MaPrimeRenov est une aide financière de l’État pour couvrir une partie des travaux de rénovation énergétique. Depuis 2021, MaPrimeRenov peut financer les travaux de copropriété. Comment un syndicat de copropriété peut-il profiter de MaPrimeRénov pour ses travaux ? Quel est le montant de l’aide de MaPrimeRénov pour les travaux de copropriété ? Un copropriétaire peut-il bénéficier de MaPrimeRénov à titre personnel ? Cette page vous dit tout sur le financement des travaux de copropriété grâce à MaPrimeRénov.

Demandez différents devis gratuits et sans engagement

MaPrimeRenov et les copropriétés

Avant toute chose, il est intéressant d’expliquer en quoi consiste MaPrimeRénov (ou Ma Prime Rénov). Il faut savoir que MaPrimeRénov est un dispositif de l’État pour le financement des travaux de rénovation énergétique. Il vient remplacer, depuis 2020, le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique).

Et les syndicats de copropriété seront heureux de découvrir que, contrairement au CITE, MaPrimeRénov peut couvrir en partie les travaux de rénovation énergétique d’un bâtiment en copropriété.

L’aide est versée directement au syndicat de copropriété, sans aucun regard sur les revenus des copropriétaires. En revanche, il subsiste tout de même des critères d’éligibilité pour profiter de cette offre.

Comparez gratuitement plusieurs devis d’artisans

MaPrimeRenov est les travaux de copropriété : les critères d’éligibilité

Pour les propriétaires de logement individuel, le montant de MaPrimeRénov dépend principalement des revenus du bénéficiaire. Dans le cadre de travaux de copropriété, cette aide au financement des travaux ne fonctionne pas de cette manière.

Pour qu’un syndicat de copropriété puisse profiter de Ma Prime Rénov, voici les critères à respecter :

  • La copropriété doit être composée d’au moins 75 % de résidences principales. Si une copropriété est composée de 100 lots, au moins 75 d’entre eux doivent être des résidences principales (qu’elles soient en location ou non).
  • Ensuite, les travaux doivent permettre un gain énergétique minimum de 35 %.
  • Enfin, la copropriété doit être immatriculée au registre national des copropriétés.

Vous l’aurez compris, MaPrimeRenov va financer uniquement les travaux de rénovation énergétique importants. Par ailleurs, cette aide financière pour les travaux ne sera certainement pas applicable pour les copropriétés de location saisonnière et pour les immeubles qui ne sont pas essentiellement composés de résidences principales.

Important : les revenus des copropriétaires, qu’ils soient occupants ou bailleurs, n’ont aucun impact sur l’attribution de l’aide Ma Prime Rénov aux syndicats de copropriétés.

Ma Prime Rénov pour les copropriétés

Voici les critères d’éligibilité à MaPrimeRénov pour les copropriétés.

Vos devis d’artisans gratuits et sans engagement

Montant de l’aide MaPrimeRenov pour une copropriété

Il faut savoir que MaPrimeRénov peut couvrir plusieurs dizaines de milliers d’euros pour des travaux de copropriété… à condition de respecter les conditions d’éligibilité présentés plus hauts. Voyons comment les montants de MaPrimeRénov pour une copropriété sont calculés.

Barème des aides financières pour les travaux de copropriété

Au total, MaPrimeRénov peut couvrir jusqu’à 25 % du montant des travaux de copropriété, dans une limite de 15 000 € par logement. À cela s’ajoute une aide minimale de 900 € pour couvrir l’accompagnement des travaux.

Sont également existants des bonus applicables dans certains cas uniquement :

  • Le bonus sortie de passoire : s’applique si l’immeuble de copropriété avait une étiquette énergie F ou G avant le début des travaux. Un audit avant travaux est nécessaire pour l’obtention de ce bonus.
  • Le bonus Bâtiment à Basse Consommation (BBC) : s’applique si l’immeuble de copropriété obtient une étiquette énergie A ou B après les travaux.

Le tableau suivant résume le calcul de l’aide MaPrimeRénov pour des travaux de copropriété :

Type d’aideMontant de l’aidePlafond de l’aidePlafond du montant des travaux
MaPrimeRénov25% du montant des travaux3750 € par logement15 000 € par logement
Financement de l’accompagnement30% du montant des services180 € par logement (minimum de 900 €)600 € par logement
Bonus sortie de Passoire500 € par logement
Bonus BBC500 € par logement

Ces aides peuvent être versées dès janvier 2021, à condition que les travaux soient éligibles. Elles sont directement versées au syndicat de copropriété, après la livraison des travaux.

Exemple de calcul MaPrimeRenov pour des travaux de copropriété

Comme un exemple vaut mieux que 1000 mots, déterminons ensemble plusieurs calculs de montants pour MaPrimeRénov pour des travaux de copropriété.

  • Imaginons une copropriété de 30 logements, avec une étiquette énergie F, qui doit réaliser des travaux de rénovation énergétique.
  • Les travaux sont estimés à 345 000 € (11 500 €/logement), plus un service de maîtrise d’ouvrage de 27 600 €.
  • MaPrimeRenov va couvrir 25 % du montant des travaux, soit 86 250 €. Ce montant ne dépasse pas le plafond de 3750 € par logement.
  • L’accompagnement des travaux sera fixé à 30 %, soit 8280 €. Ce montant dépasse le plafond des 180 € par logement, il sera donc réduit à 5400 € (180€*30 logements).
  • En quittant son étiquette énergie F, la copropriété reçoit un bonus sortie de passoire de 500 € par logement, soit 15 000 € au total.

Au total, le syndicat de copropriété va donc recevoir 106 650 €, pour des travaux estimés à 372 600 €. MaPrimeRenov couvre ainsi 28 % des travaux de copropriété. Le coût total par logement passe donc de 12 420 € à 8865 € par logement.

Recevez des devis d’artisans gratuitement et sans engagement

MaPrimeRénov est-elle cumulable avec d’autres aides financières pour les travaux de copropriété ?

Il faut savoir que MaPrimeRénov peut se cumuler avec d’autres dispositifs, pour qu’un syndicat de copropriété puisse recevoir un financement encore plus important.

Ainsi, l’aide aux copropriétés MaPrimeRénov peut être cumulable avec :

  • Les aides de l’ANAH : qui sont réservées aux copropriétés fragiles. Ces aides peuvent représenter environ 3000 € par logement dans le cadre d’une copropriété avec un taux d’impayé supérieur à 8%, ou situé dans un quartier à renouvellement urbain.
  • Les certificats d’économie d’énergie (CEE) : ces derniers varient en fonction de l’efficacité des travaux de rénovation énergétique. Ils peuvent représenter jusqu’à 2000 € par logement.

Attention, les aides de l’ANAH ne sont pas cumulables avec les CEE. Une copropriété fragile ne pourra donc pas bénéficier des CEE.

Demandez différents devis pour vos travaux

Un copropriétaire peut-il également se faire accompagner par MaPrimeRenov ?

Vous aurez bien compris que le montant de l’aide MaPrimeRenov est livrée directement au syndicat de copropriété, pour couvrir les travaux liés à un immeuble de copropriété et à ses parties communes.

Néanmoins, cela n’empêche pas à un copropriétaire de demander également des aides à titre personnel. Si vous êtes propriétaire bailleur ou propriétaire occupant d’une résidence en copropriété, rien ne vous empêche de demander l’aide MaPrimeRenov. Cette dernière peut notamment être utilisée pour le remplacement d’une chaudière si cette dernière est privative à votre résidence.

Dans ce cas, c’est le barème MaPrimeRénov pour les propriétaires qui s’applique, en fonction de vos revenus et du type de travaux à réaliser.