Poncer un parquet

Poncer un parquet
5 (100%) 1 vote

poncer

Ponçage d’un parquet par un professionnel.

Le bois est un excellent choix pour votre sol. Un parquet en bois apporte du cachet et de la chaleur à votre intérieur. Mais le plancher nécessité également de l’entretien. Ainsi, il peut parfois être nécessaire de poncer un parquet en bois. On redoublera alors d’attention, car tout parquet ne peut pas être poncé. Examinons ensemble les méthodes à suivre pour réaliser le ponçage d’un parquet en bois.

Quand peut-on poncer un parquet ?

Avant de parler du ponçage d’un parquet, il convient de rappeler que tous les planchers en bois ne peuvent pas être poncés.

Ainsi, le ponçage sera uniquement réservé à certains modèles de parquets, comme nous allons le voir ensemble :

Le ponçage réservé au parquet massif et contrecollé

Pour être poncé, un parquet doit disposer d’une vaste épaisseur de bois massif, sans quoi le ponçage risque d’abîmer le sol et son esthétique.

Ainsi, seuls le plancher en bois massif et le contrecollé peuvent être poncés :

  • Le parquet en bois massif, étudié ici est constitué de lames de bois naturels d’une épaisseur moyenne de 2 cm. Ses principaux avantages, outre l’authenticité, sont la résistance et la durabilité. En effet, le parquet en bois massif peut durer plus de 100 ans, période pendant laquelle il peut être poncé à plusieurs reprises. Un parquet en bois massif peut supporter jusqu’à 20 cycles de ponçage, en fonction de l’épaisseur et de l’essence du bois utilisé.
  • Le parquet contrecollé est constitué de trois couches superposées de bois noble, de bois tendre et de contreplaqué. Le parquet contrecollé est deux à trois fois moins cher que le parquet massif. Si poncer un parquet contrecollé est possible, son ponçage ne peut être répété plus de 6 fois.

On gardera à l’esprit que le ponçage entame l’épaisseur supérieure de votre parquet. Un ponçage trop profond ou trop répété risque ainsi d’abîmer définitivement votre plancher.

À savoir : le ponçage d’un parquet contrecollé doit rester exceptionnel. Pensez par ailleurs à vérifier l’épaisseur originale de la couche de bois noble, pour être certain de ne pas la supprimer.

Évitez de poncer du parquet stratifié

Innovation industrielle de ces dernières décennies, le parquet stratifié a démocratisé le parquet en bois.

En effet, un parquet stratifié coûte jusqu’à 6 fois moins cher qu’un parquet massif.

Le parquet stratifié est en réalité fabriqué à partir de matériaux composites tels que le PVC. Il ne se comporte donc pas comme le bois, et ne peut donc pas être poncé sans risquer de l’abimer.

Naturellement, il ne faut pas non plus poncer un sol vinyle ou tout sol imitation bois, pour la simple et bonne raison que seul un sol en bois naturel peut être poncé.

Remarque : le parquet stratifié peut toutefois être rénové par vitrification,, mais sans ponçage préalable.

Quand faut-il poncer un plancher en bois ?

Une autre question qui revient souvent est celle du cycle de ponçage du parquet.

C’est surtout l’état du parquet qui va déterminer la nécessité d’un ponçage mais de façon générale, un ponçage doit être prévu tous les cinq ans.(Demandez des devis gratuits de professionnels de votre région pour le ponçage de vos parquets!)

Il existe également un certain nombre d’indices auxquels vous pouvez vous référer dont :

  • Un parquet qui noircit au passage d’une serpillière mouillée, cela signifie que la vitrification ne protège plus efficacement le bois,
  • Une grande partie du parquet visiblement décapée,
  • Des rayures qu’un simple cirage ne peut plus dissimuler,
  • Des traces récalcitrantes impossibles à retirer.

Le ponçage d’un parquet peut également s’avérer nécessaire si vous achetez une ancienne maison à rénover, et que ses parquets anciens vous semblent vieillis.

Remarque : lorsque vous avez dû changer quelques lames lors de la rénovation d’un parquet, un ponçage s’avère également obligatoire pour que le parquet soit au même niveau.

Comment poncer un parquet ?

Voici les étapes à suivre pour réaliser le ponçage de parquet, cela va de la préparation du support à la finition par vitrification, en passant par le choix des matériels à utiliser :

La préparation du support

Pour réaliser le ponçage du parquet, il est impératif de déplacer tous les meubles pour réaliser les travaux dans les meilleures conditions.

Vous pourrez plus facilement identifier les lames abîmées à remplacer, ce que vous vous empresserez de faire avant le ponçage.

Vérifiez ensuite qu’aucun clou ne dépasse, cela risque en effet d’abîmer la ponceuse. Ne minimisez pas non plus les risques d’accident.

Important : travaillez de jour pour la meilleure visibilité, ouvrez les fenêtres et portez des équipements de protection : masque, lunettes, bottes… pendant la réalisation des travaux.

Le matériel à utiliser pour poncer un parquet

Il existe une grande variété de ponceuses, dont les fonctions sont différentes. Choisissez celle qui convient le mieux aux travaux que vous réalisez. Le choix du papier abrasif, parfois appelé papier verre est également crucial :

Pour la ponceuse, utilisez une ponceuse à parquet, plus facile à manier qu’une ponceuse classique. Les ponceuses à parquet peuvent être vibrantes ou excentriques :

  • Une ponceuse vibrante effectue des mouvements de va-et-vient,
  • Une ponceuse excentrique travaille de façon circulaire. La ponceuse circulaire est généralement plus puissante et travaille plus rapidement.

Quant au papier abrasif, les grains vont de fins à gros. Plus l’indice est élevé et plus le papier est fin.

Le papier fin de 120 est destiné à la finition, pour enlever les traces de ponçage.

Pour un décapage afin de mettre le bois à nu, commencez avec un papier abrasif de gros grains de 40 ou 60, pour finir avec du 120.

Remarque : pour les coins, il existe également des ponceuses bordureuses et des ponceuses triangulaires.

La méthode pour poncer un parquet

La méthode de ponçage est différente selon les dispositions des lames du parquet :

  • Pour un parquet à l’anglaise avec des lames parallèles, poncez dans le sens du bois.
  • Pour un parquet à chevron, c’est-à-dire disposé dans un angle droit, poncez de façon diagonale pour obtenir u résultat plus homogène.
  • Pour un parquet mosaïque, disposé tel un damier avec des panneaux carrés, poncez dans le sens de la luminosité.

La finition : vitrification ou cirage

Une fois le vernis poncé, pensez bien entendu à nettoyer le sol en passant un aspirateur de chantier, puis une serpillère légèrement humidifiée.

Vous pouvez vitrifier votre parquet avec un vernis vitrificateur qui donnera de l’éclat au parquet et qui le protègera de façon durable. Un parquet vitrifié peut être nettoyé à la serpillière humidifiée. Attention toutefois aux produits pour ne pas ternir le vitrificateur. Retrouvez notamment ici le prix de vitrification d’un parquet.

D’autre part, vous pouvez plutôt choisir de cirer le parquet, ce qui va nourrir et protéger le parquet. Le cirage doit être réalisé une à deux fois par mois selon la fréquence de passage sur le parquet. Les cires peuvent être neutres ou teintées.

À savoir : un parquet vitrifié nécessite moins d’entretien qu’un parquet ciré.

Quel est le prix d’un ponçage de parquet

Confié à un professionnel, le ponçage du parquet vous coutera entre 10 et 20€ du m². Si la prestation comprend le ponçage et la vitrification, comptez entre 25 et 30€ du m2.(Faites chiffrer gratuitement le ponçage de vos parquets par des pros de votre région!)

Si le prix de ponçage d’un parquet par un professionnel est élevé, cela vous assure de ne pas abîmer votre plancher par une mauvaise manipulation.

Si vous réalisez vous-même les travaux, il faudra compter l’achat de divers outils, dont la ponceuse.

L’achat de cette dernière constituant un investissement important, songez à la location journalière pour la durée des travaux.