat de l’intérimaire, l’entreprise peut raccourcir ou rallongée la durée du contrat du travailleur sans nécessite d’introduire le moindre avenant dans le contrat
  • Limitent les risques de recours législatifs (mais aussi aux prud’Hommes)
  • Peuvent bénéficier d’avantages fiscaux liés à ce type de recrutement.

Pour les inconvénients à présent, il n’y a pour l’employeur que le coût du recrutement en intérim qui s’illustre tout simplement en plus du salaire de l’intérimaire et des charges directes qui lui sont liés par la commission de l’agence d’intérim par l’intermédiaire duquel l’employeur aura acquis son travailleur.