Plan de calepinage : sens de pose du parquet

Noter cet article

calepinage

Utilisation d’un plan de calepinage pour pose le parquet dans le bon sens.

Pour réussir à poser un parquet, il est important de bien planifier sa pose, et de réfléchir notamment au sens de pose du parquet. Réaliser un plan de calepinage reste le meilleur moyen d’assurer la réussite de votre projet de pose de parquet. Nous vous donnons tous les conseils sur le calcul du parquet et la préparation de sa pose.

Qu’est-ce qu’un plan de calepinage ?

Si vous souhaitez poser un revêtement de sol, bien préparer le calepinage est essentiel pour vous assurer de la qualité du résultat fini.

Pour information, on parle de calepinage pour désigner la préparation du plan de pose détaillé, et à l’échelle de matériaux de construction.

Il s’agit de manière générale de préparer un plan qui met en valeur :

  • Le sens de pose du parquet,
  • La disposition des lames de parquet,
  • Les découpes à prévoir.

Le calepinage est essentiel lors de la pose d’un parquet, mais aussi d’un carrelage, comme détaillé ici.

Le calcul du parquet

Pour préparer la pose d’un parquet, il est important de passer par différentes étapes bien précises. Voyons ensemble comment planifier la pose de votre parquet à la perfection.

En premier lieu, et une fois votre modèle de parquet choisi, il est impératif de déterminer le nombre de lames de parquet nécessaire. On appelle cela le calcul du parquet.

Calculer la quantité de parquet nécessaire

Le calcul du parquet vous permet d’acheter une quantité correcte de parquet, et donc d’éviter de vous retrouver avec trop ou trop peu de parquet le jour de la pose.

Voilà comment déterminer le nombre de lames de parquet nécessaire pour votre chantier :

  1. Déterminez la surface de parquet nécessaire: la surface d’une pièce est égale à sa longueur multipliée par sa largeur (en mètres). Si votre pièce n’est pas carrée ou rectangulaire, divisez-la en plusieurs carrés ou rectangles (voire en triangles rectangles si nécessaire), de manière à déterminer la surface totale.

  2. Déterminez la surface d’une lame de parquet : pour calculer le nombre de lames de parquet, il faut commencer par déterminer la surface d’une lame. Multipliez la longueur par la largeur de la lame (en mètres) pour connaître sa surface en m².

  3. Calculez le nombre de lames de parquets : pour déterminer le nombre de lames nécessaires, divisez la surface de la pièce par la surface d’une lame. Vous obtenez le nombre précis de lames dont vous avez besoin.

Quand vous faites le calcul du parquet, prévoyez toujours 10 % de parquet en excès. Cette quantité supplémentaire vous permet d’assurer les pertes et les découpes.

S’il reste du parquet neuf après la pose, conservez-le dans une remise ou dans le grenier ! Il pourrait être utile pour remplacer une lame abîmée à l’avenir.

Grâce à ce calcul, vous allez pouvoir optimiser le prix du parquet en évitant de payer une trop grande quantité de parquet.

Important : il est fréquent que le parquet soit vendu au mètre carré. Il vous suffit alors de déterminer la surface totale à couvrir, puis d’acheter la quantité nécessaire (toujours en prévoyant 10 % de parquet supplémentaire).

Exemple de calcul du parquet

Pour vous aider à y voir plus clair, voici un exemple de calcul du nombre de lames nécessaires pour la pose de parquet :

  • Je dois poser du parquet dans une pièce de 8 mètres sur 5. La surface de la pièce est de : 8*5m=40 m²
  • Je trouve un parquet dont la dimension d’une lame est 200*15,5 cm. En mètres, cela représente 2*0,155. La surface d’une lame de parquet est de : 2*0,155m=0,31 m².
  • Pour trouver la quantité de lames nécessaires, je divise la surface à couvrir (40 m²) par la surface d’une lame (0,31 m²) : 40/0,31m²=129,03 lames.
  • J’arrondis à l’unité supérieure, il me faut donc exactement 130 lames pour couvrir mes 40 m² de parquet.
  • Par précaution, je vais prendre 10% de lames supplémentaires. Je multiplie pour cela le résultat obtenu par 1,1 (pour obtenir 110%) : 130*1,1=143 lames.

Si j’achète 143 lames, je serais certain de pouvoir couvrir la totalité de ma pièce, et de conserver une quantité de lames raisonnables pour assurer les découpes et l’éventuel remplacement de lames.

Le calepinage d’un parquet

À présent que vous connaissez de manière exacte la quantité de lames nécessaire, il reste à bien planifier la pose de votre parquet.

Le calcul du calepinage d’un parquet va se faire de la manière suivante :

Déterminer le sens de pose du parquet

En premier lieu, vous devez déterminer le sens de pose de votre parquet. Voici nos conseils pour déterminer le sens idéal pou votre parquet :

  • D’un point de vue généraliste, on conseille de poser les lames de parquet dans le sens de la principale source de lumière. Les lames doivent donc être, en principe, perpendiculaires aux fenêtres de la pièce.
  • D’une manière plus concrète, gardez en tête que poser les lattes parallèlement au plus petit côté de la pièce permet de donner un effet d’élargissement.
  • En conséquence directe du point précédent, poser les lattes parallèlement au plus grand côté de la pièce peut permettre de l’élargir, sauf si la pièce est très étroite.

Au moment de déterminer le sens de pose, réfléchissez non seulement à l’effet souhaité, mais aussi à l’impact du sens de pose sur le nombre de découpes nécessaires.

Notre astuce : vous avez des doutes sur le sens de pose ? Dans ce cas, pourquoi ne pas poser les lames de parquet à blanc, pour avoir une idée du résultat final ?

Réaliser le calepinage du parquet

En plus de déterminer le sens de pose, n’oubliez pas de réfléchir également au motif de pose du parquet.

Il existe différentes manières de disposer votre parquet au sol :

  • La pose alternée : la manière la plus simple de poser du parquet est d’utiliser des lames de longueur et largeur identique. Il vous suffit alors de décaler les lames sur une demi-longueur, pour un effet réussi et une pose simple à réaliser.
  • Le parquet à la française: ce motif utilise des lames de parquets irrégulières (dont la longueur et la largeur ne sont pas les mêmes). Cette solution nécessite de bien dessiner le calepinage, et de prévoir plusieurs types de lames différentes. Elle offre un rendu plus chaleureux et authentique.
  • Le parquet à l’anglaise : ce motif utilise des lames de parquets de la même largeur, mais dont la longueur est différente. Le décalage entre les lames est donc irrégulier, ce qui donne un aspect plus naturel et moins monotone.
  • Le parquet à bâtons rompus : la pose à bâtons rompus consiste à imbriquer les lames les unes dans les autres de manière à former un motif en formes de vague. C’est une technique de pose assez complexe, qu’il est préférable de confier à un artisan.

Vous aurez compris que le calepinage du parquet a tout intérêt à être le plus simple possible si vous avez peu d’expérience en la matière.

Calepinage d’un parquet en vidéo

Besoin d’encore plus de conseils pour préparer la pose d’un parquet ? Dans ce cas, la vidéo suivante détaille pour vous toutes les étapes de calepinage d’un parquet, et vous donne des conseils d’artisans :

Si vous préférez confier vos travaux à un professionnel, n’hésitez pas à découvrir nos estimations précises du prix de pose d’un parquet par un professionnel.