Le crédit d’impôt pour chaudière

Le crédit d’impôt pour chaudière
5 (100%) 1 vote

chaudière

Demande d’un crédit d’impôt pour une chaudière

Certes, un changement de chaudière constitue un investissement conséquent, mais vous pourrez tout de même en tirer profit grâce à quelques dispositifs incitatifs. Le crédit d’impôt pour chaudière pourrait bien réduire vos dépenses jusqu’à 30%, à condition de répondre aux critères définis par le dispositif CITE ou crédit d’impôt transition énergétique. Faisons le point sur les aides à la pose d’une chaudière neuve et respectueuse de l’environnement.

Crédit d’impôt chaudière : de quoi s’agit-il ?

Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) est un dispositif vous permettant de déduire une partie de vos dépenses liées aux travaux d’amélioration de la performance énergétique.

Le crédit d’impôt pour la pose d’une chaudière prend la forme :

  • D’une déduction fiscale pour les imposables,
  • Ou d’un remboursement par chèque du Trésor public pour les non imposables.

Sont concernés par cette aide l’ensemble des travaux d’isolation, ainsi que les investissements dans des équipements moins énergivores et plus performants. Les équipements de chauffage tels que la chaudière entrent donc légitimement dans le champ d’application du CITE.

Remarque : l’objectif principal du crédit d’impôt chaudière est d’aider le grand public à effectuer leur transition énergétique, nécessaire autant pour l’écologie que pour l’économie des ménages.(Demandez des devis gratuits pour l’installation de votre chaudière!)

Quelles sont les conditions nécessaire pour bénéficier du crédit d’impôt chaudière ?

Outre les caractéristiques de la chaudière elle-même, que nous détaillerons plus loin, le bénéfice du crédit d’impôt s’ouvre uniquement aux personnes suivantes :

  • Les personnes domiciliées fiscalement en France,
  • Les propriétaires qui procèdent à un changement de chaudière dans leurs résidences principales,
  • Les locataires qui installent une chaudière dans leurs logements.

En outre, il est nécessaire de confier l’installation de la chaudière à un professionnel RGE bénéficiant notamment d’une certification Qualibat. Poser soi-même sa chaudière ne suffit donc pas à percevoir cette aide.

Remarque : le crédit d’impôt concerne uniquement l’acquisition de la chaudière, les frais de main d’œuvre étant exclus du dispositif.

Quels types de chaudière sont éligibles au crédit d’impôt ?

Le dispositif du CITE vise trois catégories de chaudière éligibles au crédit d’impôt, la chaudière à haute performance énergétique, la chaudière à très haute performance énergétique et la chaudière à micro-cogénération, c’est-à-dire tous les modèles de chaudières qui permettent de réaliser des économies d’énergie.

La chaudière à haute performance énergétique

En premier lieu sera considéré la chaudière HPE, ou chaudière à haute performance énergétique.

La chaudière à haute performance énergétique est une chaudière à condensation, dont l’efficacité énergétique saisonnière est :

  • Supérieure à 90% pour les installations individuelles,
  • Et supérieure à 87% pour les installations collectives.

Ces chiffres ont été fixés par les récentes normes européennes, dont le règlement EU 813/2013 dans le cadre des Certificats d’économie énergétiques.

Important : l’Union européenne bannit peu à peu les chaudières basse température, au profit des chaudières à condensation, en imposant un étiquetage minimum de A.

La chaudière à très haute performance énergétique

Il s’agit également d’une chaudière à condensation, dont l’efficacité énergétique saisonnière est supérieure à 91%. Il s’agit des chaudières les plus performantes disponibles sur le marché depuis l’année 2018.

L’intérêt d’investir d’une chaudière à très haute performance énergétique est qu’elle vous permettra de réaliser des économies d’énergie au quotidien.

La chaudière à micro-cogénération

Une chaudière à micro-cogénération est une chaudière qui a la faculté de produire en même temps de la chaleur pour le chauffage et de l’électricité pour la maison.

Ces chaudières sont principalement à bois et au gaz. Outre la production d’électricité supplémentaire, la chaudière à micro-cogénération permet aussi de réduire les déchets. C’est véritablement la chaudière la plus verte, mais son coût est particulièrement élevé.

Remarque : comme avec l’électricité produite par les panneaux solaires, vous pouvez aussi envisager de revendre l’électricité produite à un prix compris entre 50 et 60€/MWh.

À combien s’élève votre crédit d’impôt chaudière ?

En principe, le crédit d’impôt chaudière rembourse 30 % du prix d’acquisition du matériel. Il existe toutefois des exceptions. D’autre part, le montant du remboursement dépend de votre situation personnelle et familiale.

Crédit d’impôt CITE : entre 15 et 30 %

Le régime général a prévu un crédit d’impôt de 30 %. Toutefois, le remboursement est limité à 15% pour les chaudières recourant au fioul.

La raison en est que le fioul est considéré comme une source d’énergie trop polluante, ne répondant pas forcément aux impératifs de transition énergétique.

Les plafonds du crédit d’impôt pour une chaudière

Le montant du crédit d’impôt est cependant exposé à un plafond.

Le montant du crédit d’impôt dépend de votre situation personnelle et familiale. Le plafond est de :

  • 8000 € pour une personne vivant seul,
  • 16 000 € pour un couple,
  • 400 € supplémentaires pour chaque personne à charge et de 200 € pour les enfants à garde alternée.

Important : le calcul des dépenses se fait sur cinq années consécutives.

Quelles autres aides pour changer de chaudière ?

En dehors du CITE, il existe d’autres aides qui peuvent vous aider à remplacer votre ancienne chaudière.

L’Eco PTZ

L’Eco prêt à taux zéro est un prêt subventionné par l’Etat pour réaliser les travaux de rénovation énergétique dans votre résidence principale.

Outre les travaux d’isolation, le changement de chaudière pour un modèle plus économique et plus performant permet de bénéficier d’un Eco PTZ. Ce sont à peu près les mêmes conditions que pour le crédit d’impôt chaudière qui s’appliquent à l’Eco PTZ.

Ce prêt sans intérêt vous permet de rembourser plus facilement la pose d’une chaudière, grâce à différentes mensualités.

Important : l’Eco PTZ est cumulable avec le crédit d’impôt chaudière.

Les subventions de l’ANAH

L’ANAH, ou l’agence nationale de l’habitat, a lancé un programme « habiter mieux » qui vise à améliorer le confort et la consommation énergétique des foyers français.

Ces aides se matérialisent par une subvention qui va de 30 à 50 % des dépenses liées aux travaux de performance énergétique. Toutefois, les subventions de l’ANAH s’adressent uniquement aux foyers à revenus modeste.

Pour en savoir plus sur les aides et subventions de l’ANAH, cliquez ici.

Les aides non cumulables avec le crédit d’impôt chaudière

Il existe tout de même un certain nombre de dispositifs qui ne peuvent être cumulés avec le crédit d’impôt chaudière. Il en est ainsi :

  • Du crédit d’impôt accordé aux salariés à domicile,
  • Du crédit d’impôt pour les aides aux personnes,
  • Du crédit d’impôt en faveur de la qualité environnementale de l’habitation principale.

La fin du crédit d’impôt chaudière

Le crédit d’impôt transition énergétique a disparu à partir de janvier 2019, au profit de la prime travaux.

Les changements sont importants puisque ne s’agissant plus d’un crédit d’impôt, le remboursement interviendra dès l’achèvement des travaux.

D’autres améliorations sont également attendues, notamment en faveur des foyers modestes.