Dernière mise à jour le : 12 juillet 2021 par Rénovation et travaux

 

 

Aujourd’hui, il est possible de concevoir et de réaliser des projets de construction gigantesques, à des prix exorbitants. Aucune construction n’est impossible, si l’on bénéficie des ressources financières nécessaires pour la réaliser. Même les projets les plus incroyables et hors-normes sont réalisables ! La plupart des nouvelles constructions du monde moderne sont conçues pour la production d’énergie, mais aussi le transport et le tourisme de masse. Mais alors quelles sont les constructions les plus coûteuses du monde ? Rénovation et Travaux vous a préparé un Top 10 des projets de construction les plus coûteux de l’histoire.

Le tunnel sous la Manche

Le tunnel sous la Manche ou l’Eurotunnel s’étire sur plus de 50 kilomètres entre la côte sud de l’Angleterre et le nord de la France. Trois tubes ont été construits : deux pour le transport de passagers et de marchandises et un troisième tube central pour le service et la sécurité.

La construction du tunnel a commencé en 1988 et il est devenu opérationnel en 1994. Il permet de voyager de la France à l’Angleterre en seulement 35 minutes.

La société américaine de génie civil a reconnu le tunnel sous la Manche comme étant l’une des « Sept merveilles du monde moderne ».

La construction de ce tunnel sous la mer a coûté une somme considérable. D’ailleurs, une quinzaine d’entreprises françaises et anglaises ont financé le projet. Le coût de construction du tunnel sous la Manche est de près de 22,4 milliards de dollars (19 milliards d’euros).

Tunnel sous la Manche

Le tunnel sous la Manche

Le Big Dig

Le Big Dig est le surnom du Central Artery/Tunnel Project. Il s’agit d’un projet autoroutier souterrain construit à Boston, aux États-Unis, par la société Bechtel.

La partie la plus importante du projet est un tunnel de 5,5 kilomètres de long, qui remplace une route surélevée.

Ces autoroutes ont été conçues dès 1985. Les travaux se sont achevés en 2006, soit près de 10 ans après la date prévue. Le chantier de construction a pris beaucoup de retards, notamment à cause des défauts de conception, des fuites ou encore de l’utilisation de matériels de qualité inférieure.

Ce projet a coûté environ 23 milliards de dollars (19,4 milliards d’euros), ce qui est beaucoup plus que ce qui était prévu à l’origine, à savoir 7 milliards de dollars. Il s’agit de l’un des projets autoroutiers les plus chers des États-Unis.

Big Dig : avant

Big Dig de Boston : Avant

Big Dig : après

Big Dig de Boston : Après

L’aéroport international du Kansai

Situé dans la seconde plus grande ville du Japon, Osaka, l’aéroport international du Kansai fut un projet colossal.

L’aéroport a été construit dans l’eau, reposant sur une île artificielle, afin de résister aux tremblements de terre, et aux tsunamis, très fréquents dans cette région.  L’aéroport a déjà survécu à deux typhons et plusieurs tremblements de terre, depuis qu’il est en service, c’est-à-dire depuis 1994.

La construction de cet aéroport a coûté plus de 29 milliards de dollars (24,5 milliards d’euros). L’utilisation de grandes colonnes en métal et autres structures permettant de renforcer sa solidité et sa stabilité dans l’eau, explique en partie le coût exorbitant de cet aéroport.

Aéroport international du Kansai

L’aéroport international du Kansai

La ville internationale de Songdo

La ville internationale de Songdo, située en Corée du Sud, est une ville intelligente, utilisant les technologies de l’information et de la communication pour améliorer la qualité des services urbains et réduire leurs coûts.

Cette ville a été construite sur 600 hectares de terre, à seulement 65 km de la capitale Séoul. La ville a été conçue pour attirer les entreprises et les touristes venant de l’aéroport international Incheon, situé tout près de la ville.

Parce que la ville utilise de nombreuses technologies de pointe, ce projet de construction a coûté très cher : plus de 40 milliards de dollars (34 milliards d’euros).

Ville internationale de Songdo

La ville internationale de Songdo

Dubaïland

Dubaïland est un projet de parc d’attractions, situé à Dubaï, aux Émirats arabes unis. Son objectif est d’attirer un maximum de touristes possible dans la région, et notamment des familles.

Mais le parc est encore aujourd’hui plus un concept qu’une réalité. Si certains éléments, tels que des quartiers résidentiels et quelques attractions ont déjà été créés, on est loin du rêve imaginé en 2003 avec ses nombreux parcs à thèmes, son immense centre commercial, ses cinémas ou son parc géant…

Et pour cause, la construction de Dubaïland, prévue depuis 2003 était l’un des projets les plus ambitieux du monde. Le complexe de loisir a déjà dépassé de loin son budget initial qui s’élevait à déjà plus de 80 milliards de dollars (68 milliards d’euros).

De plus, la construction de ce parc d’attractions a été fortement touchée par la crise financière de 2008. D’ailleurs, sa construction s’est arrêtée en 2008, pour reprendre quelques années plus tard en 2012.

Dubaïland

Dubaïland

Le réseau ferroviaire à grande vitesse de California

La construction du California High Speed Rail, à savoir le réseau ferroviaire à grande vitesse de Californie a commencé en 2015. Elle n’est toujours pas terminée à ce jour.

Ce projet était l’un des engagements faits par l’ancien Président des États-Unis Barack Obama, pour relier les principales villes américaines par le train à grande vitesse.

Le réseau ferroviaire devrait relier San Diego, au sud de la Californie, aux villes de San Francisco et Sacramento au nord.  Les trains du réseau seront capables de voyager à plus de 350 kilomètres par heure. Le trajet San Francisco-Los Angeles devrait ainsi durer 2h30.

Avec une longueur totale de plus de 1 100 km, ce projet de réseau ferroviaire californien prévoit la construction de plusieurs segments. Les travaux devraient être achevés à l’horizon 2029. Selon les estimations, 90 à 100 millions de passagers pourraient emprunter le réseau une fois sa construction achevée.

Le coût du projet de construction dépasse déjà les 98,5 milliards de dollars (83,2 milliards d’euros), même si le budget était originairement beaucoup moins élevé. Les travaux ne sont pas terminés et le montant final pourrait être encore bien supérieur.

California High-Speed Rail

Le réseau ferroviaire à grande vitesse de Californie

La ville économique du roi Abdallah

Aussi connue sous l’anglicisme King Abdullah Economic City (KAEC), cette ville en cours de construction se situe en Arabie Saoudite.

Les premiers travaux de la ville, nommée en hommage au roi Abdallah, ont commencé en 2006. Selon les estimations, la ville sera plus vaste que la capitale des États-Unis, et pourra loger plus de 2 millions de résidents.

C’est le groupe Emaar Properties qui conçoit cette ville et réalise le projet. Ce groupe est notamment connu pour avoir construit le Burj Khalifa, à savoir le plus haut gratte-ciel du monde. La ville comportera des hôtels de luxe, des universités prestigieuses, un gigantesque aéroport, de nombreuses villas… afin de devenir un nouveau lieu touristique en Arabie Saoudite.

Le montant de la construction de cette ville est estimé à plus de 100 milliards de dollars (84,5 milliards d’euros).

Ville économique du roi Abdallah

La ville économique du roi Abdallah

Le gisement pétrolier Kashagan

Le Kashagan est le nom donné à un gisement pétrolier, situé dans la mer Caspienne. Ce gisement pétrolier a été découvert dans les années 1990, sous les eaux territoriales du Kazakhstan. Il contient une grande quantité de pétrole. En effet, on estime sa réserve à 13 milliards de barils de pétrole.

Un système d’exploitation a été mis en place afin de pouvoir évacuer environ 90 000 barils de pétrole par jour. Les fuites et les nombreuses précautions de sécurité à employer à cause de la dangerosité de la haute pression ont causé des retards dans la construction du projet.

De grands groupes énergétiques tels que Shell, Total ou encore INPEX financent et travaillent en collaboration sur ce gigantesque projet.

Ce système d’exploitation leur a coûté près de 116 milliards de dollars (98 milliards d’euros).

Gisement pétrolier Kashagan

Le gisement pétrolier Kashagan

La Station Spatiale Internationale

La Station Spatiale Internationale (ISS) permet aux scientifiques et astronautes de réaliser des expériences en astronomie, biologie et physique.

Construite en 1994 sur Terre et assemblée dans l’espace, l’ISS est l’un des projets de construction les plus phénoménaux au monde.

Quatorze pays ont collaboré pour réaliser ce projet hors normes. La construction de l’ISS a coûté pas moins de 150 milliards de dollars (127 milliards d’euros).

Station Spatiale Internationale

La Station Spatiale Internationale

Le réseau autoroutier inter-états des États-Unis

Le projet le plus coûteux de l’histoire est sûrement la construction du réseau autoroutier inter-états aux États-Unis. Ce projet implique la création de nouvelles routes et la transformation d’anciennes routes. L’objectif est de desservir les villes américaines et permettre le transport des citoyens et militaires à travers les États-Unis.

La conception de l’Interstate Highway System a commencé au début du XXe siècle. Mais le chantier n’a commencé qu’en 1956, après l’autorisation du Président américain Eisenhower. Inauguré en 1993, soit 37 ans plus tard, ce réseau autoroutier a aujourd’hui une longueur totale de 77 960 km.

Ce projet a déjà coûté près de 530 milliards de dollars (450 milliards d’euros) et continuera de s’expandre avec l’ajout de nouvelles routes.

Interstate Highway System

Le réseau autoroutier inter-états des États-Unis

 

Voilà pour notre classement des projets de construction les plus coûteux de l’histoire !

Découvrez également notre Top 10 des plus hauts gratte-ciels au monde sur Actualité du BTP !