Comment bien isoler des combles aménageables ?

Comment bien isoler des combles aménageables ?
5 (100%) 1 vote

matériaux isolation combles aménageables

matériaux pour isoler les combles aménageables

Aménager des combles permet de créer une nouvelle pièce dans la maison. Mais s’il y a une chose à bien prendre en compte lors de ce type de travaux, c’est bien l’isolation de combles aménageables. Véritable pré requis au confort de vos combles aménagés, l’isolation doit être effectuée avec soin. Mais tout cela peut vite devenir coûteux. Pour faire des économies, il peut être intéressant d’isoler des combles aménageables seul. Aujourd’hui, Rénovation & Travaux vous donne tous les conseils et vous explique comment isoler des combles aménageables dans les meilleures conditions.

L’importance de l’isolation des combles aménageables

Les combles d’une maison, on ne vous apprend rien, sont directement en contact avec l’extérieur. Bien souvent, des combles perdus sont isolés au sol, si bien que les combles ne profitent d’aucune isolation.

Quand on souhaite aménager des combles, la situation est tout autre. Pour être habitables, des combles doivent être parfaitement isolés. Sans quoi, votre nouvelle pièce sera étouffante en été, et froide durant l’hiver. Une bonne isolation acoustique des combles habités est également importante, sans quoi le bruit des intempéries ou de la circulation résonnera avec intensité dans la pièce.

L’isolation des combles aménageables est ainsi la seule manière de rendre des comptes totalement habitables. En effet, même si vous avez parfaitement aménagé vos combles, ils seront très difficiles à vivre sans une bonne isolation… sans oublier l’impact qu’une mauvaise isolation des combles aura sur vos factures de chauffage !

Comment isoler des combles aménageables ?

Il est tout à fait possible d’isoler des combles habitables sans avoir recours à un professionnel. Il faut néanmoins savoir que cela exige certaines connaissances techniques.

L’isolation de combles habitables et en effet assez exigeante. Si vous n’avez jamais effectué ce type de travaux, vous risquez de créer des combles mal isolés, voire d’abandonner en cours de route. Il peut donc parfois être plus intéressant d’exiger des devis pour isolation de combles aménageables auprès de professionnels qualifiés.

Si toutefois vous vous sentez de taille à isoler des combles aménagés sans l’aide d’un artisan, voici nos conseils :

Isolation des combles aménageables : les précautions à prendre

On fera remarquer que la pose d’isolants de combles (type laine de verre) est extrêmement irritante. Il faudra donc systématiquement porter des vêtements longs, une tunique de protection ainsi que des lunettes de protection et un masque.

Pour plus de facilité, préférez toujours travailler à plusieurs. Cela rendra certaines étapes de l’isolation des combles habitables plus faciles. Naturellement, on préférera isoler des combles vides, idéalement tout de suite après les travaux d’aménagement des combles.

Isoler des combles aménageables : la méthode

L’isolation de combles habités se fait de préférence en deux couches. Une première couche de laine de verre (ou autre isolant) est placée entre les chevrons de la charpente, et une seconde couche sera placée en surexposition sur les chevrons, grâce à des suspentes.

Voici une méthode qui décrit chaque étape de la pose d’un isolant pour comble aménageable. Il est important de suivre cette méthode avec application pour garantir une bonne isolation des combles :

  1. Fixer les suspentes : la première étape sera de fixer des suspentes sur les chevrons de la charpente. Chaque suspente doit être perpendiculaire au chevron sur lequel elle est fixée. Chaque suspente se visse à l’aide d’un tournevis électrique et de deux vis à bois de 35mm. Vous commencerez par fixer une suspente dans chaque coin des combles. Puis, lierez les suspentes à l’aide d’un fil tendu. Cela vous permettra d’avoir un repère visuel pour fixer les autres suspentes sur la charpente. On posera une suspente tous les 60 centimètres (ou moins), le long de chaque chevron. Pour chaque nouvelle rangée de suspentes, commencez par fixer les suspentes des extrémités, puis tendez un fil entre elles et servez-vous de ce fil pour fixer les suivantes.

  2. Poser la première couche d’isolant de combles : une fois les suspentes fixées, vous allez pouvoir poser une première couche d’isolant, entre les chevrons de la charpente. Commencez par mesurer les écarts entre deux chevrons. Vous couperez votre isolant à cette mesure, en ajoutant un centimètre pour être certain que l’isolant tienne. Une fois un lai d’isolant coupé, intercalez-le directement dans la charpente, entre les chevrons.

  3. Poser la seconde couche d’isolant de combles : une fois que la première couche d’isolant sera appliquée entre tous vos chevrons, il vous restera à poser une seconde couche directement sur les suspentes. Embrochez l’isolant sur les suspentes, en verrouillant chaque suspente avec une rondelle. L’idéal est de travailler à deux pour cette opération.

  4. Poser la membrane d’étanchéité : pour éviter les problèmes d’humidité, qui pourraient compacter votre isolant et nuire à votre isolation, il vous faudra poser une membrane d’étanchéité par-dessus les couches isolantes. Commencez par prendre les mesures des combles pour découper la membrane aux bonnes dimensions. Calculez dix centimètres de longueur supplémentaires entre les lés ou au niveau des murs. Embrochez la membrane sur les suspentes, en clipsant une clef sur les rondelles de suspentes pour les verrouiller. Pour accrocher les lés entre eux, utilisez un adhésif spécifique. Le long des murs et des fenêtres de toit, utilisez un mastic spécial pour accrocher la membrane.

  5. Poser les fourrures : une fois votre membrane d’étanchéité parfaitement en place, il ne reste plus qu’à poser les parois sur vos combles. Pour cela, vous commencerez par clipser les fourrures horizontales sur les clefs des suspentes. Vos lignes de fourrures doivent être reliées entre elles à l’aide d’une éclipse de raccordement. Au niveau de la fenêtre de toit, laissez un espace de 2 centimètres entre la fourrure et le bord de la fenêtre.

  6. Visser la paroi : une fois les fourrures posées, il est temps de fixer les plaques. Commencez par hissez les plaques sur les combles à l’aide d’un lève-plaques. Vissez directement les plaques aux fourrures, à l’aide d’un tournevis électrique. Pour l’habillage de la fenêtre de toit, utilisez le kit fabriquant (s’il en existe un pour votre fenêtre) ou coupez des plaques de plâtre aux bonnes mesures.

  7. Les finitions : quand vos parois sont posées, il reste à s’occuper des finitions. Commencez par couper tous les excédents de membranes d’étanchéité qui dépassent de la paroi. Appliquez ensuite un enduit pour joints entre les plaques, puis une bande de calicot. Le lendemain, complétez cela d’une nouvelle couche d’enduit bien lissée entre les parois. Il ne vous reste alors plus qu’à peindre vos parois ou à y appliquer un revêtement décoratif, selon vos goûts.

Vous disposez à présent de combles aménageables parfaitement isolés ! Cette opération va enfin rendre vos combles habitables, et vous permettre de faire de grandes économies d’énergie sur le chauffage de vos combles.

Obtenez jusqu’à 5 devis 100 % gratuits pour l’isolation de vos combles ou autre.