Quels sont les 10 immeubles les plus moches de Chine ? Si la question peut paraître curieuse, elle trouvera sa réponse dès décembre 2021. Et pour cause, le site internet d’architecture chinois, archcy.com, vient de débuter son vote annuel pour le « Top 10 Ugliest Buildings » qui vise à départager les bâtiments les plus laids de l’Empire du Milieu. Si ce vote annuel peut prêter à sourire, l’analyse des laideurs architecturales chinoises est loin d’être un simple passe-temps. Et pour cause, le Top 10 des immeubles les plus moches de Chine a déjà eu des effets sur les plans locaux d’urbanisme de la République Populaire de Chine.

Le concours des Immeubles les plus moches de Chine

C’est en 2010 que le site internet chinois archcy.com a organisé son premier vote annuel des 10 immeubles les plus moches de Chine. À l’origine de cette idée, la volonté de lancer le débat autour de la beauté ou de la laideur architecturale, et souligner la responsabilité sociale des architectes.

Le concept est simple : les internautes sont invités à voter parmi 90 propositions d’immeubles jugés laids, plagiés ou inharmonieux avec leur environnement. Par la suite, un jury d’architectes et d’universitaires pourra élire le bâtiment le plus laid de 2021.

Et ce n’est pas forcément un hasard si un tel concours voit le jour en Chine. Il faut dire que la Chine a connu une évolution urbaine record ces dernières décennies, parfois en dépit du bon goût. Certains immeubles ont ainsi été raillés par les Chinois et l’opinion publique. Citons par exemple le siège social de la télévision centrale de Chine, à Pékin, et sa forme qui lui a valu le surnom de « gros pantalon ».

Siège de la télévision centrale de Chine

Le siège de la télévision centrale de Chine, a été qualifié de « gros pantalon » © Eagle – stock.adobe.com

Quels sont les bâtiments les plus laids de Chine en 2021 ?

Si le concours des immeubles les plus laids de Chine en 2021 n’a pas encore désigné le bâtiment le plus laid de Chine, on connait déjà les principaux « prétendants » au titre. L’occasion pour nous d’examiner plus en détail quelques unes des curiostés architecturales chinoises sous le feu des critiques en 2021.

Le Matryoshka Hotel de Manzhouli

Un hôtel sur le thème de la poupée russe, vous en rêviez ? Eh bien la Chine l’a fait ! Le Matryoshka Hotel, situé en Mongolie intérieure, est un hôtel à thème qui ne fait pas les choses à moitié. Et pour cause, il adopte la forme d’une matriochka géante de 72 mètres… Un parti-pris qui lui a permis de se hisser parmi les constructions les plus laides de Chine.

Cela n’empêche pas à l’hôtel d’être très apprécié par les touristes. Un vrai must-go pour les amateurs de poupées russes… et d’architecture moche !

The Tianzy Hotel de Yanjiao

Pourquoi se contenter d’une seule poupée russe quand on peut avoir un hôtel en forme de trois divinités à forme humaine ? L’hôtel Tianzi, situé dans la ville de Yanjiao, prend la forme de trois Dieux taoïstes Fu, Lu et Shou (surnommés les trois Étoiles du Bonheur).

Cet hôtel plutôt apprécié,prend la forme de trois personnages accolés de plus de 40 mètres de haut.  Autant dire qu’il ne passe pas inaperçu dans l’architecture locale !

Le Tianzi Hotel est érigé en honneur à des divinités taoistes.

The Yanbu Church, l’église en forme de violon

Pour citer un autre immeuble à la forme pour le moins originale, on peut évoquer l’église en forme de violon de Foshan. The Yanbu Church, c’est son nom, est une énorme église dont l’une des façades prend la forme d’un violon de 36 mètres de haut, surmonté d’une croix chrétienne.

L’objectif derrière ce bâtiment qui a vu le jour en 2016 ? Montrer que la foi se pratique et s’apprend, comme un instrument de musique. On ignore si l’objectif est atteint, mais autant dire que cette église ne passe pas inaperçue.

Eglise violon de Foshan

The Yanbu Church, à Foshan, est une église partiellement en forme de violon. © Archcy

Xi’an international Children’s Art Musem

S’inspirer du tapis magique d’Aladin pour construire un musée… Une bonne idée ? Pas forcément, si on en juge par la présence du bâtiment en question parmi les immeubles les plus laids de Chine.

On reproche à ce musée de la province de Shaanxi son aspect enfantin, notamment du fait des très nombreux couleurs utilisées au niveau de son éclairage. Notons que ce n’est pas nécessairement une tare, le musée étant dédié à la promotion et à la pratique de l’art auprès des enfants.

L’autre reproche vise plus spécifiquement les nombreux hublots du musée. La forme de la façade peut en effet déclencher la trypophobie (ou peur des trous), en adoptant la forme caractéristique de nid d’abeille qui déclenche des phobies chez de nombreux internautes.

Le Xi’an international Children’s Art Musem s’inspire de la forme d’un tapis magique. © Handout

La maison à l’envers de Chongqing

Pourquoi ne pas construire une maison renversée ? The Upside Down House (maison à l’envers) est une attraction touristique de la ville de Chongqing. Elle représente une maison d’inspiration coloniale, qui semble avoir été arrachée de terre et jetée à l’envers.

En dehors de son apparence rocambolesque, on lui reproche également d’avoir plagié des attractions similaires situées à Taipei et Kaohsiung. Car le classement des immeubles les plus laids met également « à l’honneur » les bâtiments qui manquent d’originalité ou copient ouvertement des constructions internationales.

Upside Down House

La maison à l’envers de Chongqing est classée parmi les immeubles les plus laids de Chine

L’arc de Triomphe de Kunming

Et tant qu’à plagier un monument, pourquoi ne pas le sublimer à l’extrême ? C’est certainement le projet de l’arc de Triomphe de Cristal de la ville de Kunming, dans le province du Yunnan, présenté dans la vidéo ci-dessous :

Situé dans le parc 1903, cette version chinoise de l’Arc de Triomphe français (qui l’imite d’ailleurs à l’échelle 1/1) s’est habillée de cristal… pour un effet bœuf ! Mais attention à ne pas trop vous moquer, car cet immeuble a été conçu par un Français.

Arc de Triomphe de Kunming

La ville de Kunming a cherché à reproduire l’arc de Triomphe parisien… mais en cristal ! © Archcy

L’impact du Top 10 Ugliest Buildings

Si le concours de archcy.com peut tendre à faire sourire, ce Top 10 a eu des effets inattendus et certainement durables sur l’architecture urbaine chinoise. Et pour cause, le gouvernement Chinois a mis en place une interdiction de « l’architecture moche » pour les nouvelles constructions en avril 2021. L’idée est de ne construire que des immeubles fonctionnels, économiques, écologiques et agréables à l’œil. Le ministère du logement a également désigné un architecte en chef dans chaque ville chinoise, de manière à imposer des règles d’urbanisme locales.

La loi en question a immédiatement été accompagnée du déplacement d’une statue géante dans la ville de Jingzhou. Un arrêté du ministre du logement chinois a en effet déclaré que cette statue de près de 60 mètres de haut défigurait la ville historique et culturelle, dont le plan d’urbanisme impose une hauteur maximale des immeubles fixée à 24 mètres. Le projet de relocalisation de cette statue de 1200 tonnes a débuté le 1er septembre.

Statue Guan Yu

Cette statue géante du général chinois Guan Yu est en train d’être démantelée, pour être déplacée ailleurs.

Cette loi apparaît dans un contexte politique et économique plus global, durant lequel la République Populaire de Chine essaie de limiter les excentricités immobilières en tout genre. L’année dernière, une autre législation a interdit la construction d’immeubles de plus 500 mètres sans l’autorisation du gouvernement. Rappelons que la Chine abrite les immeubles les plus grands du monde. Le régime encadre également plus durement les plans et l’architecture des immeubles en construction. L’objectif est notamment de protéger les bâtiments historiques et traditionnels du pays, pour conserver l’identité chinoise.

Du point de vue architectural, tout cela laisse effectivement réfléchir à la responsabilité des architectes vis-à-vis des populations locales et de l’héritage historique et culturel des grandes villes. À présent, il ne reste plus qu’à attendre décembre pour savoir quel immeuble sera jugé le plus laid de Chine en 2021 !