Prix d’isolation phonique d’un plafond

Noter cet article

isolation plafond

Isolation phonique de comble

L’isolation phonique du plafond peut s’avérer indispensable pour vous protéger des nuisances d’un voisin trop bruyant, ou tout simplement pour isoler les sons entre deux étages d’une maison. Mais pour protéger votre logement du bruit, mieux vaut bien vous informer sur le prix d’isolation phonique d’un plafond. Car si l’isolation acoustique du plafond peut être efficace, une telle opération peut coûter cher. Nous vous expliquons tout sur l’isolation acoustique d’une maison.

Le principe de l’isolation phonique du plafond

L’isolation phonique d’une maison consiste à protéger le bâti de la propagation des sons, de manière à profiter d’un logement plus calme.

Pour comprendre l’isolation acoustique, il faut garder à l’esprit qu’il existe deux types de bruits, les bruits aériens et les bruits de choc :

  • Bruits aériens : sont les bruits transmis par l’air (voix humaines, son d’une radio, aboiement d’un chien, etc.).
  • Bruits de choc : sont les bruits transmis par la matière (bruits de talon sur le parquet, vibrations produites par le passage d’une voiture à proximité ou par un avion qui survole la maison).

L’isolation phonique consiste à réduire de façon conséquente ces deux types de bruit.

Grâce à l’isolation phonique du plafond, vous êtes en mesure d’isoler une pièce de tous les bruits issus de l’étage du dessus (étage supérieur de la maison ou voisin du dessus dans le cas d’un appartement).

On notera cependant que l’isolation phonique d’un bâtiment est généralement plus efficace contre les bruits aériens (voix ou musique) que contre les bruits de choc (talons ou bruits de basses).

À savoir : la règlementation actuelle concerne principalement les bâtiments neufs, notamment pour les logements collectifs. La NRA ou nouvelle règlementation acoustique adoptée en 1996 impose une transmission sonore inférieure à 51dB entre deux appartements. À titre d’exemple, une conversation humaine est évaluée à 60dB et le bruissement de feuilles à 40dB.

Quelles sont les techniques d’isolation phonique de plafond ?

L’isolation phonique d’un plafond consiste à interposer une couche d’isolant entre le plafond et la pièce habitée. Elle peut être réalisée de deux manières : la pose collée et la pose suspendue.

Isolation phonique du plafond par pose collée

La pose collée est la technique la plus simple pour isoler le plafond. Il s’agit de coller directement contre le plafond une couche d’isolant. Simple et rapide à mettre en œuvre, c’est aussi la technique la moins chère.

La pose collée comporte toutefois certaines inconvénients :

  • Elle réduit uniquement les bruits aériens, les bruits de contact sont atténués mais plus faiblement ;
  • Elle n’est pas adaptée à tous les types de plafonds. La pose collée est destinée au plafond à surface rugueuse telle qu’un plafond en béton ;
  • Elle est moins durable, avec un risque de décollement notamment à cause de la condensation.

Cette solution est donc adaptée si vous recherchez une solution de court terme, ou pour vous protéger uniquement des bruits aériens.

Isolation phonique du plafond par pose suspendue

L’isolation du plafond par pose suspendue consiste à poser un faux plafond intercalé de quelques centimètres au plafond :

  • On fixe des suspentes sur le plafond existant.
  • On pose un faux plafond sous le plafond existant.
  • On intercale un isolant acoustique entre le plafond et le faux plafond.

Le faux plafond est généralement réalisé avec des plaques de plâtre et supporté par une armature métallique. Cette technique est la plus performante pour combattre tous les types de bruits, bruit aérien, bruit de choc.

Elle est toutefois plus onéreuse et son installation réduit sensiblement l’espace sous plafond. L’isolation acoustique d’un plafond par pose suspendue reste le moyen le plus efficace de diminuer les sons transmis d’un étage à l’autre.

Remarque : dans une maison, vous pouvez également isoler le sol de la pièce supérieure, pour améliorer une fois de plus l’isolation acoustique d’un plafond.

Choisir un isolant phonique pour plafond

Les isolants utilisés pour combattre les nuisances sonores sont pratiquement les mêmes utilisés pour l’isolation thermique de la maison. On distingue les plaques d’isolation phonique des isolants traditionnels tels que laines minérales, polystyrène et autres fibres à souffler.

Les isolants traditionnels

Il faut savoir que l’isolation thermique d’une maison participe à son isolation acoustique. En effet, placer une large épaisseur d’isolant au niveau du plafond vous permet d’améliorer l’isolation thermique d’un logement, mais réduit aussi la dissipation des bruits.

Parmi les isolants traditionnels qui peuvent être utilisés pour l’isolation phonique d’un plafond, on retrouve :

  • La laine de verre pour un prix compris entre 3 et 8 € du m².
  • La laine de roche, de 5 à 10 € du m².
  • Les fibres de lin ou de bois, de 12 à 20 € du m².
  • Le polystyrène expansé, 10 à 20 € du m².
  • Le polystyrène extrudé, de 15 à 25 € du m².
  • Le polyuréthane, de 20 à 30 € du m².
  • La ouate de cellulose, de 20 à 30 € du m².(Renseignez-vous gratuitement sur le coût de vos travaux d’isolation!)

Pour ces isolants classiques, ce n’est pas l’épaisseur qui compte pour réduire les sons. La résistance au bruit dépend principalement de la densité de la matière. Si le polystyrène offre les meilleurs résultats en matière d’isolation thermique, ce sont les isolants denses comme les laines minérales qui constituent les meilleurs isolants phoniques.

À savoir : l’épaisseur d’un isolant a en revanche un impact direct sur l’isolation thermique du plafond.

Les plaques d’isolation phonique

De plus en plus de faux plafonds sont constitués de plaques traitées, qui proposent des performances acoustiques élevées. Ces panneaux d’isolation sont réalisés avec des mousses destinées à absorber tout type de bruit. Ils peuvent être posés collés ou suspendus.

L’avantage avec ces panneaux isolants nouvelle génération sont :

  • Leur légèreté, la mousse est un matériau particulièrement léger,
  • Leur épaisseur réduite,
  • Leur esthétique, les panneaux étant à la fois un isolant et un faux plafond.

Ces panneaux d’isolation phonique du plafond ont cependant un effet très limité sur l’isolation thermique de la pièce.

Prix : les panneaux isolants coûtent en moyenne 30 € par m² (hors pose), un prix élevé certes mais qui vous dispense d’installer un revêtement de plafond.

Quelles aides pour financer l’isolation acoustique de la maison ?

Isolation phonique et isolation thermique vont souvent de pair. Les travaux d’amélioration de l’isolation phonique de la maison peuvent donc logiquement prétendre aux mêmes aides que celles proposées à l’isolation thermique. Vous pouvez notamment bénéficier :

  • De l’aide de l’ANAH qui s’adresse aux ménages modestes désireux d’améliorer les performances de leurs habitats
  • Le crédit d’impôt qui permet de réduire le coût d’achat des matériaux
  • La TVA réduite, à condition de confier la réalisation des travaux et l’achat des fournitures à un professionnel certifié RGE

Remarque : découvrez également dans notre article l’isolation des combles à 1€.

L’importance du diagnostic acoustique avant l’isolation d’un plafond

Que ce soit pour la technique d’isolation ou le choix de l’isolant lui-même, il convient d’établir préalablement un diagnostic acoustique afin de déterminer le niveau de nuisance actuelle et la solution la mieux adaptée à votre faux plafond.

À qui confier la réalisation d’un diagnostic phonique ?

Le diagnostic acoustique doit impérativement être confié à un professionnel. Un acousticien qui dispose à la fois de tous les savoir-faire et les matériels nécessaires pour réaliser une étude de sonorité.

Il sera à même de déterminer les performances de votre logement et d’identifier les failles pour planifier les travaux de rénovation nécessaire.

Quel est le prix d’un diagnostic acoustique ?

Le prix d’un diagnostic acoustique dépend de nombreux critères, mais c’est principalement la surface à diagnostiquer qui déterminera le tarif du professionnel. Le diagnostic acoustique complet d’un logement T2 peut notamment être évalué autour de 300 €.(Demandez vos devis gratuits pour vos travaux d’isolation!)

Naturellement, le diagnostic acoustique sera tout particulièrement important si l’isolation acoustique d’une pièce est primordiale pour vous (par exemple si vous faites construire une salle de musique ou un home cinéma). Un tel diagnostic vous évitera en effet de dépenser des milliers d’euros dans une isolation acoustique peu efficace, car mal réfléchie.

Vous souhaitez aller plus loin et budgétiser le prix d’isolation acoustique d’un plafond ? Dans ce cas, le formulaire ci-dessous vous permet de recevoir gratuitement différentes estimations de prix pour l’isolation d’un plafond. N’hésitez pas à le remplir, puisqu’il est sans engagement !