Le prix du gros œuvre

Le prix du gros œuvre
Noter cet article

gros oeuvre

Réalisation des fondations d’une maison.

La construction d’une maison se déroule par étapes, en commençant par les fondations jusqu’aux travaux de finition. Si certains ont la possibilité de faire construction leurs maisons clé en main, il est possible de confier chaque étape à plusieurs entrepreneurs. Ainsi, vous pouvez confier les finitions à une entreprise autre que celle qui a effectué les gros œuvres. A ce propos d’ailleurs, la désignation de gros œuvre prête souvent à confusion. A quels travaux correspondent-ils et quel est le prix moyen des professionnels du bâtiment ?

Définition des gros œuvres

En général, le gros œuvre correspond à l’ossature d’un bâtiment. A faire le rapprochement avec le corps humain, il s’agit du squelette de la maison. Dans cette configuration, le gros œuvre se limite à la fondation, aux murs et à la couverture.

Pourtant, les escaliers, les cloisons ainsi que les huisseries font également partie intégrante des gros œuvres.

NB : les gros œuvres s’opposent aux travaux de second œuvre, c’est-à-dire les travaux de finition qui permettent l’habitabilité d’une maison.

Tous les travaux concernés par le gros œuvres

De la fondation à la couverture, plusieurs travaux se succèdent. C’est l’ensemble de ces travaux qui constituent le gros œuvre.

Les fondations, première étape des gros œuvres

Une maison nécessite une base solide pour tenir debout. Les gros œuvres commencent donc par les fondations sur lesquelles s’appuiera le bâtiment.

Sur un sol stable, les fondations d’une maison peuvent être réalisées par un simple maçon. Dans certaines zones par contre, il est impératif de recourir à l’expertise d’un géotechnicien pour que les fondations soient adaptées à la nature du terrain.

Le soubassement, en complément des fondations

Bien que la fondation soit enterrée, elle ne se limite pas pour autant à la surface du terrain. La fondation peut dépasser de quelques centimètres à plusieurs mètres le sol selon la nature de ce dernier, notamment pour sur un terrain en pente.

C’est le soubassement qui va permettre d’obtenir un niveau horizontal parfait du sol. Cette étape du gros œuvre consiste à combler les différences par des pierres compactées avant un dallage en béton.

Remarque : la création d’un sous-sol fait partie des travaux de soubassement.

L’élévation des murs

Lorsque les fondations sont achevées, les murs peuvent être érigés. L’élévation des murs est confiée au maçon. Le maçon choisi est spécialisé dans le matériau utilisé.

Le mur peut être en brique, en pierre, en parpaing en bois ou encore en torchis. Si vous désirez en savoir plus sur les murs et maisons en torchis, cliquez ici.

Attention : le recouvrement des murs d’une chape est considéré comme un gros œuvre.

De la charpente et de la toiture

La toiture finit de couvrir la maison. La couverture d’une maison implique bien évidemment la mise en œuvre d’une charpente convenable.

La charpente et la toiture peuvent être confiées à deux artisans différents. Mais dans la plupart des cas, c’est le couvreur lui-même qui se chargera de la charpente.

Les menuiseries extérieures font partie des gros œuvres

Les gros œuvres se terminent par les menuiseries extérieures, autrement dit les portes d’entrée, principales et secondaires, ainsi que les fenêtres.

Les gros œuvres excluent donc les portes de séparation à l’intérieur de la maison.

Rappel : par contre, les escaliers intérieurs peuvent entrer dans le champ des gros œuvres, qu’ils soient en béton, en bois ou en alu.

L’assainissement, à ne pas oublier dans les gros œuvres

L’assainissement consiste à prévoir les évacuations des eaux usées.

Même si les installations de la cuisine ou de la salle de bain sont des seconds œuvres, les évacuations qui doivent être aménagées à l’avance, entrent bien dans la catégorie des gros œuvres.

Prix des travaux de gros œuvre

Les artisans et entreprises fixent le prix des travaux de gros œuvre de deux manières. Soit le prix est fixé par m2, soit il est fixé par poste, souvent le cas lorsque plusieurs entreprises interviennent sur le chantier.

Le prix des gros œuvres au m2

En présence d’un maître d’œuvre qui fait intervenir plusieurs artisans sous contrat de prestation de service ou dans le cadre d’une sous-traitance, le devis présenté est la plupart du temps au m2. Il s’agit d’un prix global comprenant chaque étape du gros œuvre, de la fondation à la couverture et aux menuiseries extérieures.

Le prix par m2 des gros œuvres est fonction du type de maison.

Le tableau ci-dessous représente les fourchettes de prix appliquées par les entreprises du BTP en matière de gros œuvre.

Type de maisonFourchettes de prix pour les gros œuvres
Maison en bois500 à 1400€/m2
Maison en brique600 à 2000€/m2
Maison à ossature métallique700 à 1000€/m2

Précision : le facteur temps est également prix en considération dans la fixation du prix des travaux de gros œuvres, outre leurs difficultés.

Tarifs des gros œuvres poste par poste

L’autre façon pour fixer le prix des gros œuvres est de se référer aux tarifs de chacun des intervenants. Imaginons que les fondations, soubassement et autres couvertures soient confiés à des artisans différents.

Voici donc un tableau qui reflète le tarif des professionnels pour chaque poste du gros œuvre.

Poste du gros œuvrePrix (en €)
Fondations (incluant le terrassement et soubassement)100 à 150/m2
Assainissement1000 à 5000
Elévation des murs50 à 150/m2
Charpenterie30 à 140/m2
Toiture10 à 80/m2
Menuiseries extérieures100 à 900/porte ou fenêtre

Précision : les prix varient généralement en fonction des matériaux utilisés.

La qualité des travaux en gros œuvre conditionne la solidité et la durabilité de la maison. La plupart de ces travaux nécessitent de véritables expertises. Les gros œuvres doivent être réalisés impérativement par un professionnel. Cela vous permettra également de bénéficier de la garantie décennale et de toutes les autres garanties travaux.

Sinon, c’est surtout lors des travaux de finition que vous pourrez réaliser quelques économies, notamment pour les travaux de peinture, l’installation de cloisons de séparation, des appareils sanitaires. Ce sont là des travaux relativement simples et à la portée de tout bricoleur bien équipé. On vous donne notamment ici les meilleurs conseils pour préparer un mur avant peinture.