Dernière mise à jour le : 29 décembre 2020 par Rénovation et travaux

L’image avait fait le tour du monde. Le 15 avril 2019,  la charpente de la Cathédrale Notre Dame de Paris (NDP) était en feu, laissant présager du pire. L’un des monuments les plus emblématiques du patrimoine catholique, et par la même occasion l’un de nos joyaux architecturaux, ne sortit pas indemne de cette terrible soirée de printemps. Un an et demi plus tard, un appel à compétences est lancé par l’établissement chargé de la conservation et de la restauration de cet cathédrale hors-du-commun.

Un appel à compétences complet pour restaurer NDP

Le 12 octobre 2020, une nouvelle page s’écrit dans l’Histoire de cet ouvrage achevé au 14ème siècle.

En effet, l’établissement chargé de la conservation et de la restauration de la célèbre cathédrale parisienne a publié un communiqué dans lequel il lance un vaste appel à compétences, pour identifier les acteurs capables de participer à la restauration de Notre Dame de Paris.

Pourquoi réaliser un appel à compétences pour la réfection de Notre-Dame de Paris ?

L’organisme qui assure la maîtrise d’ouvrage du chantier rappelle alors ses deux principaux objectifs.

Le premier est d’identifier tous les artisans et maîtres d’art compétents pour restaurer un tel ouvrage architectural.

Le second est de profiter de ce formidable chantier de rénovation pour faire de Notre-Dame une vitrine de l’excellence de ces nombreux corps de métier.

Incendie de Notre Dame de Paris

L’incendie de Notre Dame de Paris avait laissé la cathédrale en très mauvais état.

Les corps de métier indispensables à la rénovation de NDP

Tout comme la magnifique cathédrale a eu besoin de nombreux artisans et maîtres d’art pour être bâtie, il faudra autant de talent pour la rénover suite à l’incendie d’Avril 2019.

Autant dire que les corps de métier impliqués sont nombreux, car le communiqué rappelle les besoins du chantier :

  • Couverture,
  • Menuiserie bois,
  • Peintures murales,
  • Ferronnerie,
  • Nettoyage plomb et sujétions plomb,
  • Pierre/maçonnerie,
  • Charpente,
  • Métal,
  • Sculpture,
  • Vitraux,
  • Serrurerie,
  • Échafaudage.

Les artisans et entreprises qui vont compter parmi les équipes en charge de la restauration de cet édifice vont profiter d’une publicité extraordinaire et pouvoir attester par la suite de leur participation à un projet grandiose.

Plus largement, leur travail va contribuer à mettre en valeur leurs corps de métier respectifs, ce n’est pas du luxe dans cette période où l’on s’attend à ce que de nombreux secteurs d’activité souffrent de la crise économique occasionnée par la pandémie.

Candidater au projet de restauration

Rassurez-vous, vous n’avez pas à déposer un dossier à une administration en cette période où les restrictions de déplacements sont en vigueur.

En effet, les personnes qui souhaitent avoir l’opportunité de faire partie de cette aventure sont invitées à accomplir une formalité dématérialisée et gratuite. Sont uniquement concernés les professionnels qui peuvent justifier d’une certification Qualibat ou d’un équivalent.

Le questionnaire disponible en ligne doit être retourné avant le 1er novembre 2020, à l’adresse suivante : sourcing@rndp.fr

De même, les candidats ont l’occasion de joindre au questionnaire renseigné tout autre document qu’ils considéreraient utiles.

Attention, participer à l’appel à compétences n’est pas obligatoire quand on aspire à compter parmi les restaurateurs de la majestueuse cathédrale. Ceux qui s’en abstiennent auront l’occasion de répondre aux futurs appels d’offres. Les travaux doivent débuter l’année prochaine à l’issue de procédures d’appels d’offres et de mises en concurrence des entreprises, encadrées par le code de la commande publique.

Le coût des travaux de réfection de Notre-Dame de Paris

Le général Jean-Louis Georgelin, en charge de la « task-force Notre-Dame » a indiqué en juillet dernier que le budget pour la phase de consolidation de l’édifice était réévalué à hauteur de 165 millions d’euros.

La première phase de consolidation et de sécurisation a quant à elle coûté la bagatelle de 85 millions d’euros, soit un budget total de 250 millions d’euros estimé en octobre 2020 (et qui pourrait être plus élevé dans la réalité… l’avenir nous le dira).

Le monument de style gothique doit être rebâti à l’identique. Selon le président Emmanuel Macron, la restauration doit prendre fin en 2024. Ainsi, le siège de l’archidiocèse de Paris devrait vraisemblablement pouvoir accueillir de nouveau du public d’ici un peu plus de 3 ans.

L’été dernier, un autre monument remarquable du patrimoine historique français s’est embrasé. Il s’agit de la cathédrale de Nantes, qui a été victime d’un incendie le 18 juillet dernier en début de matinée.