La poutre IPN est un matériau de construction prêt à l’emploi, utilisé pour confectionner l’ossature d’un bâtiment. À l’origine destiné aux constructions industrielles, l’IPN est aujourd’hui largement utilisée dans les bâtiments d’habitation et/ou maisons individuelles. Faisons le tour de la poutre IPN : prix, caractéristiques et intérêt.

Recevez des devis 100% gratuits pour vos travaux de construction

Caractéristiques générales de l’IPN

Le sigle IPN désigne une poutre « I à profil normalisé« , s’opposant à l’IPE pour « I à profil européen« . La poutre IPN est l’une des poutres les plus utilisées sur un chantier de construction.

IPN et IPE, comment les différencier ?

IPN et IPE sont tous deux des poutres à profil en I. Ce qui les différencie, c’est principalement la forme des ailes :

  • L’IPN est une poutre à ailes inclinées
  • Au contraire, les ailes de l’IPE sont droites.

Cette inclinaison apporte à l’IPN plus de densité à sa base et de fait, davantage de robustesse. Plus dense, l’IPN s’avère également plus lourde que l’IPE.

Info : une poutre IPN 200 en acier pèse en moyenne 26,7 kg/m contre 23,5 kg/m pour un IPE de la même dimension.

Quelles normes encadrent les poutres IPN ?

Il existe des normes strictes qui encadrent les poutres IPN. Ces normes concernent essentiellement les dimensions de l’IPN. En règle générale, la hauteur d’une poutre IPN correspond au double de sa largeur.

Cela signifie qu’un IPN 100 a une hauteur de 100 mm pour 50 mm de largeur. Quant à l’épaisseur, elle dépend du matériau de l’IPN.

Standardisation : la hauteur des IPN vont de 80 à 600 mm.

Les différents types d’IPN

Les poutres IPN se déclinent dans divers matériaux, du fer au verre.

  • IPN en fer : l’IPN fut pendant longtemps dénommé « fer I ». Les premiers IPN ont été conçus avec du fer, tout comme les fers ronds ou les fers plats. Très robuste, le fer a tout de même un inconvénient majeur, il est particulièrement corrosif. Les IPN en fer doivent périodiquement être traités contre la rouille.
  • IPN en acier : l’acier est un alliage composé de fer et de carbone. L’ajout de carbone renforce la rigidité du fer. Aujourd’hui, l’essentiel des IPN sont en acier. Mais tout comme le fer, l’acier reste un matériau oxydable. Pour prévenir la formation de rouille, l’acier est traité et galvanisé grâce à une couche d’émail en zinc. Choisissez un IPN en acier galvanisé lorsque le risque de rouille est élevé, notamment pour les maisons en bord de mer.
  • IPN en alu et en inox : les IPN en alu et en inox sont apparus beaucoup plus tard et constituent une véritable révolution. En effet, l’alu et l’inox sont des matériaux insensibles à la rouille. Les IPN en alu et en inox ont surtout un avantage majeur, leur légèreté facilitant grandement leur manipulation.
  • IPN en verre : le petit dernier de la famille est l’IPN en verre. Transparent, l’IPN en verre est certainement le plus esthétique. L’IPN en verre est surtout utilisé pour confectionner l’ossature des vérandas. En réalité, son utilisation reste très limitée puisque le verre est un matériau relativement fragile, ne supportant qu’une charge restreinte.

Types d’IPN

Prix du mètre linéaire

IPN en fer

A partir de 15 €

IPN en acier

A partir de 20 €

IPN en acier galvanisé

A partir de 100 €

IPN en alu

A partir de 250 €

IPN en inox

A partir de 200 €

IPN en bois

A partir de 6 €

IPN en verre

A partir de 150 €

Utilisations des poutres IPN

Les IPN sont utilisés de diverses manières. On y recourt tant en construction qu’en rénovation.

IPN en poutre, pilier ou charpente

L’IPN remplace les structures habituellement en béton. Il s’agit notamment des poutres, des piliers, des linteaux de porte et fenêtre. Les poutres IPN peuvent être laissés en l’état, peintes ou habillées par le revêtement de votre choix. En l’état, les poutres IPN métalliques apportent une touche industrielle qui constitue véritable la tendance déco actuelle. Mais les IPN sont également utilisés pour confectionner la charpente, notamment pour les portées importantes. Au final, les poutres IPN constituent à la fois un support et une structure à part entière.

IPN en construction ou rénovation

Les poutres IPN sont utilisées en construction mais également et surtout en rénovation. La résistance de l’IPN lui permet de casser, ouvrir ou abattre un mur porteur, notamment pour ceux qui désirent agrandir une pièce ou fusionner deux pièces. L’IPN sert également à créer un linteau lorsque vous désirez réaliser une ouverture, porte ou fenêtre.

Recevez des devis gratuits pour vos travaux de rénovation

Dimensionnement et pose de poutre IPN

Les poutres IPN sont des matériaux prêts à l’emploi. Toutefois, il convient de choisir avec soin les dimensions de l’IPN en fonction de critères techniques.

Critères techniques de choix

Deux critères vont principalement déterminer les caractéristiques de l’IPN à utiliser :

  • Portée : la portée désigne la longueur nécessaire de la poutre IPN, les IPN sur le marché proposent des longueurs de 2 à 15 m.
  • Charge : la charge désigne le poids que doit supporter la poutre IPN.

Ces critères vont définir la hauteur de l’IPN, sa largeur, son épaisseur ainsi que le matériau idéal. En règle générale, il est préférable de faire appel à un vrai professionnel tel qu’un architecte pour déterminer les valeurs idéales de l’IPN.

Pose des poutres IPN

Selon le cas, les poutres IPN sont scellées ou boulonnées. Dans l’un ou l’autre cas, la pose d’une poutre IPN exige un véritable savoir-faire. Il ne faut pas non plus minimiser le poids d’une poutre IPN. La manutention et la mise en place des poutres s’avèrent une opération aussi complexe que fatigante. Or, elles garantissent la stabilité et la durabilité de toute la structure. Encore une fois, nous vous conseillons fortement de faire appel à de vrais professionnels pour réaliser ce type de travaux d’envergure.

Tarif pro : un maçon facture la pose d’une poutre IPN autour de 50 € de l’heure. Cliquez sur ce lien pour en savoir plus sur les tarifs d’un maçon.