Dernière mise à jour le : 19 août 2020 par Rénovation et travaux

Tout le monde n’a pas le luxe de vivre dans une maison indépendante. La majorité vive en appartement. Le principal inconvénient de ce dernier est le bruit, qu’il vient de la rue ou des voisins. Heureusement, il existe des solutions pour améliorer l’acoustique de votre logement afin de retrouver la paix. Voici toutes les astuces anti bruit pour appartement.

Demandez gratuitement des devis pour vos travaux d’isolation phonique

Isoler son appartement des bruits extérieurs

Klaxon, travaux de construction, marchands, etc. les bruits venant de l’extérieur peuvent être infernaux lorsque vous vivez dans un quartier animé. Vous devez alors impérativement améliorer l’acoustique de vos fenêtres.

Première solution pour isoler du bruit : le vitrage

La norme actuelle impose l’installation de double vitrage pour les nouvelles constructions. En effet, d’anciens bâtiments continuent d’être équipés de fenêtres simples vitrage. Si tel est le cas de votre appartement, vous devez songer à remplacer le vitrage. Les performances des doubles vitrages ne s’équivalent toutefois pas. Pour la meilleure isolation acoustique, optez pour un double vitrage avec deux verres de différentes épaisseurs.

Remarque : vous pouvez aussi installer une fenêtre triple vitrage, la plus performante en termes d’isolation thermique et acoustique.

Solution radicale : remplacer les fenêtres existantes

Il arrive également que les fenêtres soient trop vieilles et ne soient plus du tout étanches au bruit, surtout s’il s’agit de fenêtres en bois. La solution ultime pour réduire le bruit venant de l’extérieur est de remplacer les fenêtres défaillantes. Choisissez vos nouvelles fenêtres en fonction du classement AC (Acotherm) :

  • Fenêtre classée AC1 : réduction du bruit d’environ 28dB,
  • Fenêtre classée AC2 : réduction du bruit de 33dB,
  • Fenêtre classée AC3 : réduction du bruit de 36dB,
  • Fenêtre classée AC4 : réduction du bruit de 40dB.

Solution complémentaire : installer des entrées d’air acoustique

Si vous n’êtes pas satisfait de l’isolation acoustique après avoir renforcé vos fenêtres, le problème vient sûrement d’ailleurs. Parfois, il peut être nécessaire d’installer des conduits d’air pour assurer la ventilation d’un logement, notamment lorsqu’il manque d’ouverture. VMC, extracteur d’air, ces installations se déclinent dans des modèles équipés de silencieux acoustiques.

Isoler son appartement du bruit des voisins

Vous avez deux solutions pour ne pas être dérangé par vos voisins : l’isolation des murs et l’isolation des plafonds.

Isolation phonique des murs d’un appartement

Les bruits dits aériens traversent facilement les murs d’un appartement. Enfant qui crie, radio, télé, etc. les murs ordinaires ne peuvent pas combattre ces genres de bruit. La solution la plus efficace est de renforcer l’isolation du mur. Pour cela, il existe deux options :

  • L’isolation phonique sous ossature métallique : elle recourt à des isolants fibreux de type laine de verre qui absorbent les bruits aériens. L’isolant est soutenu par une ossature métallique. Ce type d’isolation, très performant, prend toutefois de la place à cause de son épaisseur importante.
  • Les plaques phoniques : il s’agit de plaques de plâtre qui limitent la transmission des bruits aériens. Elles ont l’avantage d’être ultrafines. Néanmoins, leurs performances restent limitées, sauf pour les plaques réalisées avec du gypse.

Isolation du plafond d’un appartement

Le bruit peut venir de l’étage supérieur. Outre les bruits aériens, vous devez également faire face aux bruits de contact. Renforcer l’isolation phonique du plafond est ainsi impératif. La meilleure solution reste l’installation d’un faux-plafond désolidarisé du plafond existant. Vous pourrez, de ce fait, insérer une couche d’isolant dans l’espace vide. Vous pouvez utiliser les mêmes isolants que pour les murs. Attention toutefois, car l’installation d’un faux-plafond vous fait perdre une hauteur importante.

Remarque : bien qu’il n’existe pas de normes restrictives en la matière, la hauteur sou plafond d’un logement considéré décent est de 2,20 m. Pour les combles aménagés, la loi impose une hauteur minimale de 1,80 m.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux d’isolation phonique

Isoler la porte d’entrée de son appartement

Le bruit peut également provenir des escaliers ou des couloirs qui desservent les appartements de l’immeuble. Certains syndics imposent des règles strictes dans les parties communes. Cela n’empêche toutefois pas les dissidents. Vous pouvez ainsi :

  • Installer des joints encadrant la porte : réduisez les bruits de dehors en entourant l’ouvrant de votre porte de joint en caoutchouc. C’est très efficace. Toutefois, les joints s’usent assez rapidement et doivent, par conséquent, être souvent remplacés.
  • Accrocher des rideaux anti bruit : ce sont des tissus spéciaux, très épais et lourds pouvant atténuer de 20dB le bruit.
  • Capitonner sa porte d’entrée : il existe des capitonnages prêts à poser qui permettent d’atténuer le bruit de 20 à 40dB.
  • Remplacer sa porte par une porte blindée : elle améliore à la fois l’acoustique de la porte et la sécurité de votre logement.

Prix des solutions anti bruit

La tranquillité a bien évidemment un prix. Pour les différentes solutions anti bruit, voici quelques fourchettes de prix :

  • Pose d’un double vitrage : autour de 150 € du m²,
  • Pose d’un triple vitrage : à partir de 180 € du m²,
  • Remplacement intégral des fenêtres : de 100 à 900 € selon le matériau de la fenêtre,
  • Isolation du mur : de 25 € le m² en moyenne,
  • Isolation phonique du plafond : 40 € du m²,
  • Rideau acoustique : de 15 à 150 € selon la densité du tissu,
  • Porte blindée : de 600 à 2 000 €.

Les solutions anti bruit vous prémunissent du bruit venant de l’extérieur. Mais ces solutions protègent également vos voisins des bruits que vous-même, vous pouvez produire. Si vos voisins du dessus se plaignent du bruit venant de votre appartement, vous pouvez déjà installer des tapis ou une moquette qui absorberont les bruits.

Sachez également que pour les tapages nocturnes et les nuisances graves, vous pouvez contacter, soit le propriétaire, soit le syndic pour porter plainte. La police peut également intervenir si cela s’avère nécessaire, lorsque les discussions ne mènent à rien. En attendant la fin des travaux, utilisez des protections auditives, les bouchons d’oreilles qui sont utilisés lors des déplacements.