Les toitures plates et toitures terrasse, ayant une faible pente, évacuent plus lentement les eaux de pluie. Cela favorise les infiltrations d’eau. Il convient de renforcer leur étanchéité et la solution idéale est la pose d’une bâche EPDM. De quoi s’agit-il ? Quelles sont les caractéristiques de la bâche EPDM ? Comment l’installer et quel est son prix ? Tout est ici.

Recevez 5 devis gratuits pour vos travaux de toiture

Bâche EPDM : propriétés

L’EPDM ou éthylène-propylène-diène monomère se présente sous la forme d’une membrane. Cette membrane souple est à la fois imperméable et élastique.

L’EPDM : une membrane imperméable à l’eau et à l’air

La spécificité de la membrane EPDM est son entière imperméabilité tant à l’eau qu’à l’air. La bâche EPDM, convenablement posée, contribue à l’étanchéité d’une toiture de faible pente et de l’isolation de cette dernière. La membrane EPDM est si imperméable qu’il est même possible de planter une pelouse par-dessus sans risque d’infiltration.

Info : la membrane EPDM est utilisée pour l’étanchéité des toitures, mais aussi celle des bassins de piscine.

L’EPDM : une membrane étirable jusqu’à 400 %

L’autre caractéristique spécifique de la membrane EPDM est son élasticité. L’EPDM peut être étiré jusqu’à 4 fois. L’élasticité de l’EPDM lui permet de supporter sans problèmes les dilations provoquées par les variations de température, chaleur ou gel. La bâche EPDM s’impose comme la membrane d’étanchéité idéale pour les toitures plates et toitures terrasse.

Durée de vie : une bâche EPDM a une durée de vie moyenne de 40 ans.

Bâche EPDM : avantages

La membrane EPDM présente de nombreux avantages qui plaident en sa faveur.

Bâche EPDM : une membrane d’étanchéité tout support

La bâche EPDM peut être posée sur n’importe quel support :

  • Toiture en béton : la bâche EPDM est utilisée pour recouvrir une toiture terrasse en béton. Ses caractéristiques lui permettent de supporter des charges importantes.
  • Toiture en bois : la membrane EPDM peut être directement collée sur une toiture en panneaux de bois ou agglomérée.
  • Toiture en tôle : l’élasticité de l’EPDM lui permet d’épouser n’importe quelle forme. Cette bâche peut être posée sur de la tôle ondulée ou du bac acier isolé.

Bâche EPDM : une largeur pouvant atteindre 15 m

Une autre spécificité de l’EPDM par rapport aux autres membranes d’étanchéité est sa largeur importante. Si les autres membranes se présentent sous forme de lés, la membrane EPDM, avec une largeur pouvant aller jusqu’à 15 m, se présente sous la forme d’une bâche unique. L’absence de jonction améliore davantage l’imperméabilité de la bâche EPDM.

Bâche EPDM : une bâche écolo

Bien que s’agissant d’une membrane élastomère, l’EPDM peut être considérée comme écologique dans la mesure où elle ne contient ni métaux ni chlore. Son bilan est largement moins lourd que celui d’une membrane PVC par exemple.

Bâche EPDM : pose

Il existe plusieurs façons de poser une membrane de toiture en EPDM, la pose collée étant la plus fréquente.

Méthodes de pose d’une membrane EPDM

Il existe deux méthodes pour poser une membrane d’étanchéité en EPDM :

  • Pose lestée : la membrane est posée sur son support sans agrafe ni colle. Cette méthode peut notamment être mise en œuvre lorsque la membrane est recouverte de gravier, d’un gazon ou d’une toiture végétalisée. Dans ce cas, c’est uniquement le poids du revêtement supérieur qui va plaquer la membrane EPDM au support.
  • Pose collée : la membrane est collée à son support. On utilise une colle spécifique qui permet à la membrane de se dilater ou se contracter sans pour autant se décoller.

Comparer des devis gratuits de professionnels pour vos travaux

Mise en œuvre du collage de l’EPDM

Le collage d’une membrane EPDM nécessite une attention particulière et le respect de quelques prescriptions :

  • Préparation du support : le support doit être parfaitement propre et sec afin de garantir l’adhérence de la colle. Pour cela, utilisez un aspirateur capable d’aspirer à la fois poussière et eau.
  • Installation des bandes périmétriques : il s’agit d’une bande posée sur le contour de la toiture. C’est elle qui assure le maintien en place de la bâche EPDM. La bande périmétrique est vissée, soit à la toiture, soit à l’acrotère.
  • Dimensionnement de la bâche : il faut dérouler la bâche sur le support afin de la découper selon les dimensions exactes de la toiture. Prenez la marge nécessaire pour les acrotères de la toiture.
  • Encollage de la membrane EPDM : l’encollage se fait progressivement. Repliez la bâche pour enduire le support et la surface intérieure de la bâche. Remettez la bâche sur le support en marouflant afin de chasser les aspérités et l’air.
  • Liaison de l’EPDM à la bande périmétrique : la liaison entre l’EPDM et la bande se fait par vulcanisation. Il s’agit du même procédé utilisé pour réparer les pneus. La vulcanisation permet une liaison souple entre l’EPDM et la bande périmétrique.
  • Étanchéité des acrotères : l’acrotère désigne le petit muret qui prolonge la façade. Pour éviter que l’eau ne s’infiltre sous la membrane EPDM, les acrotères doivent être recouverts d’une bande d’étanchéité, elle aussi en EPDM.

Choix de la colle : choisissez la colle en fonction du type de support. Les professionnels préconisent le plus souvent la colle néoprène pour l’encollage d’une membrane EPDM. Pour les liaisons, elles doivent être renforcées avec du mastic.

Bâche EPDM : prix

Le prix d’une bâche EPDM dépend de plusieurs critères dont :

  • La largeur de la membrane : celle-ci peut atteindre 15 m pour l’EPDM, permettant de recouvrir sans liaison l’intégralité d’une toiture.
  • L’épaisseur de la membrane : elle varie de 1 à 2 mm.

Selon ses caractéristiques, le prix d’une bâche EPDM évolue de 9 à 15 € du m2. Si vous confiez la pose à un artisan professionnel, le prix est évalué entre 20 et 35 € du m2, fourniture et main d’œuvre comprises. Cliquez sur ce lien pour découvrir le tarif d’un couvreur.