Financer et organiser ses travaux

Financer et organiser ses travaux
5 (100%) 1 vote[s]

organiser financer ses travaux

financement travaux

Dans un contexte où les normes deviennent de plus en plus drastiques pour maintenir à niveau son logement, les propriétaires se retrouvent confrontés à multiplier les chantiers de rénovation. Isolation, évacuation des eaux usées, ou encore petits travaux de rafraichissement… Mais comment financer les chantiers à venir ? Faisons le tour des différentes solutions de financement des travaux.

Comment financer ses travaux ?

Engager des travaux pour son logement nécessite de mobiliser des fonds conséquents pour payer les matériaux, mais aussi la main d’œuvre. Il convient dès lors de bien s’informer sur son budget de travaux, et de trouver une solution de financement adaptée.

Bien déterminer le budget de ses travaux

Il est fréquent que des travaux de rénovation nécessitent plusieurs milliers d’euros. On considère en effet que la rénovation d’une maison peut aisément coûter jusqu’à 500 € par m², et parfois plus.

En outre, ces coûts varient selon la nature du projet :

  • Par exemple, les travaux de rénovation comme le changement de tapisserie ou la réfection d’une pièce n‘impliquent pas forcement des ressources budgétaires importantes.
  • À contrario, le changement d’une toiture ou encore le lancement d’un chantier pour isoler son habitat du sol au plafond risque de coûter cher. Pourtant, au final, les occupants pourront profiter de réelles économies d’énergie et d’un confort de vie amélioré.

L’essentiel est de bien anticiper le coût total de travaux de rénovation, mais aussi et surtout d’être en mesure de les financer.

Faut-il financer ses travaux soi-même ?

Le financement de travaux peut passer au choix :

  • Par l’auto-financement,
  • Ou par un prêt pour travaux.

À première vue, la provision régulière d’un budget pour les travaux semble plus attirante, mais demande du temps avant d’utiliser le capital (surtout pour de lourds chantiers). Financer soi-même ses travaux peut par ailleurs avoir un lourd impact sur votre budget quotidien.

Pour éviter tout déséquilibre budgétaire, opter pour un crédit semble une alternative intéressante (surtout pour les travaux de nécessité).

Néanmoins, financer les travaux de rénovation, une fois le bien occupé, oblige les propriétaires à contracter un crédit à la consommation à un taux nettement moins avantageux. Toutefois, il existe des mécanismes financiers qui contournent ce problème, comme nous allons le voir.

Le principe du rachat de crédit pour travaux

Le rachat de crédit pour travaux est une solution intéressante pour le financement de travaux de rénovation. Mais avant d’en profiter, intéressons-nous en détail à ce sujet…

Qu’est-ce qu’un rachat de crédit ?

Si un ménage possède un crédit immobilier, il peut procéder au rachat de crédit pour réduire ses mensualités, afin de préparer de nouveaux projets comme celui d’un chantier de rénovation.

Le principe du rachat de crédit est simple :

  • Si vous disposez déjà d’un ou plusieurs crédits (consommation, immobilier, etc.), le rachat de crédit consiste à « transférer » l’ensemble de vos crédits à un nouveau partenaire financier.
  • L’établissement financier va regrouper vos crédits, et vous proposer des mensualités plus faibles.
  • Grâce à vos nouvelles mensualités, vous pouvez notamment réaliser un nouvel emprunt, par exemple pour financer vos travaux.
  • Dans le cadre d’un regroupement, l’emprunt concerné peut autant intéresser un crédit à la consommation qu’un crédit immobilier

Concrètement si l’emprunteur se retrouve avec un taux d’endettement trop élevé pour prétendre à un nouveau crédit, il peut opter pour un rachat de crédits pour contracter un nouvel emprunt.

Cette opération plus communément appelée « regroupement de crédits » facilite la visibilité de la gestion du budget d’un ménage.

Quels crédits sont concernés par le regroupement de crédits?

Le regroupement de crédit réunit plusieurs types d’emprunt de plusieurs origines. Il s’agit donc d’une solution universelle pour réduire vos mensualités.

De nombreux crédits sont éligibles au regroupement de crédits :

  • Emprunt à la consommation,
  • Crédit immobilier,
  • Ou encore crédit personnel (somme d’argent liquide).

Les avantages du regroupement de crédit pour financer des travaux

Il faut savoir qu’un regroupement de crédits peut s’avérer très pertinent pour financer des travaux de rénovation.

Par exemple si l’emprunteur désire réaliser des travaux de rénovation une fois le logement occupé, il ne peut attribuer les sommes de ce projet dans son crédit immobilier. Celui-ci se retrouve obligé de contracter un crédit à la consommation, à un taux nettement moins favorable que celui appliqué avec un crédit immobilier.

Cependant, le regroupement de crédit peut intervenir en sa faveur :

  • Avec un regroupement de crédit il est possible de réunir son crédit immobilier ainsi qu’une somme allouée pour les travaux.
  • De plus, si l’encours de l’emprunt immobilier à regrouper dépasse les encours des prêts à la consommation, alors le regroupement de crédit peut appliquer un taux semblable à celui d’un crédit pour la pierre.
  • En outre, si les propriétaires cherchent à faire davantage d’économies en réalisant leurs travaux par eux-mêmes, ils peuvent demander d’intégrer dans leur regroupement, une somme libre pour financer l’achat des matériaux et d’outillage. Cette action financière offre plus de souplesses aux propriétaires qui veulent améliorer leur habitat dans la continuité.

Comment réaliser un rachat de crédit ?

Pour se voir attribuer un rachat de crédit, quelques règles sont à respecter.

Quelles conditions pour regrouper des crédits ?

Tout d’abord, des revenus stables et réguliers dans le foyer composent la première condition :

  • Les organismes financiers retiennent la plupart du temps les ménages qui disposent d’au moins un contrat à durée indéterminé.
  • Le taux d’endettement doit lui se limiter à 33%, au risque de ne pas rassurer les préteurs.
  • L’inexistence de fichage « Banque de France » est également indispensable.
  • Pour assurer la validation de son dossier, mieux vaut éviter tout incident de compte pour ne pas rendre plus frileux l’analyste chargé de la validation du dossier.

Comment se déroule le rachat de crédit ?

Si le regroupement de vos crédits vous intéresse, sachez que ce processus financier passe par différentes étapes bien précises :

  1. Afin de bien visualiser les engagements qui incombent au regroupement de crédit, une simulation permet decomprendre son incidence.
  2. À son issue, un taux d’intérêt accompagné du nouveau taux d’endettement informe des nouvelles conditions d’emprunt.
  3. Pour entamer la constitution du dossier, le demandeur envoie les documents nécessaires (fiches de paies, pièces d’identité ou encore les quatre derniers relevés bancaires).
  4. L’analyste réceptionne les informations pour lancer une procédure d’étude de faisabilité.
  5. Si les conditions d’attributions sont remplies, alors le conseiller financier envoie une proposition d’emprunt.
  6. Après signature (qui vaut acceptation), le demandeur dispose d’un délai de rétractation de dix jours.
  7. Une fois cette période de moratoire passée, les fonds sont transférés sur le compte de l’emprunteur, puis une première mensualité est prélevée.

Pour conclure, un dernier avantage qu’offre le regroupement de crédit : il ne nécessite pas forcément le changement de banque, ce qui évite quelques tracasseries administratives.