La pompe à chaleur air-air peut satisfaire pleinement les besoins en chauffage et en climatisation d’un logement. Utilisant de l’énergie gratuite pour chauffer une habitation, elle constitue une solution de chauffage économique. En plus d’être facile et rapide à installer, une PAC air air ne nécessite presque pas d’entretien. Son prix varie selon le modèle choisi et la surface à chauffer. Avant de choisir cet équipement comme système de chauffage et de climatisation, faisons le point sur la pompe à chaleur air-air, sa consommation, son prix et son fonctionnement.

Demandez gratuitement des devis pour la pose de votre pompe à chaleur

Pompe à chaleur air-air : consommation

La pompe à chaleur air air séduit surtout pour son caractère économique. Cet équipement de chauffage utilise de l’énergie gratuite (l’air), mais aussi de l’électricité pour fonctionner. La consommation d’une PAC air air correspond donc à sa consommation électrique.

Comment calculer la consommation d’une pompe à chaleur air-air ?

Afin de calculer la consommation d’une pompe à chaleur air air, il faut connaître son coefficient de performance (COP). Cet indice permet de s’informer sur le rendement et la performance de l’appareil. Il est souvent indiqué dans les caractéristiques de la PAC.

De manière générale, le coefficient de performance d’une PAC air-air se trouve aux alentours de 3. Pour une pompe à chaleur air-air, la consommation électrique est donc de 1 kWh pour 3 kWh de chaleur produite. Son utilisation permet alors d’économiser 2 kWh d’énergie par kWh en moyenne.

Afin de comparer la consommation des PAC, renseignez-vous sur la consommation d’une pompe à chaleur air-eau en cliquant ici.

De quoi dépend la consommation électrique d’une pompe à chaleur air-air ?

La consommation électrique d’une pompe à chaleur air air dépend principalement de son COP. Elle varie également en fonction de quelques facteurs, dont :

  • La puissance de la PAC air air,
  • L’utilisation de la pompe à chaleur air air (chauffage et/ou climatisation),
  • La qualité d’isolation du logement à chauffer.

Si vous souhaitez maîtriser la consommation électrique de votre PAC, découvrez comment procéder au réglage de la température d’une pompe à chaleur air air en suivant ce lien.

Pompe à chaleur air-air : prix

Le prix d’une pompe à chaleur air-air est moins élevé comparé à celui des autres types de PAC. Il dépend surtout du modèle choisi et de ses caractéristiques, ainsi que de la surface à chauffer.

Prix d’une pompe à chaleur air air selon son type

La pompe à chaleur air air peut être monosplit ou multisplit. Le prix des modèles multisplits est naturellement plus élevé.

Une pompe à chaleur air air monosplit se compose d’une seule unité intérieure à relier à l’unité extérieure. Son installation est surtout préconisée quand il ne faut chauffer qu’une seule pièce. Afin d’assurer le chauffage de plusieurs pièces, il est nécessaire d’accumuler plusieurs monosplits ou utiliser un modèle multisplit. Le prix d’une pompe à chaleur air air monosplit se situe entre 1 000 et 2 500 €, hors pose.

Une pompe à chaleur air air multisplit se compose de deux à plusieurs unités intérieures reliées à un groupe extérieur multisplit. Elle permet de chauffer une habitation entière. Afin d’assurer le chauffage d’une maison de 120 m², par exemple, il est conseillé de choisir un modèle équipé de 4 unités intérieures. Le prix d’une pompe à chaleur air air multisplit oscille entre 2 300 et 8 000 € en moyenne, sans compter sa pose.

Tableau récapitulatif du prix d’une pompe à chaleur air air selon son type :

Type de pompe à chaleur air airPrix moyen d’une pompe à chaleur air air
Pompe à chaleur air air monosplitEntre 1 000 et 2 500 €
Pompe à chaleur air air multisplitEntre 2 300 et 8 000 €

Prix d’une pompe à chaleur air air selon la surface à chauffer

Le budget à prévoir pour l’installation d’une pompe à chaleur air air dépend également de la surface de la pièce ou de l’habitation à chauffer. En effet, la PAC se choisit en fonction du logement. Pour chauffer une maison de 120 m² avec une pompe à chaleur air-air, les prix de l’équipement et celui de sa pose oscillent entre 4 200 et 8 500 €.

Retrouvez quelques exemples de tarif d’une pompe à chaleur air air selon la surface à chauffer dans le tableau suivant :

Surface à chauffer avec une PAC air airPrix d’une PAC air air (fourniture et pose)
PAC air air pour studio de 35 m²Entre 1 500 et 4 500 €
PAC air air pour logement de 75 m²Entre 2 800 et 6 500 €
PAC air air pour maison de 90 m²Entre 3 200 et 7 500 €
PAC air air pour maison de 120 m²Entre 4 200 et 8 500 €
PAC air air pour maison de 150 m²Entre 5 000 et 10 000 €

À noter que ces tarifs sont uniquement donnés à titre indicatif. Pour les affiner, pensez à demander des devis d’installation de pompe à chaleur air air.

Gratuit et sans engagement : 5 devis pour l’installation d’une pompe à chaleur

Pompe à chaleur air-air : fonctionnement

La pompe à chaleur air air est une PAC aérothermique. Elle puise les calories dans l’air pour chauffer un logement. Afin de mieux comprendre le fonctionnement d’une PAC air air, il est important de connaître les éléments principaux qui la composent.

De quoi se compose une pompe à chaleur air air ?

De manière générale, une pompe à chaleur air air est constituée tout au moins :

  • D’une unité extérieure monosplit ou multisplit comprenant un compresseur et un échangeur thermique,
  • D’une ou plusieurs unités intérieures.

Ces deux unités sont reliées par des tuyaux contenant du fluide frigorigène ou du fluide caloporteur qui assure le transfert de chaleur.

Comment fonctionne une pompe à chaleur air air ?

Le fonctionnement d’une PAC air air est simple :

  • L’équipement capte les calories présentes dans l’air extérieur grâce à son unité extérieure.
  • Les calories sont transformées en chaleur.
  • La chaleur produite est transférée grâce à un fluide caloporteur.
  • L’unité intérieure de la pompe à chaleur air air diffuse la chaleur dans le logement à l’aide d’un ventilo-convecteur.

Bon à savoir. La pompe à chaleur air air réversible permet de produire de la fraîcheur en inversant le mode de fonctionnement de l’appareil.