Après la crise du Covid-19, nombreux sont les yeux rivés sur le marché immobilier et ses évolutions. Certains prétendent qu’il faut absolument investir en 2021, car les bonnes affaires immobilières seront légions. D’autres affirment qu’il ne faut pas investir dans l’immobilier en 2021. Alors, de quel côté pencher ? Quelles sont les évolutions du marché immobilier en 2021 ? Et surtout, faut-il investir dans l’immobilier en 2021 ? Apportons ici différents éléments de réponses…

Pourquoi investir dans l’immobilier en 2021 ?

Commençons par détailler les différents éléments qui pourraient vous inciter à investir dans l’immobilier en 2021.

Un prêt immobilier plus facile à obtenir en 2021

Si les conditions d’accès au prêt immobilier s’étaient sensiblement accrues depuis 2019, et que tout portait vers un durcissement encore plus sévère, la crise du coronavirus a clairement changé la donne.

Ainsi, le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) a facilité les conditions d’accès au prêt pour l’année 2021. Dès le 1er janvier 2021, il est désormais possible d’atteindre un taux d’endettement maximum de 35 % (contre 33 % en 2020) et de souscrire à un prêt immobilier sur 27 ans (contre 25 ans en 2020).

Conséquence : il sera plus facile d’obtenir un prêt immobilier en 2021, et vous pourrez obtenir un prêt immobilier plus conséquent. Néanmoins, disposer d’un apport risque d’être toujours obligatoire en 2021. Mieux vaut donc avoir un peu d’épargne pour investir dans l’immobilier en 2021, et surtout un dossier cohérent.

Des taux de prêt immobiliers plus bas que jamais

Parallèlement à une facilité d’obtenir un emprunt immobilier, les taux des prêts immobiliers devraient continuer à être bas en 2021.

Avec des prêts immobiliers parfois sous la barre des 1 % (et une moyenne de 1,60 %), il y a fort à parier que le prix d’un emprunt immobilier ne pourra aller que vers le haut après 2021.

Si vous cherchez à profiter d’un emprunt immobilier avantageux, 2021 devrait donc être l’année idéale pour cela. Néanmoins, avant d’acheter de l’immobilier en 2021, il convient de jeter un œil aux évolutions du marché.

Pourquoi l’investissement immobilier en 2021 est risqué ?

Force est de constater que les spécialistes de l’immobilier ne vous conseillent pas tous d’acheter, loin de là ! Dès lors, avant d’investir dans la pierre en 2021, mieux vaut être certain de savoir vers quoi vous vous embarquez.

Un marché immobilier à la baisse ?

Entre autres ombres qui pourrait vous empêcher d’investir dans l’immobilier en 2021, notez que le marché immobilier a toutes les chances de baisser en 2021 ET les années suivantes.

Pour rappel, le marché immobilier est un marché assez lent à évoluer après un évènement comme la crise du coronavirus. En ce début 2021, on peut donc s’attendre à ce que le marché immobilier n’ait pas encore absorbé l’impact de la crise sanitaire.

Résultat ? Nombreux sont les acteurs à prédire une baisse des prix de l’immobilier, voire une chute vertigineuse de ces derniers. Une chose est sûre : le prix de l’immobilier ne va pas aller en s’augmentant. Le marché immobilier est déjà historiquement haut. Avec une hausse du nombre de chômeurs et une baisse prévue du pouvoir d’achat des Français, il y a des risques forts pour que le marché immobilier stagne (plus de maisons en ventes que d’achats immobiliers), ce qui entraînera mécaniquement une baisse des prix.

Certes, les taux immobiliers ne seront donc jamais aussi bas qu’en 2021, mais vous risquez néanmoins d’acheter un bien immobilier trop cher si le marché s’écroule après la vente. S’il est strictement impossible d’anticiper le montant de la baisse, certains parlent déjà d’une chute de 20 % du prix de l’immobilier en France entre 2021 et 2022…

On déconseillera absolument d’acheter dans les villes comme Paris ou Lyon, qui sont les plus touchées par la bulle immobilière. Les experts craignent en effet un éclatement de la bulle immobilière, comme l’explique notamment un récent billet de Capital.

Des évolutions du marché immobilier difficiles à prévoir

Si une baisse du prix de l’immobilier est à prévoir au national, certains s’inquiètent particulièrement sur les marchés historiquement forts, comme Paris.

Après deux confinements consécutifs, nombreux sont les Parisiens à rêver de campagne. Et ceux qui ne veulent pas forcément quitter la capitale anticipent une chute des prix, et sont donc décidés à partir au plus vite. Résultat : on pourrait s’attendre à des chutes vertigineuses dans certaines villes de France, avec l’explosion d’une bulle immobilière qui n’a cessé de gonfler depuis 2010.

Sans compter d’autres impacts sociologiques, comme la hausse du télétravail et les risques de confinement, qui ont déjà eu un impact désastreux sur le marché immobilier des bureaux.

Si 2020 ne sera clairement pas la première crise économique que nous traversons, force est de constater qu’il s’agit de celle dont les effets seront les plus imprévisibles…. ce qui pourrait freiner l’ardeur des investisseurs. Néanmoins, il ne faut pas noircir le tableau.

Un effondrement total des prix immobiliers n’est clairement pas à l’ordre du jour, et il ne faut pas craindre (ou rêver, selon votre cas) une baisse des prix supérieure à 20 %. On peut même imaginer que le marché restera stable dans certaines villes de France, en partie celles qui ne sont pas ou peu touchés par la bulle immobilière.

Une hausse des impôts foncier ?

Par ailleurs, certains craignent que la crise économique, doublée du retrait récent de la taxe d’habitation, ne force l’État à aller chercher l’argent chez les propriétaires.

Ainsi, nombreux sont les propriétaires à craindre une hausse des impôts fonciers, et de manière générale une hausse des impôts pour les propriétaires bailleurs.

Si rien n’est assuré en ce sens (d’autant plus que le gouvernement risque de changer en 2022), force est de constater que le gouvernement actuel n’a jamais été très favorable aux propriétaires bailleurs. Une hausse des impôts fonciers pourrait dès lors menacer la rentabilité d’un investissement immobilier, d’autant plus si la hausse est accompagnée d’une baisse des prix de l’immo, voire des loyers.

Faut-il craindre un effondrement du marché immobilier en 2021 ?

Face à tant de mauvaises nouvelles, faut-il imaginer un marché immobilier à l’agonie en 2021 ou dans les années suivantes ? Pas du tout ! Il est évident que le marché immobilier sera à la baisse dans les années à venir, mais cette baisse devrait être modérée et temporaire.

En effet, la crise de 2020 aura certainement précipité l’éclatement de la bulle immobilière, mais cet éclatement aura pour effet bénéfique de faire baisser des prix immobiliers nettement trop haut, et donc de faciliter l’accès à l’immobilier pour les ménages les plus modestes. À terme, la baisse du marché immobilier peut donc avoir des effets bénéfiques, en permettant un accès plus large à la propriété, et en dynamisant à nouveau un marché touché par la crise.

Comme toujours, investir dans la pierre reste donc censé à moyen ou long terme. Mais il est évident que 2021 ne sera pas la meilleure année où investir, en tout cas pas avant une baisse prévisible des prix de l’immobilier. Ce n’est donc pas non plus un investissement censé si vous recherchez une rentabilité à court terme.

Faut-il investir en immobilier en 2021 ?

Pour conclure, faut-il oui ou non faire un achat immobilier en 2021 ? La vérité est que tout peut dépendre de votre profil et de vos attentes.

Qui a intérêt à acheter un bien immobilier en 2021 ?

D’un point de vue d’investisseur pur, l’immobilier ne sera certainement pas le meilleur placement en 2021. Il pourrait être sage d’attendre une baisse des prix, même si celle-ci devrait s’accompagner d’une hausse des taux de prêts immobiliers.

Si vous cherchez à acheter une résidence principale, acheter en 2021 pourrait être intéressant (en particulier pour les primo-acquéreurs). Profiter de taux bas et de facilité d’emprunt peut vous permettre d’acheter un bien immobilier plus facilement que les années précédentes. Naturellement, profitez alors du marché en berne pour négocier les prix à la baisse, et évitez à tout prix d’acheter un bien immobilier trop cher. Assurez-vous également d’être en mesure de rembourser votre prêt, en particulier si votre emploi est menacé par la crise. L’opération sera notamment pertinente si le montant des mensualités est inférieur au prix de votre loyer, et que vous comptez rester dans le logement durant plusieurs années.

Si vous cherchez à acheter une maison et vendre votre bien actuel, il est conseillé de vendre en 2021 avant d’acheter. Dans les circonstances, il est préférable de vendre votre bien, si possible avant une baisse des prix, et de l’acheter après une baisse des prix. Le marché immobilier étant incertain, acheter un bien immobilier avant de vendre le vôtre consisterait à prendre un risque qu’il vaudrait mieux éviter dans les circonstances actuelles.

Conseils avant d’acheter un bien immobilier en 2021

Quel que soit votre profil, il reste essentiel d’éviter certains biens immobiliers à l’achat en 2021.

Pour commencer, fuyez à tout prix l’immobilier de bureaux, ainsi que tous les locaux professionnels. Le marché des bureaux a été solidement impacté par les confinements, et l’offre est bien plus large que la demande. Il en va de même avec les locaux professionnels, suite à la fermeture malheureuse de nombreuses TPE et PME (restaurateurs, boutiques de prêt-à-porter, etc.).

Par ailleurs, mieux vaut éviter d’acheter dans les villes les plus chères de France, y compris pour l’achat d’une résidence principale. Plus les prix de l’immobilier sont élevés dans votre ville, et plus la chute devrait se faire ressentir. À titre informatif, une chute de 20 % d’un bien immobilier à 150 000 € représente déjà 30 000 € de perte. Mieux vaut donc éviter d’acheter un bien immobilier trop cher en 2021.

Ces détails mis à part, il ne faut pas franchement s’attendre à une révolution du marché immobilier dans les années à venir. S’il est toujours intéressant de négocier le prix d’un bien immobilier, n’espérez pas que la crise sanitaire incitera les propriétaires à faire baisser les prix de vente plus que de raison…

Si vous avez un projet immobilier censé et réfléchi, acheter un bien immobilier en 2021 sera donc aussi pertinent qu’en 2020 ou en 2019.