Dernière mise à jour le : 11 août 2021 par Rénovation et travaux

En début juin 2021, l’organisation américaine Habitat For Humanity s’est lancée dans un projet étonnant : la construction d’une maison abordable et facile à construire, en plein cœur de l’Arizona, grâce à l’impression 3D. L’objectif ? Trouver une solution à l’absence de logements décents et abordables dans la région proche de Phoenix. Ce premier logement imprimé en 3D pourrait ainsi donner suite à la création de lotissements entiers, qui permettraient aux populations de Phoenix et de ses environs de se loger rapidement et à moindre coût.

Cette expérimentation est  l’occasion pour Rénovation & Travaux d’interroger la société COBOD, entreprise danoise qui fournit l’imprimante 3D de maison utilisée dans le cadre de ce projet. Salah Bouzid, responsable communication de COBOD, a accepté de répondre à nos quelques questions concernant l’impression 3D d’une maison, et l’impact que cette technologie pourrait avoir sur le secteur de la construction. L’occasion de mieux comprendre l’impression 3D d’une maison, et ses applications futures dans le domaine du BTP.

Pouvez-vous nous présenter COBOD en quelques mots ?

Salah Bouzid (responsable communication COBOD) : COBOD est le leader dans le marché des imprimantes 3D de construction. Nous fournissons des imprimantes 3D de construction portique et modulaire dans le monde entier.

Sauriez-vous nous expliquer simplement en quoi consiste l’impression 3D dans le bâtiment ?

SB : Nos imprimantes 3D de construction fonctionnent dans la même idée que des imprimantes 3D à plastique, c’est-à-dire que l’imprimante construit la structure couche par couche.

Dans notre cas, au lieu du plastique, nous utilisons du béton pour construire toutes sortes de structures nécessitant du béton : maison, immeuble, élément préfabriqué, tours d’éoliennes, etc. La fabrication additive nous permet de traiter des formes plus complexes et d’automatiser certains des processus de construction.

L’une de vos imprimantes 3D est utilisée dans le cadre d’un projet de l’association Habitat for Humanity. Pourriez-vous nous présenter ce projet et ses enjeux ?

SB : Habitat for Humanity est une organisation en Arizona, aux États-Unis, qui a pour but de construire des logements abordables. Ce projet est une coopération entre Habitat for Humanity, PERI et d’autres organisations locales.

Ce chantier a pour but d’imprimer, donc construire, des logements abordables. L’imprimante utilisée est une imprimante 3D de construction fournie par COBOD, nommé BOD2. Ce projet vise à combattre la pénurie de logements abordables. 

Artisan sur le chantier COBOD

Imprimante 3D de maison COBOD, sur le chantier d’Habitat for Humanity (Crédits Photos : Habitat for Humanity)

Le projet va permettre d’imprimer une maison de 160 m² en 3D. Concrètement, comment se déroule un chantier d’impression 3D ?

SB : Lorsque la préparation du chantier est effectuée, c’est-à-dire l’excavation du chantier et le nivellement, la prochaine étape est d’installer l´imprimante. Ici, tout dépend de la taille de l’imprimante, mais comme règle générale, l’installation de l’imprimante prend environ 8 heures, une durée qui varie en fonction de la taille de l’imprimante portique.

Après l’installation et le calibrage de l’imprimante, on peut commencer l’impression. Bien évidemment, toutes les questions de matériel et d’équipement comme la pompe et le mélangeur doivent être réglées auparavant, comme sur tout autre chantier.

Lors de l’impression, un minimum de seulement deux personnes sont nécessaires : une personne derrière l’ordinateur, qui assure que l’impression se déroule comme prévu, et une personne qui supervise l´alimentation du matériel. En effet, toute la structure est automatique et nécessite donc un minimum d’intervention humaine. Cependant, toutes les autres installations comme l’électricité et plombage doivent toujours être effectuées manuellement. Néanmoins, nos imprimantes facilitent ces tâches en créant un design qui impliquait tous ces métiers auparavant. 

La vidéo ci-dessus (en Anglais) présente le projet d’Habitat for Humanity et montre l’imprimante COBOD en pleine action.

Habitat for Humanity s’inscrit dans une approche sociale, et vise à créer des logements abordables dans un contexte de pénurie de logements. En quoi l’impression 3D permet de régler les soucis liés au coût et à la pénurie des logements ?

SB : Nous pensons que la nature automatisée de nos imprimantes 3D nous permet de réduire les coûts de main-d’œuvre en diminuant le nombre de personnes sur le site et en améliorant nos design, pour permettre aux autres métier d’effectuer leur travail plus intelligemment une fois la structure imprimée.

Nos imprimantes sont également très rapides et efficaces pour construire le squelette de la maison. Ainsi, notre imprimante 3D de maison peut imprimer avec précision, mais aussi rapidement, des maisons dans les endroits où elles sont le plus nécessaires. Grâce à cette technologie, de nombreuses entreprises visent à remédier à la pénurie de logements dans des délais plus courts que les méthodes traditionnelles.

Quels sont les autres atouts de l’impression 3D pour la construction ?

SB : Nos imprimantes 3D de construction permettent à nos clients de construire des structures et bâtiments avec une liberté architecturale que vous ne trouverez pas ailleurs. L´impression des murs ayant une forme circulaire ne nécessite aucun coût supplémentaire. Au contraire, les formes rondes sont plus efficaces et permettent d’utiliser moins de matériel, tout en préservant la surface d’une maison.  

Nos imprimantes permettent de limiter tout excès de matériau. L’imprimante n’utilise que le matériau nécessaire pour construire la structure, car nous avons la possibilité de simuler le processus d’impression au préalable et de déterminer la quantité exacte de matériau nécessaire. En outre, si nous abordons la question des matériaux, nous considérons notre imprimante comme un système à source ouverte, dans lequel il est possible d’incorporer divers matériaux qui nous permettent de créer des mélanges et recettes plus écologiques.

Un exemple de cela est notre bâtiment BOD, conçu en 2017, dans lequel le mélange utilisé pour imprimer le bâtiment contenait environ 23% de matériaux recyclés. 

Pensez-vous que l’impression 3D pourrait révolutionner les secteurs du bâtiment et de l’immobilier ? De quelle façon ?

SB : Oui, chez COBOD, notre mission est de révolutionner l’industrie de la construction. Nous sommes fiers d’être des pionniers dans le bouleversement des méthodes de construction conventionnelles et nous aspirons à créer une automatisation complète en fournissant des imprimantes 3D de construction et le développement de nouvelles solutions basées sur l’expérience et les besoins de nos clients.

Nous avons développé l’avenir de la construction et nous croyons que notre technologie va changer le monde. L´industrie de la construction n´a pas subi de révolution technologique depuis plusieurs années, et nous pensons que l’impression 3D a la pouvoir de révolutionner le secteur de la construction. 

Les imprimantes COBOD ont déjà été utilisées aux quatre coins du monde. Quel a été le projet le plus ambitieux réalisé grâce à cette technologie ?

SB : Je pense que le projet le plus fascinant et un projet réalisé par PERI, qui a imprimé un immeuble résidentiel de 3 étages a Wallenhousen. D’ici un moi, des locataires s’installeront dans cette maison imprimée. Ce projet montre et prouve la viabilité de notre technologie, qui peut être utilisée pour imprimer des immeubles dans lesquels des familles vivront durablement. 

Et pour finir, comment imaginez-vous le futur de COBOD ? Quels sont vos prochains projets ?

SB : Plusieurs des projets de nos clients sont en cours de développement. Nous pensons que tous les projets de nos clients sont la preuve du potentiel immense de notre technologie. De plus, nos ingénieurs sont constamment en recherche pour améliorer et développer de nouvelles utilisations pour nos imprimantes 3D de construction.

Nous pensons que dans le futur, l’impression 3D de construction sera le bouleversement nécessaire pour combattre tous les problèmes qui existent dans le secteur de la construction comme la pénurie de main d´œuvre qualifié, la pénurie de logement abordable, le problème écologique que crée le secteur du BTP, et beaucoup d´autres problématiques que notre technologie peut aider à résoudre. 

Comme vous pouvez le constater, COBOD essaie de révolutionner le monde de l’immobilier et du BTP avec ses imprimantes 3D. Un grand merci à Salah Bouzid d’avoir répondu à nos questions. Pour en savoir plus sur la société danoise COBOD et ses imprimantes 3D de maison, vous pouvez retrouver de plus amples informations sur le site web de COBOD.

Si les projets d’impression 3D, bien que déjà nombreux, n’en sont encore qu’à leurs prémices, il reste très intéressant de s’interroger sur l’impact futur d’une telle technologie sur la construction. Et il ne faudrait pas imaginer que de tels projets ne concernent pas l’hexagone. À Reims, par exemple, un projet de cinq logements sociaux imprimés en 3D est par exemple prévu à la livraison pour 2022. Preuve s’il en est que les imprimantes 3D de COBOD et des autres constructeurs deviendront peut-être très prochainement incontournables sur les chantiers de construction de demain…