Est-il plus facile de rénover une maison quand on est architecte d’intérieur ? Cette question, Noémie peut y répondre ! Cette professionnelle de l’aménagement intérieur s’attaque en effet, avec son mari, à la rénovation d’une maison en Belgique. Elle présente notamment son projet de rénovation et ses astuces de déco intérieure sur son compte Instagram. L’équipe de Rénovation & Travaux n’a pas pu résister à l’envie de lui poser quelques questions sur son projet de remise à neuf d’une maison.

Bonjour Noémie ! Récemment, vous vous êtes attaquée à la rénovation d’une maison de campagne, pour y installer votre famille. Pouvez-vous nous présenter votre projet en quelques mots ?

Noémie : Il s’agit d’une maison des années 1970, qui n’avait connue qu’un seul propriétaire et était donc encore complètement dans son jus. On a été particulièrement séduits par ses volumes, sa localisation, son environnement, et tout le potentiel qu’on y voyait.

Elle est composée en demi niveaux, ce qui lui donne une ambiance très conviviale et chaleureuse, et nous a permis de dissocier un espace pro pour les bureaux de mon agence.

Visitée un soir d’automne, après 41 autres maisons visitées en un an et demi, j’ai eu le coup de foudre pour ses espaces, et en quelques croquis j’ai mis en avant son potentiel aux yeux de mon mari. C’était parti pour cette belle aventure !

Combien de temps ont duré vos travaux ? Sont-ils terminés ?

Noémie : Nous avons fait 8 mois de travaux avant d’y emménager, en décembre dernier. L’idée était de rénover entièrement les gros postes (gros œuvre, électricité, plomberie, enduits, menuiserie, châssis,…) et d’avoir le minimum vital pour y habiter : une chambre, une cuisine, une douche.

Les mois qui ont suivis, nous avons terminé les travaux dans les pièces de vie principales (peintures et revêtements de sol). Désormais, nous avancons au gré de notre temps libre sur le reste des espaces. Il nous reste encore une chambre, deux salles de bain et la cage d’escalier à terminer.

Rénovation d'un salon

La salle à manger sur demi-niveau de Noémie.

Le fait d’être architecte d’intérieur vous a-t-il aidé dans votre projet de rénovation ? Et si oui, dans quelle mesure ?

Noémie : Bien évidemment, c’était un gros atout pour nous pendant cette rénovation, et ça a été l’un des déclencheurs pour ce projet.

J’ai pu faire appel en toute confiance à mes corps de métier et entrepreneurs avec lesquels je travaillais déjà pour mes clients. Et j’avais une connaissance non négligeable pour toutes les facettes d’une rénovation, en terme de matériaux, étapes des travaux, aménagements, finitions, fournisseurs…

C’était aussi pour moi l’occasion de mettre en application de nouvelles idées, de tester différents matériaux, différents fournisseurs. Un joli terrain de jeu !

Avez-vous réalisé l’ensemble des travaux par vous-même, ou avez-vous fait appel à des artisans ?

Noémie : Réaliser nous-même une bonne partie des travaux faisait partie intégrante de notre projet. Nous avons délégué tout ce qui était technique (électricité, plomberie, sanitaires, le structurel, les enduits). Et nous avons fait tout le reste nous-mêmes, au fil des week-ends : démolition, menuiserie, revêtements de sol, peintures, papiers peints, carrelage, isolation, lambris…

Idée déco salle de bain

La salle de bain imaginée par Noémie.

Y a-t-il des travaux que vous auriez réalisés différemment, ou des choses que vous regrettez dans votre rénovation ?

Noémie : Ce projet s’est construit sur plusieurs mois, avant et pendant les travaux, et de par mon métier j’avais déjà une bonne idée de ce que j’imaginais pour cette maison. On a donc pu faire des choix réfléchis, en composant bien sûr aussi avec notre budget, et à ce jour aucun regret… Ah si, j’aurais bien encastré le paillasson de l’entrée !

Votre métier vous a permis de participer à différentes rénovation et chantiers de déco. La rénovation de votre propre maison de campagne est-il le plus gros chantier auquel vous avez participé ?

Noémie : C’était un projet complet (tous les espaces d’une même habitation) et d’envergure (280 m² habitables au total). Il fait donc partie des cinq plus gros projets de mon agence à ce jour, en effet.

En tant qu’architecte d’intérieur, vous avez forcément un regard plus aiguisé sur l’achat d’un bien à rénover. Quels sont selon vous les critères les plus importants à prendre en compte au moment de choisir une maison à rénover ?

Noémie : Il y en a beaucoup, et il faut bien distinguer les critères qui sont changeables (les cloisons non porteuses, les revêtements de sols, les ouvertures,…) de ceux qui sont immuables (la localisation ou l’exposition d’une maison par exemple).

L’un des critères le plus important selon moi est la lumière, la luminosité naturelle que l’on peut avoir dans les différents espaces. Ensuite, l’emplacement des pièces techniques (salle(s) de bain et cuisine), qui peuvent parfois être complexes à déplacer.

Ne pas négliger les soucis techniques (infiltration, dégât des eaux, humidité, étanchéité,…) qui sont bien souvent indispensables à rénover, dont on s’aperçoit parfois plus tard, et qui représentent un poste non négligeable dans le budget. Enfin, presque tout le reste peut être retravaillé, en fonction du budget que l’on souhaite investir évidemment.

La cuisine conçue par Noémie.

La décoration d’intérieur a forcément une importante toute particulière pour vous. Au moment de rénover une maison, pensez-vous qu’il faut réfléchir à la déco en amont du projet, ou attendre que le gros des travaux soit terminé avant de s’y attaquer ?

Noémie : Idéalement, on s’y penche le plus tôt possible, car j’ai vu trop de clients déçus de ne plus pouvoir faire les adaptations déco qu’ils auraient souhaité.

Une décoration peut être influencée par les points lumineux, les ouvertures, les revêtements,… C’est donc à penser dès le départ, au moins dans les grandes lignes, en même temps que ces aspects-là. Même s’il existe bien sûr des astuces et solutions pour contourner la plupart des problèmes techniques.

Idée déco : mur de cadre

Un « mur de cadres » imaginé par Noémie.

On dit que les cordonniers sont les plus mal chaussés ! Est-il plus difficile de vous occuper de la déco pour vos clients ou pour votre propre maison ?

Noémie : Je crois que cet adage ne s’applique pas pour moi ; on a tellement attendu, imaginé, et travaillé cette maison dans ses moindres détails, qu’on a pris soin de mettre en application ce qu’on avait en tête, d’aller jusqu’au bout, au rythme de nos disponibilités.

Pour ce qui est des choix, l’espace est suffisamment vaste pour pouvoir y appliquer toutes les idées que j’avais en tête pour chez moi, et puis mon mari a joué le rôle du client : il fallait le séduire avec mes propositions, il a acté certains choix de par ses propres besoins…

C’est resté mon fil rouge au cours de cette rénovation, je nous ai traité comme de véritables clients, à qui je devais proposer une décoration et un aménagement adapté à leurs besoins, leurs envies, et leur budget.

Vous parliez récemment sur votre compte Instagram de l’aménagement d’une niche de lecture chez vous. Que pouvez-vous nous dire sur ce projet ?

Noémie : Cette idée, nous l’avons eue très tôt dans le projet, car l’espace se dessinait parfaitement pour l’y inscrire. On a entrepris de la réaliser nous-même pour économiser un certain budget, et parce qu’on s’était pris au jeu de la menuiserie.

On y a passé de longues heures, à étudier, calculer, recommencer, peaufiner… Je pense que nous n’avons pas été très rentables en terme de temps passé ! Mais on est si contents du résultat, et c’est devenu notre repère dans la maison : on y passe beaucoup de temps !

C’est un espace que je trouve plein de caractère et de valeur ajoutée, il sert de cadre sur la nature, d’élément architectural, de coin lecture au soleil…

Niche de lecture

La fameuse niche de lecture de Noémie.

Et pour finir, auriez-vous une anecdote de chantier qui vous a marqué ?

Noémie : Oublier ses couverts et devoir manger son lunch de chantier à la truelle ? Se faire inonder le lendemain du coulage de la chape ? Une canalisation d’eau qui explose en plein confinement ? Les secrets de la maison retrouvés dans les greniers ? L’incontournable pas sur un clou ? Nos cheveux agglomérés à la poussière chaque soir pendant la phase démolition ? Vouloir absolument terminer ses travaux à 23 h à la lumière de l’iPhone ? Je pourrais écrire un livre d’anecdotes !

Comme quoi, la rénovation d’une maison permet clairement créer de nouveaux souvenirs au sein d’une famille ! Si le projet de Noémie vous intéresse, prenez le temps de vous inscrire sur son compte Instagram, dans lequel elle partage régulièrement ses derniers changements déco : une belle source d’inspiration ! Nous vous invitons également à parcourir son site internet, si vous souhaitez en savoir plus sur ses services de décoratrice d’intérieur. Et encore merci à elle d’avoir accepté de répondre à nos quelques questions.