Aujourd’hui, le réchauffement climatique présente une sérieuse menace sur l’environnement. De ce fait, de plus en plus de bâtiments écoresponsables font leur apparition, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Tout en gardant une part d’innovation architecturale, l’objectif de ces bâtiments est de limiter l’impact du bâtiment sur l’environnement, en utilisant des énergies renouvelables et des matériaux respectueux de l’environnement. Rénovation et Travaux vous propose un tour du monde des bâtiments les plus écoresponsables.

The Crystal à Londres

Au beau milieu des Royal Docks, à Londres, se trouve The Crystal. Sa construction fait partie du Green Enterprise District. Il s’agit d’un projet de régénération d’une partie de l’Est de Londres, avec pour objectif de créer quartier à faible consommation de carbone.

The Crystal fonctionne en tant que siège social hybride. Il est ouvert au public en tant qu’espace d’exposition et d’éducation, mais il est également un lieu de travail. Le bâtiment est donc composé de deux « cristaux » qui séparent les deux espaces. L’espace bureau abrite un auditorium de 270 places, des salles de réunions et des bureaux. La deuxième partie du bâtiment comprend un grand espace d’exposition interactif qui présente les technologies durables de Siemens.

Ce bâtiment a été le premier à atteindre le plus haut score de durabilité par les deux plus grandes agences : LEED (Leadership en conception énergétique et environnementale) et BREEAM (Méthode d’évaluation environnementale d’un établissement de recherche en bâtiment). En effet, il dispose de plusieurs caractéristiques vertes et écoresponsables :

  • Des lumières LED s’allument et s’éteignent dans tout le bâtiment en fonction de la quantité de lumière du jour disponible.
  • Des fenêtres en triple vitrage permettent l’entrée de 70% de la lumière naturelle, mais seulement 30% d’énergie solaire, pour que le bâtiment ne surchauffe pas.
  • L’eau de pluie est collectée et stockée depuis le toit.

Mais The Crystal est surtout reconnu pour être entièrement alimenté par l’électricité. D’ailleurs, les panneaux solaires produisent 20% de l’électricité du bâtiment.

 

The Crystal

The Crystal, Londres

One Embankment Place à Londres

Le bâtiment de One Embankment Place, construit au début des années 1990 au-dessus de la gare Charing Cross, est aujourd’hui l’un des bâtiments les plus écoresponsables de Londres. L’objectif de la rénovation de One Embankment Place était de remplacer un bâtiment ancien par un nouvel immeuble écoresponsable.

Ce bâtiment a donc été conçu selon des normes rigoureuses, répondant aux enjeux environnementaux actuels.

Beaucoup de caractéristiques font de ce bâtiment l’un des bâtiments les plus verts du monde :

  • Pendant les travaux, 95% des matériaux utilisés ont été obtenus de manière responsable.
  • Des dalles de moquette écologiques et des points de recharge électrique ont été installés.
  • Les espaces ouverts fournissent de la lumière naturelle et les jardins sur le toit et les murs végétalisés contribuent à l’écologie du bâtiment.
  • Le bâtiment dispose d’un système de gestion de bâtiment, entièrement automatisé qui régule ses panneaux solaires.
  • Un système combiné de refroidissement, de chaleur et d’électricité à trois générations est alimenté par des huiles végétales recyclées.
  • Chaque salarié a la possibilité de contrôler la lumière et la température dans leur propre espace de travail, grâce à un système informatique intégré et performant.

Aujourd’hui, le bâtiment émet 40% moins de carbone qu’un bâtiment typique de même taille et 60% des besoins énergétiques du bâtiment sont produits sur place.

Le résultat de ce projet est un bâtiment avec une performance environnementale A et un score BREEAM de 96,31%.

One Embankment Place

One Embankment Place, Londres

One Angel Square à Manchester

Le siège social du groupe Co-operative est l’un des bâtiments les plus écoresponsables d’Europe, voire du monde.

La construction du One Angel Square, à Manchester, a coûté plus de 100 millions de dollars, mais cela en vaut le prix.

En effet, il s’agit d’un bâtiment à énergie positive, qui produit zéro émission de carbone. Il est alimenté par du biodiesel et utilise le maximum de ressources naturelles. Le bâtiment permet également la récupération des eaux de pluie et le recyclage des eaux usées.

Le One Angel Square a reçu un score très élevé au BREEAM : 95,32%. Ce score s’explique principalement par son architecture en double façade. Cette dernière permet de chauffer le bâtiment en hiver et de le rafraichir en été.

 

One Angle Square

One Angel Square, Manchester

Bosco Verticale à Milan

À Milan, en Italie, certains bâtiments attirent l’œil. En effet, le Bosco Verticale est un ensemble de deux immeubles résidentiels plutôt atypiques.

Leur particularité ? Près de 2000 m² d’arbres et arbustes ornent les façades de ces immeubles.

Ce complexe architectural, que l’on peut traduire par « forêt verticale » a été conçu par des botanistes. Le projet était de redynamiser le quartier Porta Nueva, tout en intégrant une dimension environnementale et paysagère.

La végétation sur les façades apporte de nombreux avantages. Les arbres produisent de l’oxygène, ce qui compense la pollution et la déforestation des forêts. De plus, la végétation isole les bâtiments pour économiser l’énergie. Enfin, elle permet le développement d’une biodiversité au beau milieu d’un cadre urbain.

Bosco Verticale

Bosco Verticale, Milan

The Edge à Amsterdam

Conçu par PLP Architecture, le siège social de Deloitte, à Amsterdam a été qualifié comme « le bâtiment le plus vert du monde » par BREEAM de 2014 à 2016, avec un score de durabilité de 98,36%.

L’Edge d’Amsterdam comporte de nombreuses caractéristiques vertes : panneaux solaires, systèmes de récupération des eaux de pluie…

L’orientation du bâtiment est basée sur le mouvement du soleil tout au long de la journée, dans le but de réaliser le maximum d’économies d’énergie.

Certaines ouvertures sont plus petites afin de fournir de l’ombrage et de la ventilation, et réduire le gain de chaleur solaire.

De plus, plus de 28 000 capteurs connectés permettent aux salariés de contrôler eux-mêmes la température et l’éclairage de leur espace de travail à partir d’une application mobile.

The Edge

The Edge, Amsterdam

Copenhill à Copenhague

À Copenhague, au Danemark, se trouve la centrale électrique de valorisation énergétique des déchets la plus propre au monde.

En effet, le bâtiment Copenhill, aussi appelé Amager Bakke convertit plus de 440 000 tonnes de déchets en énergie propre tous les ans.

Construit entre 2013 et 2016 sur les plans de l’architecte Bjarke Ingels, le bâtiment est notamment identifiable grâce à sa silhouette atypique qui abrite un espace de loisir surprenant. La centrale possède un toit en pente qui accueille plusieurs pistes de ski sèches, des sentiers de randonnée et un parc urbain. De plus, l’une des façades accueille un mur d’escalade de 80 mètres de hauteur.

Copenhill

Copenhill, Copenhague

Bank of America à New York

Parmi tous les gratte-ciels de New York, il y en a un en particulier qui sort du lot, pas nécessairement par son apparence, mais plutôt par ses caractéristiques écoresponsables.

Il s’agit de l’immeuble de la Bank of America. Celui-ci représente un modèle de l’architecture verte dans le monde.

Situé à Manhattan, en plein cœur de New York, le gratte-ciel de la Bank of America a été conçu par Cook and Fox et construit en 2009. Les matériaux utilisés pour la construction de cet immeuble ont été fabriqués à partir de ressources renouvelables.

Parmi toutes les caractéristiques écologiques que l’immeuble présente, on retrouve :

  • Des éclairages en LED ;
  • Un système de chauffage grâce à la lumière du soleil ;
  • La réutilisation des eaux usées et des eaux de pluie ;
  • Des immenses fenêtres conçues pour fournir autant de lumière que possible ;
  • Une centrale au gaz naturel qui permet de couvrir près de 70% de la consommation électrique de l’immeuble.
Bank of America

Bank of America, New York

COR à Miami

À Miami se trouve un bâtiment impressionnant à l’architecture très atypique.

En effet, associant architecture, ingénierie structurelle et écologie, l’immeuble Cor est l’un des plus beaux édifices verts du monde.

Cet immeuble se situe dans le Design District et mesure près de 122 mètres de hauteur. Il comprend des espaces commerciaux, des bureaux, des espaces de remise en forme et 113 résidences. COR est ainsi une plateforme unique pour l’amélioration du style de vie.

L’immeuble COR utilise l’énergie solaire et des matériaux respectueux de l’environnement et recyclables.

De plus, sa structure participe à son statut de bâtiment écoresponsable. Cette structure représente :

  • Une isolation le bâtiment ;
  • Un ombrage permettant le refroidissement naturel ;
  • Une enceinte pour les terrasses ;
  • Une armature pour les éoliennes intégrées.
COR

COR, Miami

Telus Garden à Vancouver

Le Telus Garden, à Vancouver, est un bâtiment écoresponsable, inauguré en 2015. Il s’agit d’une tour comportant des bureaux, mais aussi des espaces résidentiels et des jardins.

Telus Garden est conçu pour réduire les émissions de CO2 de plus de 100 000 kg par an, ce qui équivaut à la plantation de 400 000 arbres.

Voici les éléments principaux qui font de Telus Garden l’un des bâtiments les plus verts au monde :

  • Des panneaux solaires ;
  • Un système de captage des eaux de pluie et de la chaleur ;
  • Des stations de recharge de véhicules électriques ;
  • Un potager communautaire…
Telus Garden

Telus Garden, Vancouver

Centre de convention de Vancouver

Le Centre de convention de Vancouver fait aussi partie des bâtiments les plus écoresponsables du monde.

Ce bâtiment abrite l’un des plus grands toits-jardin du Canada. Plus de 4000 types de plantes différentes se développent et prospèrent parmi ses visiteurs.

Le toit-jardin abrite également près de 240 000 abeilles, contrôlées par une équipe d’apiculteurs.

Situé au bord de l’eau, ce bâtiment économise l’équivalent de 300 000 chasses d’eau chaque année grâce à son système d’efficacité dédié.

Centre de convention de Vancouver

Centre de convention de Vancouver

Le Musée de Demain à Rio de Janeiro

Inauguré en 2015, le Musée de Demain de Rio de Janeiro a accueilli près de 25 000 personnes lors de son premier jour d’ouverture.

Ce musée a l’une des structures architecturales les plus impressionnantes au monde, grâce à son aspect futuriste. Mais le bâtiment du Musée de Demain est aussi reconnu pour son écoresponsabilité. Il a d’ailleurs été récompensé pour ses innovations.

En effet, le musée dispose de 5492 panneaux solaires mobiles conçus pour maximiser les rayons du soleil. Ces panneaux photovoltaïques s’orientent en fonction de l’heure du jour.

Le musée dispose également d’un système de climatisation naturel.

Musée de Demain

Musée de Demain, Rio de Janeiro