L’importance des règles de sécurité sur un chantier

Noter cet article

sécurité travailleurs bâtiment

travailleurs btp

Il est indispensable de bien encadrer les règles de sécurité sur un chantier. Les consignes de sécurité sur un chantier doivent être livrées par le responsable HSE (Hygiène/Sécurité/Environnement). C’est à l’entreprise d’instaurer et de faire appliquer la règle de sécurité sur un chantier. Mais comment assurer la sécurité des ouvriers, et quelles sont les responsabilités de chacun ? Nous vous expliquons tout sur la sécurité d’un chantier.

Les risques de sécurité sur un chantier

Nombreux sont les risques encourus par des travailleurs du BTP sur un chantier de construction. En effet, il faut garder en tête que la politique de sécurité sur un chantier est primordial à différents titres.

Et pour cause, les risques de sécurité sur un chantier sont multiples :

  • Les accidents de travail sont nombreux sur un chantier. Leurs conséquences sont non négligeables, car la vie des ouvriers est parfois en jeu lors des accidents les plus graves.
  • Il ne faut pas non plus négliger les risques d’accidents de personnes non impliquées sur le chantier. Voilà pourquoi les règles de sécurité sur un chantier doivent notamment empêcher l’irruption de personnes étrangères au chantier.
  • N’oublions pas non plus que les règles de sécurité d’un chantier visent également à prévenir les maladies diverses liées à la pénibilité du travail où à la dangerosité de la manipulation de certains matériaux.

La recherche d’optimisation de coûts et le fort taux d’embauche en intérim sont parmi les facteurs identifiés qui poussent certains entrepreneurs à transiger sur la sécurité de leurs employés. Mais il ne faut pas oublier qu’un entrepreneur du BTP peut risquer gros en cas de négligence sur un chantier. Mieux vaut donc redoubler d’effort et encadrer sévèrement les consignes de sécurité sur un chantier.

Mesures de sécurité sur un chantier : que dit la loi ?

L’employeur du BTP pour ses salariés (quel que soit son statut de ces derniers : en CDD, intérimaire, en stage, ou en CDI) a l’obligation d’informer sur les règles de sécurité inhérentes à l’entreprise.

Pour cela l’employeur devra mettre en place les dispositions suivantes :

  • Des formations sécurité spécifiques aux risques liés à l’activité de l’entreprise doivent être réalisés auprès des acteurs de l’entreprise. L’employeur doit par ailleurs mettre à disposition un document unique d’évaluation des risques professionnels.
  • L’employeur doit prendre en charge l’affichage de consignes de sécurité au niveau de l’entreprise et des différents sites de travail (chantiers), partout où ces précautions sont jugées nécessaires.
  • Une vérification continue et ponctuelle des équipements et installations doit être réalisée, en s’assurant de leur maintien aux normes.
  • L’employeur doit enfin mettre à disposition l’ensemble des équipements de sécurité obligatoires.

On notera que le suivi de la sécurité d’un chantier peut être confié à un responsable HSE (Hygiène/Sécurité/Environnement), ce qui s’avèrera même indispensable pour les grandes entreprises du bâtiment

Quels équipements de sécurité dans le BTP ?

En fonction de la nature des chantiers, plusieurs types d’équipements de sécurité doivent être mis à disposition des travailleurs du bâtiment.

On retrouve ainsi les équipements de sécurité suivants sur un chantier :

  • Les équipements de sécurité destinés à la protection physique d’une personne : tels que les combinaisons de travail, les casques de sécurité, les chaussures de sécurité, les lunettes de protection, les harnais de sécurité, les gants et autres.
  • Les équipements de protection sur le chantier et ses abords : pour ce type d’équipements, on retrouve les bandes de sécurité, les plots ou encore les divers panneaux de signalisation, les extincteurs, etc.

Naturellement, les équipements de sécurité doivent concorder avec les risques encourus sur le chantier. L’essentiel est de fournir une protection pour chaque risque de sécurité présent sur un chantier.

Sécurité d’un chantier : la responsabilité de tous

Malgré le fait que l’employeur soit le premier responsable de la sécurité de ses employés, les salariés eux aussi ont pleine responsabilité pénale vis-à-vis de leur sécurité et celle de leurs collègues :

  • À condition que l’employeur ait respecté son devoir d’information et de formation, les ouvriers sont tenus de respecter les consignes de sécurité du chantier.
  • Un salarie qui ne respecte pas les règles de sécurité est passible d’une faute disciplinaire, qu’il y ait accident ou non.
  • En cas d’accident, le salarié en faute met en jeu sa responsabilité pénale, aussi bien pour une mise en danger de sa personne que pour une mise en danger d’autrui.

En effet comme le souligne si bien l’article L.4122-12 du Code du Travail : « Tout salarié a une obligation de sécurité pour lui et les autres ». La responsabilité de l’employeur n’est donc pas la seule en jeu.

Les obligations des salariés du bâtiment quant à la sécurité de chantier

Comme dit plus haut, les mesures de sécurité sur un chantier ne sont pas du seul ressort des employeurs. Ainsi, les employés ont également certaines obligations sur les chantiers où ils interviennent.

À titre d’exemple, les salariés doivent impérativement :

  • Signaler l’usure de leurs équipements de sécurité au niveau de responsables s’ils notent tout dommage compromettant.
  • Faire usage des équipements de sécurité fournis par leur employeur (vêtements et tout autres types de protections individuels).
  • Procéder à la mise en sécurité de leurs chantiers d’intervention.

Naturellement, la sécurité d’un chantier passe avant tout par le devoir d’information de l’employeur. Ce dernier a donc tout intérêt à réaliser régulièrement des formations de sécurité sur le chantier, et à missionner un salarié responsable de la sécurité au quotidien.