L’achat d’une maison est une véritable étape dans la vie d’une personne. Et comme pour toutes les étapes, il arrive que cette dernière entraîne des regrets. La déception suite à l’achat d’une maison peut survenir dès les premiers jours suivants l’achat, ou plus tard. Ainsi, certains propriétaires n’hésitent pas à dire « je regrette l’achat de ma maison ». Face au regret d’un achat immobilier, il est important de relativiser et de chercher à trouver une issue positive. Si vous êtes face au regret de l’achat d’une maison, ou si vous vous avez peur d’acheter une maison et regretter, faisons le point sur le regret d’un achat immobilier.

Le stress post achat immobilier

Pour commencer, il faut savoir que la déception suite à l’achat d’une maison est plus fréquent qu’on ne l’imagine. Néanmoins, elle peut prendre des formes plus ou moins graves. Pour certains, il s’agit uniquement d’un stress post achat immobilier. Pour d’autres, cela peut se muer en dépression suite à l’achat d’une maison.

Il faut bien comprendre que le stress post achat immobilier est un phénomène courant, en particulier suite à une primo-acquisition. Si vous passez de locataire à propriétaire, ce stress va s’exprimer de différentes manières :

  • Vous avez peur de ne pas avoir fait le bon choix de maison.
  • Les charges d’entretien de la maison vous semblent trop élevées.
  • L’entretien du bien immobilier vous semble difficile et coûteux.
  • Une déception suite à l’achat de maison vous prend, peut-être parce que vous idéalisiez le bien immobilier acheté.

Un stress suivant une acquisition immobilière est somme toute assez naturel, car tout changement de situation génère du stress (nouveau travail, nouveau conjoint, arrivée d’un enfant, etc.). Il convient alors de bien distinguer un stress post achat temporaire du regret d’un achat immobilier.

Je regrette l’achat de ma maison : les causes

Si le stress post achat immobilier s’étale sur plusieurs semaines ou plusieurs mois, c’est certainement qu’il se mue en regret d’achat immobilier. Il convient alors d’identifier clairement la cause d’un regret d’achat de maison. En la matière, les causes d’une déception suite à l’achat d’une maison peuvent être de deux raisons bien distinctes :

  • Elles peuvent être liées au bien immobilier en question.
  • Ou elles peuvent être liées au nouveau propriétaire et à des causes plus personnelles.

Il arrive que plusieurs causes se cumulent, pouvant entraîner une dépression suite à l’achat d’une maison. Tâchons d’énumérer les principales causes d’un regret d’achat immobilier.

Regret d’achat immobilier : les causes liées au bien immobilier

En premier lieu, il est fréquent que le bien immobilier en question soit à l’origine du regret et de la déception.

La déception d’achat d’une maison peut être lié au bien immobilier en lui-même :

  • La présence de vices cachés d’une maison, ou d’un défaut sous-estimé, est souvent à l’origine d’une déception immobilière.
  • Sans parler de vice cachés, sous-estimer les travaux nécessaires ou les frais d’entretien d’une maison peut aussi être à l’origine de déceptions.
  • Réaliser que le prix du bien immobilier était trop élevé peut également être à la cause d’un regret d’achat immobilier.
  • Le voisinage ou la situation du bien peuvent également être à l’origine de déceptions, par exemple en cas de tapage nocturne ou de bruits de circulation.
  • La raison pécuniaire peut également être mentionnée dans le cas d’un investissement immobilier locatif qui semble moins intéressant qu’il n’y paraissait.

Déception d’achat de maison : les causes liées à soi

Dans d’autres cas, regretter l’achat d’une maison peut subvenir suite à des raisons plus personnelles. Cela peut par exemple survenir notamment lors d’un achat immobilier en couple, si la maison plaisait davantage au conjoint qu’à soi.

Ainsi, voici différentes causes de regret suite à un achat immobilier :

  • Un regret d’achat immobilier peut être lié à son couple. L’achat s’est fait trop rapidement, et représente un engagement trop lourd.
  • La maison a été achetée lors d’un changement de région, et la nouvelle région ne plaît pas aux propriétaires.
  • L’achat n’était pas un coup de cœur, et a été réalisé trop rapidement, ou par dépit.
  • Le bien immobilier peut être situé trop loin du travail, et les difficultés liés au temps de travail ont été sous-estimées par les propriétaires.
  • La maison a été achetée à contrecœur par l’un des conjoints, et cela créé un ressentiment au sein du couple.
  • Le fait d’être propriétaire avait été idéalisé, et la réalité (charges, travaux, stress post achat immobilier, etc.) est moins plaisante qu’il n’y paraissait.
  • L’achat de la maison a un impact trop fort sur la vie quotidienne, et il est difficile de se faire à cette nouvelle vie.

Dans certains cas, plusieurs raisons peuvent se mêler pour entraîner une vive déception suite à l’achat d’une maison. Il convient alors de prendre les choses en main pour éviter une dépression suite à l’achat d’une maison.

Que faire suite au regret d’un achat immobilier ?

Si vous vous dites « Je regrette l’achat de ma maison » il est important de bien examiner la situation. En effet, l’achat d’une maison est une étape déterminante, et le regret d’un achat immobilier peut avoir un impact important sur votre moral. Il convient alors d’examiner la situation avec détachement, pour trouver la solution la mieux appropriée.

Identifier les raisons du regret d’achat d’une maison

En premier lieu, il est primordial d’examiner les causes liées au regret d’un achat immobilier. Face au stress d’un achat immobilier, il est facile de se sentir submergé et d’avoir l’impression d’avoir fait le pire des choix possible. Or, le stress post achat immobilier peut généralement être relativisé, à condition de ne pas vous laisser dépasser.

Pour trouver une solution, commencez par définir clairement les raisons de votre déception :

  • Notez sur une feuille ce qui vous déplaît dans la maison.
  • Listez les raisons qui sont à l’origine de votre déception.
  • Pour ne pas marquer uniquement le négatif, listez également les points forts et les atouts de votre bien immobilier.

L’idée est d’avoir une vision claire des origines de votre regret d’achat immobilier. Cela vous évitera d’avoir l’impression que votre maison est horrible et que vous avez fait le pire achat du monde.

Par exemple, si vous avez juste l’impression d’avoir payé votre maison trop cher, cela ne doit pas vous empêcher de l’apprécier pour autant. Ou s’il y a un défaut imprévu dans votre maison, cela ne doit pas masquer pour autant ses nombreuses qualités.

Trouver une solution suite à la déception d’achat d’une maison

Une fois les origines de vos regrets identifiées, il convient de chercher d’éventuelles solutions à votre regret d’achat immobilier. Naturellement, chaque cause de déception peut avoir une ou des solutions différentes.

Voici quelques solutions applicables :

  • Si vous ne vous sentez pas à l’aise dans votre maison, il peut être conseillé d’investir dans la décoration. Investissez un peu les lieux, pour vous y sentir mieux (même si cela peut prendre quelques mois). Listez les éventuels défauts, et les travaux nécessaires pour effacer ces derniers. Réalisez un planning des travaux, pour vous donner l’impression d’avancer.
  • En cas de vice caché grave suite à l’achat d’une maison, voyez si vous ne pouvez pas faire jouer la garantie pour vice caché. Cette dernière pourrait vous permettre de faire annuler la vente ou de récupérer une somme qui pourrait vous permettre de réaliser des travaux. Si l’achat a été fait de particulier à particulier, vérifiez néanmoins que le contrat ne présentait pas une clause de non garantie des vices cachés.
  • Si vous avez des frais imprévus, renseignez-vous sur les aides aux travaux ou rapprochez-vous d’organisme d’aides, comme l’ANAH. Trouver des financements peut vous aider à réaliser les travaux rapidement, et donc à mieux apprécier votre logement.
  • Dans le cas où l’achat de la maison a entraîné des problèmes personnels (couple, famille, travail…), n’hésitez pas à consulter un psychologue. Face à une dépression suite à l’achat d’une maison, un professionnel de santé peut vous aider à mieux comprendre votre détresse, et à y trouver une solution.

Le regret d’un achat immobilier ne doit pas être éternel. Certes, il se peut que vous ayez fait une « mauvaise affaire », mais vous accabler sur cet achat ne vous fera pas vous sentir mieux. Naturellement, l’ultime recours sera de vous « débarrasser » de cette maison que vous n’appréciez pas. Mais est-ce vraiment une bonne idée ?

Déception d’achat d’une maison : faut-il vendre ?

L’un des soucis qui peut créer un regret d’achat immobilier est qu’un mauvais achat immobilier peut coûter cher ! Néanmoins, cela ne doit pas être une fin en soi. Certes, vendre une maison juste après l’achat est généralement peu judicieux. En plus de créer de la suspicion chez les acheteurs, cela vous coûtera généralement de l’argent (ne serait-ce que les frais d’agence et de notaire…).

Le fait de vendre suite au regret d’un achat immobilier n’est donc pas forcément conseillé. Voici quelques conseils sur la manière de réagir après un regret d’achat de maison :

  • Si vous avez l’impression d’avoir fait une mauvaise affaire (prix trop élevé par rapport au marché), mais que la maison vous plaît, restez-y ! La vendre directement n’améliorera pas votre situation, et il vaut donc mieux laisser le marché immobilier évoluer.
  • Dans le cas où la maison doit être  rénovée, il peut être intéressant de réaliser la rénovation avant de remettre la maison en vente. Mais il ne faut pas non plus que cela se fasse en dépit du bon sens. Inutile d’investir des dizaines de milliers d’euros de travaux si cela ne permet pas d’augmenter significativement la valeur du bien immobilier.
  • Dans le cas où la maison ne vous plaît plus du tout et que vous ne souhaitez pas y vivre, vous pouvez envisager de la mettre en location. Certes, cela sera un projet radicalement différent, mais il peut vous permettre de « quitter » la maison sans laisser trop de plumes !
  • Lorsque votre famille et vos proches aiment la maison, il peut être utile de prendre sur vous pendant quelques mois avant de prendre une décision. Encore une fois, un changement aussi radical qu’un nouveau logement nécessite du temps pour s’adapter. D’où l’intérêt de travailler sur vous, de vous interroger en détail sur les raisons de votre regret, et de consulter un psychologue si nécessaire.

Si vous envisagez de vendre, ou si vous hésitez, mieux vaut faire réaliser l’estimation d’une maison avant la vente. Discuter avec plusieurs agences immobilières peut vous permettre de vous faire une idée plus concrète de l’intérêt ou des limites de la vente. Discutez également avec votre banque, pour bien mesurer l’impact de la vente sur vos finances.

Notre conseil : suite au regret d’un achat immobilier, mieux vaut bien prendre le temps de la décision avant de revendre la maison. Il ne s’agirait pas de faire une seconde erreur en vendant la maison au premier acheteur venu, ni sans prendre en compte les conséquences pécuniaires d’une telle décision.

Comment éviter d’acheter une maison et regretter ?

Si vous n’avez pas encore acheté de bien immobilier, mais que le stress de l’achat d’une maison vous préoccupe, il est important de bien préparer votre achat immobilier pour éviter les pièges. Plus vous vous renseignez avant l’achat d’une maison, et moins vous risquez de regretter un achat immobilier.

Voici quelques conseils qui vous aideront à choisir le bon bien immobilier :

  • Renseignez-vous systématiquement sur les prix du marché immobilier local. Cela vous évitera de payer une maison trop cher, et donc d’avoir des regrets liés au prix.
  • Envisagez une expertise avant achat immobilier ou faites intervenir un artisan avant l’achat si vous n’êtes pas certain de la nature des travaux à réaliser. Cela vous évitera de sous-estimer les travaux à réaliser sur une maison.
  • Évitez les achats « coup de cœur » à moins d’avoir une bonne vision du marché immobilier local. Peut-être vaut-il mieux passer à côté d’un coup de cœur, plutôt que de risquer le regret d’un achat immobilier précipité.
  • Visitez les alentours du logement qui vous intéresse, et ayez le réflexe de réaliser des allers-retours avec votre travail, pour estimer l’impact de l’achat immobilier sur votre quotidien.
  • Renseignez-vous en détail sur la ville dans laquelle vous souhaitez vous installer, en particulier si vous n’êtes pas de la région.
  • Visitez systématiquement plusieurs biens immobiliers locaux, et prenez le temps de consulter de nombreuses annonces. De cette manière, vous renforcez votre vision du marché local, et êtes mieux à même de repérer les bonnes affaires… ou les mauvaises !

Grâce à ces précautions, vous ne risquez pas de regretter un achat immobilier, et avez donc plus de chances de choisir LE bon bien immobilier.

Besoin de réaliser des travaux dans votre bien immobilier ? N’oubliez pas que Rénovation & Travaux vous permet de recevoir des devis gratuits et sans engagement. Vous pouvez gratuitement être mis en contact avec des professionnels locaux en remplissant notre formulaire ci-dessous !