Le principe du bilan thermique

Le principe du bilan thermique
Noter cet article

bilan thermique

Effectuer le bilan thermique de votre maison.

Aussi développés que soient nos sens, ils peuvent être trompeurs. Il est difficile de s’y fier uniquement pour déterminer les réelles performances thermiques et énergétiques d’un bâtiment. Envisagez plutôt des diagnostics avec des résultats et des chiffres précis pour constater les points faibles comme les points forts de l’isolation de votre maison. Vous connaissez sans doute déjà le DPE, ou diagnostic de performance énergétique, découvrez maintenant ce qu’est le bilan thermique : le diagnostic thermique le plus complet et le plus approfondi. Quel est le différence entre un DPE et un bilan thermique ? Quel est l’intérêt du bilan thermique ? En quoi consiste ce diagnostic ? C’est ce que nous allons voir ensemble…

Différences entre bilan thermique et DPE

Bilan thermique et DPE sont souvent confondus. S’il est vrai que le DPE peut être considéré comme un bilan thermique, il s’agit d’un bilan thermique réduit. Le DPE est le minimum obligatoire, le bilan thermique reste quant à lui facultatif.

Il faut bien comprendre que ces deux diagnostics thermiques ont des finalités différentes :

  • Le DPE est destiné à informer les futurs acquéreurs ou locataires d’un bien immobilier. Il relève donc de l’obligation d’information.
  • Le bilan thermique vise un objectif différent, celui de connaitre l’état actuel d’une propriété en vue d’apporter les ajustements nécessaires.

Alors que le DPE doit obligatoirement être réalisé par un propriétaire qui cherche à vendre sa maison, le bilan thermique sera commandé par un propriétaire qui cherche à rénover sa maison (et notamment améliorer l’isolation de la maison).

Précision : le DPE s’appuie la plupart du temps sur les informations fournies par le propriétaire, le bilan thermique est un véritable examen in situ.

Quand réaliser un bilan thermique ?

La réalisation d’un bilan thermique peut intervenir à tout moment. Mais c’est surtout avant la programmation des travaux qu’il convient d’établir une étude thermique.

Le bilan thermique précède tout projet de travaux d’amélioration de la performance énergétique et thermique d’une maison. Ces travaux, essentiels pour réduire les factures de chauffage d’une maison, consistent généralement en :

  • L’isolation des murs,
  • L’isolation de la toiture,
  • Le remplacement des menuiseries,
  • Le remplacement du chauffage, etc.

S’il est préconisé de procéder à un diagnostic thermique avant les travaux d’isolation, il est tout aussi conseillé avant d’installer un système de chauffage ou encore pour toute installation de climatisation, afin d’évaluer les besoins réels. Le bilan thermique vous permet d’avoir toutes les informations nécessaires et utiles pour faire le bon choix, choix de travaux et choix de matériaux.

À qui s’adresser pour dresser le bilan énergétique ?

Il existe deux types de bilan thermique, le bilan thermique en ligne et le bilan thermique à domicile.

Le bilan thermique en ligne

Ce diagnostic est effectué en ligne. Une grande partie de l’audit est effectuée par vous-même, les informations étant ensuite transmises en ligne. Ce bilan est certes plus rapide, mais son inconvénient est qu’il est peu fiable. Ce genre de bilan thermique reste sommaire.

Notre avis : le bilan thermique en ligne ne remplacera jamais l’intervention d’un expert, et servira au mieux à vous renseigner sur les éléments à isoler en priorité dans une maison ancienne.

Le bilan thermique à domicile

L’autre option est le bilan thermique à domicile, avec un professionnel, généralement un thermicien, qui se déplace chez vous pour faire un diagnostic complet et minutieux.

Exercice très technique, c’est le bilan thermique à domicile qui est le plus préconisé. Tournez-vous vers un thermicien certifié par le CSTB ou Centre scientifique et Technique du bâtiment.

Ce bilan va consister en l’examen précis de votre logement, et son analyse thermique complète. L’enjeu sera d’identifier les points de déperdition thermique, et les éléments à modifier pour limiter l’énergie nécessaire au chauffage de la maison.

Astuce : il est possible de confier la réalisation du diagnostic thermique aux fournisseurs tels qu’EDF qui disposent d’un réseau de partenaires capables de dresser un bilan thermique efficace.

Quels sont les grands axes du bilan thermique d’une maison ?

Le bilan thermique cherche toutes les failles qui peuvent nuire au confort intérieur d’une maison. Il donne surtout des indications précises sur les performances actuelles des installations, qu’il s’agisse des pouvoirs isolants des murs, les déperditions thermiques des parois, la quantité de chaleur délivrée par le système de chauffage, le degré de froid fourni par la climatisation.

Mais avant tout, le bilan thermique vérifie la conformité aux règlementations énergétiques en vigueur.

L’isolation d’une maison, principal objet du bilan thermique

En premier lieu, le bilan thermique se tourne vers l’isolation de la maison, en mesurant notamment la résistance thermique et la conductivité thermique des matériaux d’isolation utilisée.

Le diagnostic va identifier les petites failles comme les déperditions de chaleur, déperditions par conduction mais également déperditions aérauliques, c’est-à-dire les déperditions causées par les systèmes de ventilation et d’aération ou tout simplement au niveau des ouvertures, portes et fenêtres.

Pour en savoir plus sur les déperditions thermiques, rendez-vous ici.

Info : le bilan thermique s’accompagne également d’un test d’infiltrométrie.

Performances des installations de chauffage et froid

Le bilan thermique mesure ensuite les performances des installations présentes, afin de déterminer si leurs rendements répondent bien au besoin calorifique d’un bâtiment.

Cela concerne les dispositifs de chauffage, mais également les climatiseurs. Le résultat du diagnostic thermique peut vous conseiller le changement de système pour augmenter le confort tout en réduisant la consommation énergétique.

Combien coûte un bilan thermique ?

Puisqu’il n’est pas obligatoire, vous avez la possibilité de réaliser vous-même le bilan énergétique de votre maison. Il existe en effet des outils en ligne, des tableurs, qui vous permettent de récolter et de traiter les informations.

Néanmoins, il reste difficile d’en tirer une conclusion concrète sans être un expert. De toute façon, pour vous encourager à réaliser un diagnostic thermique en bonne et due forme, il existe des dispositifs d’aide pour faire quelques économies.

Tarif des professionnels thermiciens pour un bilan thermique

Le prix des thermiciens dépend de plusieurs facteurs, le principal étant la surface du bâtiment à diagnostiquer. En moyenne, le tarif d’un thermicien pour un bilan thermique est de 500 €, un investissement qui sera rentabilisé sur le long terme.

La prestation inclut l’audit avec un résultat commenté, l’estimation des travaux à réaliser ainsi que leurs coûts. Le thermicien peut même vous accompagner lors des démarches pour la recherche de financement des travaux, constitution de dossier pour bénéficier des crédits d’impôts, des prêts à taux zéro.

Info : sachez que pour les foyers les plus modestes, il est possible d’améliorer l’isolation sans rien débourser grâce au dispositif « isolation à 1 euro ».

Les aides accordées par l’ADEME

L’ADEME, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie prévoit des aides et subventions pour les diagnostics et pré-diagnostics thermiques. Pour un pré-diagnostic, l’ADEME prévoit une subvention à hauteur de 70% dans la limite de 2300 €.

Pour un diagnostic complet, l’aide est plafonnée à 75000 € avec une prise en charge de 50% du bilan thermique pour les immeubles collectifs.

Impératif : pour bénéficier des subventions de l’ADEME, le diagnostic thermique doit être conforme au cahier des charges établi par l’agence.