Dernière mise à jour le : 29 décembre 2020 par Rénovation et travaux

Comme dans tous les grands projets architecturaux de Paris : la Tour Eiffel, la pyramide du Musée du Louvre, le projet de la Gare du Nord… la Tour Triangle est un projet immobilier qui suscite beaucoup de critiques. Quel est le projet de la Tour Triangle ? Quand sera-t-elle construite ? Quel sera son impact économique sur la ville de Paris ? Nous avons mené l’enquête sur ce projet de gratte-ciel déjà vieux de 12 ans, et qui n’a jamais fait l’unanimité…

Qu’est-ce que la tour Triangle ?

En 2008, l’idée de la tour Triangle est proposée par Bertrand Delanoë, ancien maire de Paris. Au cœur de Parc des expositions, il s’agit d’un projet de gratte-ciel ambitieux, accepté rapidement en dépit d’une opposition forte de la part du projet. Mais si la tour n’a toujours pas vu le jour en 2020, on imagine bien que le projet ne s’est pas déroulé exactement comme prévu…

Les caractéristiques de la tour Triangle

Avec 180 mètres de hauteur prévus, 42 étages et plus de 92 000 m² de bureaux, la tour Triangle fait l’objet de nombreuses polémiques, depuis déjà 12 ans, alors même qu’elle n’est pas encore sortie du sol.

Pourtant, le projet architectural semble ambitieux. La tour Triangle tiendra une forme de pyramide irrégulière, et la perception de la tour variera selon la position dont on l’observe. Le maitre d’œuvre est Unibail-Rodamco, avec la filiale Viparis. Les architectes de ce projet sont Herzog et De Meuron, connus pour la Tate Modern à Londres, bâtie en 2000, et le Stade de Beijing, conçu en 2008.

Sur le site de la Tour Triangle, les concepteurs du projet précisent que ce chantier nécessite plus de 500 millions d’euros d’investissement. Néanmoins, 39 millions de recettes fiscales sont prévues dans sa première année, et la tour pourrait donc, sur le papier, apporter une véritable valeur à la ville de Paris.

Pour la construction de la tour uniquement, les porteurs du projet ont prévu 5000 emplois sur le chantier. La superficie globale de l’immeuble sera d’environ 80 000 m². Il sera intégralement financé par des fonds privés.

Un nouveau lieu touristique à Paris

Grâce à son Atrium, ses ascenseurs inclinés et son Belvédère, la tour Triangle (aussi connue comme « Tour Pyramide » ou « Tour Delanoë »), pourrait attirer des centaines de milliers de visiteurs, chaque année.

Un restaurant panoramique et un hôtel 4 étoiles, avec 120 chambres, feront aussi partie de ce projet.

Vue de Paris depuis le Belvédère

Situé à 850 mètres, dans le point le plus haut de la Tour Triangle, le Belvédère est un élément phare de la tour Delanoë.

À l’intérieur de ce dernier, le public va pouvoir accéder à une superbe vue panoramique de la ville de Paris. Il s’agit d’un beau moyen d’attirer les touristes et de renforcer l’attractivité du quartier de la Porte de Versailles.

Vue de la Tour Triangle

Crédit : Facebook Tour Triangle

La construction de la Tour Triangle

Ce projet de gratte-ciel à Paris était initialement prévu pour un début de chantier entre 2013 et 2014. Cependant, en novembre 2014, une forte opposition contre le projet pousse le Conseil de Paris à le rejeter.

En 2015, Anne Hidalgo présente une nouvelle version du plan, avec entres autre un hôtel, un restaurant et des espaces culturels, qui sera finalement approuvé par le Conseil de Paris.

Le permis de construction de la tour Pyramide a été obtenu en 2017, malgré une opposition continue des Parisiens et des riverains, qui voit la tour Triangle comme un chantier qui risque de défigurer la capitale.

Le début des travaux est alors prévu pour la fin 2020… mais la crise sanitaire a certainement impacté leur durée, initialement prévue entre 36 et 37 mois. À priori, la tour sera ouverte au public en 2024, soit 16 ans après la première version du projet.

Désormais, le but des porteurs du projet est d’inaugurer la tour Triangle avant les Jeux Olympiques de Paris 2024.

Une forte opposition contre la Tour « Delanoë »

Plusieurs plaintes pour favoritisme et détournement des fonds publics font polémiques autour de la tour Triangle, et ce depuis 2008. En effet, il existe une forte opposition à la construction de ce projet depuis qu’il a vu le jour.

En 2020, Danielle Simonnet, Rachida Dati et Anticor (association française anticorruption), ont déposé plainte auprès du Parquet National Financier (PNF), accusant Anne Hidalgo de favoritisme dans le projet.

Le Collectif contre la Tour Triangle considère par ailleurs que la tour va endommager l’architecture de la ville. Les avocats du collectif ont déjà déposé deux recours juridiques contre les modifications du Plan Local d’Urbanisme, car ils les considèrent illégales. Les écologistes se sont aussi opposés à la tour Triangle. La raison : la tour sera très énergivore.

Malgré les nombreuses oppositions, le jour J des travaux approche et il reste encore beaucoup des questions sur le futur du projet. La tour Triangle finira-t-elle par voir le jour ? Rien n’est moins sûr, et on peut imaginer que le chantier, même s’il démarre, ne sera pas à l’abri de nouveaux retournements de situation.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *