En quête de quelques m2 supplémentaires pour agrandir votre logement ? Pensez à l’aménagement de vos combles. Les possibilités sont infinies et le coût bien moins élevé que celui d’une extension de maison. Dans cet article, retrouvez les meilleures idées pour mettre en valeur vos combles.

Demandez gratuitement des devis pour vos travaux d’aménagement des combles

Conditions pour pouvoir aménager les combles

Malheureusement, tous les combles ne peuvent pas être transformés. Il existe, en effet, un certain nombre de conditions cumulatives pour pouvoir aménager vos combles.

Une hauteur minimale de 1,80 m pour des combles aménagés

Avec une toiture en pente, les combles seront forcément mansardés. Pour être habitables, il faut impérativement que la hauteur fasse plus de 1,80 m. La hauteur se mesure entre le futur plancher et le point le plus haut de la charpente. De façon générale, tout comble sous une toiture dont la pente est supérieure à 30 % est normalement aménageable.

Une charpente permettant l’aménagement des combles

Le type de charpente présente dans les combles détermine la possibilité et l’ampleur des travaux. L’aménagement de combles munis de charpente industrielle n’est pas impossible, mais il est plus difficile. En effet, il faudra certainement revoir la charpente pour éliminer certains éléments encombrants. Cela n’est pas sans risque sur la solidité de la structure. Les travaux risquent surtout de coûter très cher. D’autre part, toute création d’une surface habitable de plus de 5 m2 exige le dépôt d’une autorisation préalable. Lorsque cette surface est supérieure à 20 m2, l’obtention d’un permis de construire est obligatoire.

Remarque : le calcul de la surface habitable s’avère plus compliqué sous les combles. Seules les parties, dont la hauteur sous plafond est supérieure à 1,80 m, sont prises en compte. Il peut s’avérer utile de faire appel à un professionnel tel qu’un architecte pour effectuer le calcul.

Les travaux obligatoires pour l’aménagement des combles

Après avoir réalisé les démarches administratives nécessaires, vous devez maintenant passer au stade suivant. L’objectif est de transformer un espace brut en un espace habitable. Voici les étapes à suivre.

Isoler convenablement les combles

Il est impératif de renforcer l’isolation des combles pour lutter contre les déperditions thermiques en hiver et les montées de chaleur en été. La solution la plus simple et la plus rapide est une isolation par l’intérieur. Toutefois, vous risquez de perdre davantage de hauteur. Une isolation par l’extérieur évite cette perte d’espace, mais implique des travaux aussi conséquents qu’onéreux.

  • Isolation par l’intérieur : de 40 à 90 €/m2,
  • Isolation par l’extérieur : de 100 à 280 €/m2.

Adapter le plancher

Rare sont les combles équipés de plancher suffisamment solide. Dans la plupart des cas, il faudra en créer. Vous avez le choix entre un plancher en parquet, un plancher de dalle de particules agglomérés et un plancher de dalle en béton.

  • Un parquet massif (avec renfort de solive) coûte entre 50 à 150 €/m2 avec du bois européen.
  • Un parquet contrecollé (avec renfort de solive) : à partir de 25 € le m2,
  • Un plancher en dalle de particules agglomérées : à partir de 5 € le m2,
  • Un plancher en dalle de béton : de 25 à 35 € le m2, revêtement non compris.

Norme : le plancher des combles habitables doit pouvoir supporter une charge de 150 kg/m2.

Créer des ouvertures

La réglementation thermique RT 2012 prévoit des normes strictes. Elle exige une surface vitrée équivalente au 1/6 de la surface habitable. Installer une ouverture dans les combles aménagés est obligatoire. Vous avez le choix entre :

  • Une fenêtre de toit : à partir de 120 €,
  • Un chien assis de toiture : de 2 000 à 3 000 €.

Important : les combles aménagés doivent aussi être chauffés. Le chauffage peut être assuré par un système indépendant ou par le chauffage central.

Installer un escalier vers les combles aménagés

Il est également impératif de prévoir un accès sécurisé vers les combles. L’échelle doit être remplacée par un escalier avec main courante installée à une hauteur de 90 cm au-dessus des marches. Il existe plusieurs types d’escaliers pouvant être installé pour les combles :

  • Escalier droit : de 1 000 à 12 000 €,
  • Escalier tournant : de 1 500 à 15 000 €,
  • Escalier hélicoïdal : de 1 500 à 17 000 €.

Conseil : l’escalier hélicoïdal permet de restreindre l’espace occupé par l’accès vers les combles aménagés.

Aides disponibles pour l’aménagement des combles

Les aides auxquelles vous pouvez prétendre concernent essentiellement l’amélioration de la performance énergétique. Il s’agit notamment de l’isolation et des équipements de chauffage. Pour ces postes travaux, vous pouvez notamment bénéficier :

  • Du CITE ou crédit d’impôt transition énergétique : un avantage fiscal qui vous permet de déduire 30 % du montant des travaux de vos impôts.
  • DU PTZ ou prêt à taux zéro : un prêt sans intérêt subventionné par l’État,
  • De la prime énergie : un dispositif de récompense pour l’amélioration des performances énergétique financé par les fournisseurs d’énergie,
  • Des subventions de l’ANAH : une enveloppe d’aide accordée aux ménages à revenu modéré.

Grâce à ces aides et subventions, vous pouvez financer jusqu’à 60 % les travaux liés à l’isolation et à l’installation du système de chauffage dans les combles. Pour bénéficier de ces aides, il est tout de même impératif de confier les travaux et l’achat des fournitures à un professionnel certifié RGE.

Recevez des devis gratuits pour vos travaux d’aménagement

Coût global de l’aménagement des combles

Le prix d’aménagement de combles peut finalement s’estimer ainsi :

  • Combles de 10 m2 : de 5 000 à 10 000 €,
  • Combles de 15 à 20 m2 : entre 12 000 et 40 000 €,
  • Combles de 30 m2 : de 20 000 à 60 000 €,
  • Combles de 50 m2 : de 30 000 à 120 000 €.

Astuces pour l’agencement optimal des combles aménagés

Les combles restent un espace restreint qu’il convient de bien exploiter. Voici quelques astuces qui vous permettront de tirer meilleur profit de vos combles :

  • Privilégiez des couleurs claires pour améliorer la luminosité.
  • Installez le moins de cloisons possibles.
  • Fabriquez des meubles sur-mesure à glisser sous les pentes.
  • Faites appel à un architecte d’intérieur ayant une vision plus pragmatique dans la gestion de l’espace.

Cliquez également sur ce lien pour connaître toutes les astuces pratiques pour aménager des combles.