Construire un immeuble sans chauffage, sans climatisation et sans ventilation mécanique contrôlée… Une folie ? Pas forcément ! La ville de Lyon, et plus précisément le quartier de la Confluence, va recevoir le premier immeuble sans chauffage ni climatisation en France. Mais sachez que ce n’est pas une première mondiale. Alors, comment construire un immeuble sans climatisation ni chauffage ? Et quelles seront les caractéristiques de ce bâtiment sans chauffage à Lyon ? Nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir sur ce bâtiment écologique et d’un nouveau genre.

La construction d’un immeuble sans chauffage à Lyon

C’est le groupe Nexity qui va prendre en charge (entre autres) la construction d’un bâtiment sans chauffage, sans climatisation et sans ventilation. Intéressons-nous à ce projet immobilier écologique, et qui pourrait faire des émules.

La Confluence : construction des îlots B1 et C1

Le premier immeuble sans chauffage verra le jour au sein de la Confluence, le long du Rhône. Cet immeuble va voir le jour lors de la construction des îlots C1 Nord et B1 de la Confluence. Au programme, Nexity va prendre en charge la construction de 11 bâtiments, qui vont totaliser 19 000 m² de logements, 2000 m² de commerces et 12 000 m² d’établissements de formation et d’enseignement.

Au sein de cet immense chantier, un seul bâtiment sans chauffage sera conçu : dénommé Essentiel. Difficile de savoir si c’est la proposition de cet immeuble d’un nouveau genre qui a poussé la ville de Lyon à confier le projet à Nexity, mais on imagine que ce projet ambitieux a dû peser dans la balance.

Le quartier de la Confluence est un projet qui se développe progressivement à Lyon, et vise à sortir de terre un lieu de vie qui met en avant la mixité sociale et le vivre ensemble. En plus de la construction d’un bâtiment sans chauffage, le programme va permettre la création d’un îlot végétal à haute biodiversité, preuve de l’intérêt écologique fort du projet.

Pour le moment, la date de livraison de ce chantier d’envergure n’a pas encore été communiquée.

Projet retenu pour la construction des îlots B1-C1 Nord Crédits © Alexandre Besson / Asylum (2021)

Essentiel : premier bâtiment sans chauffage en France

Il faut noter que le bâtiment Essentiel n’est pas une première mondiale. Conçu par l’architecte autrichien Dietmar Eberlé, le bâtiment existe déjà en Autriche, sous le nom 2226. Construit en 2013, l’immeuble 2226 (dont le nom rappelle 22-26°C, à savoir la température ambiante du lieu) est ainsi le premier immeuble sans chauffage ni climatisation.

Avec son agence baumschlager eberle, l’architecte a toujours cherché à concevoir des bâtiments simples et durables. L’objectif était de mettre un terme à la livraison de bureaux suréquipés, dont la durée de vie, la difficulté d’entretien et le coût des équipements avait tendance à créer une forme d’obsolescence programmée. Suite à la construction de l’immeuble autrichien, un second immeuble 2226 a vu le jour en 2018, à Emmen, en Suisse.

Pour son projet lyonnais, Nexity a décidé d’appeler le logement Essentiel, certainement pour se démarquer des deux premiers bâtiments conçus grâce aux mêmes technologies.  Mais force est de constater que le nom Essentiel reflète bien la philosophie de Dietmar Eberlé, dont le projet est finalement de revenir à l’essentiel.

Bâtiment sans chauffage ni climatisation

Le 2226, en Autriche, a été le premier bâtiment conçu sans chauffage ni climatisation. Crédits © baumschlager-eberle

Comment construire un immeuble sans chauffage ni climatisation ?

Si vous vous demandez comment créer un bâtiment qui n’est pas équipé de chauffage et de climatisation, sachez qu’un tel exploit a nécessité des décennies de recherche. Pour concevoir un tel immeuble, il est nécessaire que le logement soit en mesure de réguler sa température intérieure tout en assurant le renouvellement de l’air.

Pour atteindre un tel objectif, l’immeuble va adopter une forme simple, et surtout des matériaux conçus pour réguler la température. L’immeuble Essentiel sera conçu à partir de murs épais (comptez 76 cm d’épaisseur) en brique creuse, capables de maintenir la chaleur tout en régulant l’air. Il utilisera également des isolants et matériaux biosourcés, de manière à pouvoir isoler le lieu sans l’étouffer. La présence de nombreuses menuiseries permettra de profiter au maximum des apports solaires. Les sols et les murs disposeront quant à eux d’une forte inertie, qui leur permettra d’absorber la chaleur et de la restituer tout au long de la journée.

L’immeuble n’est pas néanmoins dépourvu de technologie. Un logiciel intelligent permet en effet d’équilibrer la température et d’optimiser la chaleur présente dans les différentes parties du bâtiment. On note par ailleurs que l’immeuble compte sur les émissions de chaleur propres à l’occupation du bâtiment (ordinateurs, occupants, etc.).

L’objectif ? Profiter d’une température ambiante qui oscille entre 22 et 26°C… Le tout sans utiliser ni chauffage, ni climatisation, ni ventilation. En somme, on obtient un bâtiment qui est capable de maintenir une température stable et agréable sans consommer la moindre énergie.

Construire sans chauffage : le futur de la construction ?

Si les projets de bâtiments sans chauffage sont encore relativement expérimentaux, la philosophie de Dietmar Eberlé pourrait très bien s’universaliser à l’avenir. On remarque en effet que les enjeux de développement durable et de construction écologique n’ont cessé de prendre de l’ampleur ces dernières décennies. Or, construire des logements capables d’être agréables à vivre sans chauffage ni climatisation reflète un peu l’idéal en matière de construction écologique.

L’architecte autrichien pourrait en effet prouver que l’adoption de certaines pratiques de construction peut permettre de se priver de moyens de chauffages ou de climatisation. Or, les appareils de chauffage représentent un coût économique et écologique fort, eux qui doivent être alimentés en énergie, mais aussi régulièrement entretenus ou remplacés. Même si le milieu du BTP a eu tendance à produire des bâtiments toujours plus économes en énergie, ne pas disposer de chauffage est encore l’option la plus économe !

L’apparition de maisons passives, conçues pour produire autant d’énergie qu’elles en consomment, montre l’intérêt des constructeurs pour des logements peu gourmands en énergie. La RE2020 intègre d’ailleurs la nécessité d’un bilan passif dans les normes de construction française. S’il devient possible de construire sans équipement de chauffage et de climatisation, on peut imaginer que la maison de demain n’aura pas de chaudière ! Mais un tel projet demeure pour le moment difficilement imaginable, notamment dans le résidentiel.