Comment calculer ses frais de déplacement d’artisan ?

Comment calculer ses frais de déplacement d’artisan ?
5 (100%) 1 vote

facturation frais de déplacement

artisan facturant ses services

Savoir comment facturer ses frais de déplacement au client n’est pas forcément évident pour un jeune entrepreneur du bâtiment. Il faut d’ailleurs savoir qu’il existe deux principales méthodes de facturation de frais de déplacement. L’essentiel est de bien vous informer sur vos différentes options, et de vous assurer de facturer vos frais de déplacement de manière totalement légale. Examinons le sujet plus en détail.

Le principe de la facturation des frais de déplacement

Le calcul des frais de déplacement est tout aussi important que le calcul des frais d’achat de fourniture pour un entrepreneur du bâtiment qui cherche à rester rentable.

Il est dès lors très important de bien s’informer sur la facturation des frais de déplacement au client, en particulier si vous êtes amené à travailler sur de larges distances géographiques.

La facturation des frais de déplacement est-elle obligatoire ?

En premier lieu, et avant d’évoquer les différentes options possibles en matière de facturation des frais de déplacement, rappelons que cette facturation n’est pas obligatoire.

En effet, aucun artisan n’est tenu de facturer ses frais de déplacement, et vous pouvez tout à fait faire l’impasse sur le sujet si vous le souhaitez :

  • Ne pas facturer les frais de déplacement peut être pertinent si vous travaillez sur une zone géographique très restreinte.
  • L’absence de frais de déplacement d’artisan peut être un argument promotionnel pour pousser les clients à faire appel à vos services.
  • Ne pas facturer les frais de déplacement peut également se faire par souci de simplicité, pour ne pas complexifier inutilement ses factures ou sa comptabilité.

Malgré tout, il ne faut pas oublier que la plupart des chantiers vont entraîner des frais de déplacement. Dès lors que ceux-ci vous paraissent conséquents, mieux vaut les facturer.

L’intérêt de facturer ses frais de déplacement au client

Qu’ils soient facturés ou non, les frais de déplacement sont toujours réels aux yeux d’une entreprise du bâtiment. À moins de travailler à votre domicile, vous devrez en effet engager des frais de déplacement pour :

  • Vous rendre chez le client.
  • Faire les allers-retours entre le chantier et votre entreprise, si le travail s’étale sur plusieurs jours.
  • Aller chercher les fournitures chez vos fournisseurs, si vous êtes en charge de la fourniture.

Ainsi, la plupart des artisans qui ne “facturent pas” leurs frais de déplacement ont tendance à reporter en réalité ces frais sur le coût total de la facture, en majorant le coût de leur service.

La facturation des frais de déplacement devient alors une manière d’offrir plus de transparence à vos clients, qui comprennent exactement chaque ligne de votre devis d’artisan.

Le calcul des frais de déplacement pour un artisan

Pour calculer des frais de déplacement, différentes options s’offrent à vous. L’essentiel est de trouver un calcul de frais de déplacement à la fois justes :

  • Pour l’artisan : il est essentiel que vos frais kilométriques ne viennent pas entamer la rentabilité d’un chantier.
  • Pour le client : il reste important que les frais de déplacement restent justes, et ne poussent pas le client à faire appel à un autre prestataire.

Différentes méthodes peuvent vous permettre de facturer vos frais de déplacement :

Le forfait de déplacement fixe

La première solution pour vous est d’adopter un forfait de déplacement fixe, que vous proposerez à tous vos clients. On parle alors de tarification libre.

Le forfait de déplacement fixe est très simple :

  • Vous calculez des frais de déplacement fixes (souvent situés entre 20 et 40 € par client).
  • Ces frais de déplacement sont systématiquement appliqués pour tous vos devis, quelle que soit la position du client.
  • Si le client est très proche, ce mode de tarification est avantageux. Il sera cependant désavantageux pour les clients les plus éloignés.
  • Dans l’ensemble, le forfait de déplacement fixe est généralement assez juste, et vous évite de calculer les frais pour chaque client.

Facturer ses frais de déplacement au forfait est la solution la plus simple. Elle est notamment conseillée si vous travaillez dans une zone bien limitée, et que vous n’êtes jamais amené à faire de très longs déplacements.

Important : si vous choisissez un forfait de déplacement, vous devrez mentionner cela dans vos conditions générales de vente. Vous ne serez donc pas en mesure de passer aux frais réels pour un seul client, même si celui-ci s’avère très éloigné.

Le calcul des frais kilométriques

La seconde solution sera de calculer les frais kilométriques au réel. Le calcul des frais kilométriques se fait sur la base d’un barème fiscal et non dépendamment de la volonté propre de l’artisan ou de l’auto-entrepreneur.

Pour cette méthode, les tarifs de frais de déplacement artisan sont donc arrêtés par les impôts. Le barème kilométrique dont on parle inclut ainsi :

  • Le coût du carburant,
  • Les frais d’’assurance,
  • L’usure du véhicule.

Ce barème reste toutefois non imposable de TVA.

Pour faire le calcul des frais kilométriques, voici la démarche à suivre :

  1. Il vous faudra prendre compte de la puissance fiscale de votre voiture d’entreprise, indiqué sur votre carte grise.
  2. Puissance que vous prendrez soin de reporter à la ligne du barème correspondant à vos chevaux fiscaux.
  3. Ce chiffre obtenu, vous multiplierez par le nombre de kilomètres à parcourir entre votre entreprise et le chantier.
  4. Vous obtiendrez ainsi la somme totale des frais de déplacement à facturer à votre donneur d’ordre.
  5. Prenez toutefois bien soin de bien compter pour ce calcul l’aller-retour par jour de travail sur chantier.

Cette technique de facturation des frais de déplacement est plus juste que la facturation au forfait, puisqu’elle prend en compte les frais réels. Elle nécessite cependant de réaliser systématiquement le calcul des frais de déplacement, pour chaque client.

Les frais de déplacement : une obligation sur le devis

Quelle que soit le modèle de facturation des frais de déplacement choisi, n’oubliez pas que le montant des frais de déplacement doit obligatoirement figurer sur votre devis.

Il est ainsi de votre devoir de mentionner l’existence de la facturation de ces frais de déplacement dès l’établissement du devis (ainsi que le montant des frais), pour éviter toute mauvaise surprise au client.

On gardera bien en tête que les frais de déplacement font partie des mentions obligatoires sur un devis travaux. Le devis valant comme contrat de vente, celui-ci se doit en effet de mentionner tous les frais qui seront facturés au client par le professionnel pour son chantier.

Un client pourrait donc tout à fait refuser de payer des frais de déplacement qui n’auraient pas été mentionnés sur le devis initial.