L’état dans lequel on se retrouve quand il y a coupure d’électricité alors qu’on suit son programme préféré ne se décrit plus ; une chose est claire, personne n’apprécie cela. En réalité, les pannes électriques dans une maison peuvent avoir plusieurs origines. Il faudrait donc les connaître et ensuite y remédier pour ne pas se retrouver dans une situation inconfortable.

Connaître les pannes et leurs origines

Les pannes électriques domestiques ne viennent pas toujours d’un dysfonctionnement au niveau de l’installation de l’électricité, elles peuvent aussi provenir du producteur ou de votre fournisseur de courant. Pour celles qui émanent de l’installation, il faut savoir qu’elles peuvent être générales ou particulières. La panne la plus connue, le court-circuit (contact occasionnel entre deux conducteurs de différente polarité), provient dans la majorité des cas d’une erreur de câblage, quelques fois de la foudre ou encore la surtension. Une autre panne tout aussi connue, la lampe qui vacille beaucoup ; ce problème survient lorsqu’il y a fluctuations au niveau du réseau lui-même.

Autre panne, la coupure de toute l’installation de votre maison ; alors que chez le voisin il y a du jus. Cette panne arrive quand vous branchez un appareil dont la tension se trouve au-dessus de celle du réseau de votre installation ou quand tous les appareils en arrivent à aller au-dessus de cette même tension. Enfin, il y a la coupure générale qui ne touche pas que vous ; elle émane d’un dysfonctionnement de votre système d’installation électrique.

Quels sont risques liés à tout ceci ?

Il faut revenir sur les risques liés à toutes ces pannes pour faire comprendre l’importance qui revient réellement à l’installation électrique d’une maison. Le court-circuit à lui seul peut endommager les appareils, les éléments du circuit ou carrément le circuit lui-même. À une certaine intensité, il peut entraîner un incendie. Que ce soit en votre absence ou en votre présence, ce fait occasionnera un certain nombre de dégâts sans compter que le pire pourrait arriver ; chose que personne ne souhaite. Les risques liés au survoltage ou à la foudre sont bien évidemment l’électrocution et l’incendie. Par contre, la lampe qui vacille ne constitue pas un danger majeur pour l’installation si ce n’est que la lampe elle-même pourrait arrêter de fonctionner.

Éviter les risques de pannes électriques

Pour éviter ces différentes déconvenues, il faut d’abord confier l’installation électrique de sa maison à des professionnels du domaine capables de garantir un travail de qualité et vers qui vous pourrez vous tourner en cas de problème. Certaines structures spécialisées comme l’établissement Laroche se font un plaisir de veiller à tous les aspects de la chose. Nous vous conseillons par ailleurs de :

  • Faire un diagnostic de son installation électrique (inclus dans le Dossier de Diagnostic Technique, DDT) ;
  • Opter pour des prises antifoudres pour stabiliser les tensions électriques ;
  • Se procurer un onduleur pour protéger les équipements de la maison ;
  • Éviter les appareils allant au-dessus de 230 volts, car c’est le débit de voltage du courant fourni dans votre installation ;
  • Éviter les appareils trop en dessous aussi de 230 volts pour en profiter au maximum ;
  • Vérifier si les appareils que vous achetez résistent aux fluctuations de tension en jetant un coup d’œil sur le marquage CE ou en insistant dessus auprès de votre fournisseur ;
  • Faire contrôler l’installation intérieure de temps en temps par un professionnel pour vérifier l’état des équipements et changer ceux défectueux ;
  • Opter pour une alimentation sans interruption (Uniterrupted Power Supply) pour stabiliser la tension électrique et éviter les pics de tension entre le réseau et votre installation.

Votre électricien maîtrise d’ailleurs tout cela. Ne tardez donc pas à lui faire appel afin d’éliminer tout risque de coupure d’électricité.