Dernière mise à jour le : 29 décembre 2020 par Rénovation et travaux

Pour la première fois, le gouvernement français a mis en ligne une carte des loyers, grâce à la collaboration de trois sites internet. Après deux ans de travail, cette carte interactive des loyers est enfin publiée, et permet à chacun de connaître le loyer moyen dans sa commune. Le ministère du Logement a travaillé à un outil couvrant la totalité du territoire. Vous voulez savoir comment elle fonctionne ? Vous vous demandez dans quelles villes sont les loyers les plus ou les moins élevés ? On vous dit tout sur les loyers en France.

Un nouvel observatoire des loyers

Le ministère du Logement, en s’associant avec Leboncoin, SeLoger et pap.fr, a créé une carte interactive de loyers qui couvre tout le territoire français.

Grâce à des informations récoltées dans non moins de 9 millions de petites annonces, la toute première carte interactive des loyers a été mise en ligne le 4 décembre 2020. Dans cette carte on peut voir de façon détaillée le coût moyen d’une location dans chaque commune française.

Pour faire une recherche, il vous suffit d’accéder au site du Ministère de la Transition écologique et zoomer sur la commune qui vous intéresse, pour connaître les tarifs de location moyens qui s’y appliquent.

Les données de la carte des loyers

L’information que vous allez trouver sur le site a été fournie grâce à des indicateurs du troisième trimestre 2018.

Les indicateurs pris en compte pour établir des moyennes sont des loyers avec charges comprises d’appartements de 49 m² et des maisons de 92 m², qui ont été mis en location au 3e trimestre 2018.

La plupart des observatoires de loyers travaillent surtout dans de grandes villes, et fournissent des informations de qualité pour les communes les plus habitées. Mais pour le reste du pays, l’information était jusqu’ici peu disponible, voire inexistante.

À l’aide de ce nouvel outil du gouvernement, toutes les communes du territoire vont désormais pouvoir accéder à des chiffres clés du prix de la location en France.

Mise à jour des données relatives au montant des loyers en France

La carte de loyers de la France est un outil qui va désormais servir comme comparatif dans le secteur immobilier.

L’Agence Nationale pour l’Information et le Logement (ANIL) prévoit ainsi d’actualiser l’information tous les deux ans, même si c’est un marché qui change constamment.

Cette carte interactive des loyers pourra néanmoins devenir une référence, que ce soit pour les locataires ou pour les propriétaires bailleurs.

Objectif : la transparence dans la location immobilière

L’objectif de la carte interactive des loyers est d’apporter de la transparence sur le marché locatif, tant pour les locataires que pour les propriétaires.

Si vous cherchez une maison ou un appartement à louer ou si vous cherchez à louer votre bien immobilier, vous avez à présent accès à des données de prix avec charges comprises sur tout le territoire et par mètre carré.

La base de référence pour cette carte des loyers est un appartement de 49 m² et une maison de 92 m².  Néanmoins, les spécificités du logement ne sont pas précisées (meublé, non meublé, neuf, ancien…).

Le montant des loyers indiqué sur cette carte est donc avant tout une indication, qui vous guide dans vos choix plutôt qu’il ne vous communique un tarif 100 % précis.

Il faut en effet remarquer que les informations communiquées dans cette carte restent très imprécises, et peu adaptée à des cas particuliers (appartement meublé, appartement de moins de 20 m², maison de plus de 150 m², etc.).

Quels sont les loyers les plus élevés en France ?

Après un premier regard de la carte de loyers, ce n’était pas surprenant de voir que l’Île-de-France, donc Paris, fait partie des zones les plus chères en France.

Nous pouvons constater que les grandes villes et les villes plus proches de la mer sont celles qui ont les loyers les plus élevés (affichées en rouge vif sur la carte). Il en va de même pour les villes situées à la frontière, notamment à proximité de la Suisse.

Au contraire, les villes situées au centre de la France et loin des côtes et des frontières sont celles où les loyers sont les moins élevés (affichées en jaune et orange sur la carte).

capture d'écran carte des loyers

Crédit : Capture d’écran Ministère de la transition écologique

Prix des loyers à Paris

D’après la carte interactive des loyers, le prix d’un loyer à Paris est de 31 €/m² pour un appartement, et de 29,5 € par m² pour une maison.

Si vous cherchez par exemple un appartement de 30 m² à Paris, il faut prévoir 930 € par mois de loyer et pour une maison de 90 m² un loyer de 2655 € par mois.

Montant des loyers à Lyon

Concernant la ville de Lyon, le montant du loyer de 13,1 € par m² pour une maison, et de 14,5 € par m² pour un appartement.

À Lyon, le loyer d’une maison de 90 m² sera ainsi situé autour de 1179 €, tandis qu’un appartement de 30 m² vous coutera aux alentours de 435 € par mois.

Coût des loyers à Bordeaux

À Bordeaux, la carte interactive des loyers indique 13,80 € par m² dans un appartement, et aux alentours de 13,60 € par m² pour une maison.

Si vous cherchez à louer un appartement de 30 m² à Bordeaux, le loyer sera d’environ 414 €, et pour une maison de 90 m², il sera de 1224 € par mois.

carte de loyers de la France

L’avenir de la carte des loyers en France

S’il s’agit d’une première en France, et que nous pouvons saluer l’expérience, il faut garder à l’esprit que la carte interactive des loyers n’en est qu’à ses prémices.

En effet, la carte des loyers est dans un état expérimental, et les données sur lesquelles elle s’appuie datent de 2018 et sont encore relativement imprécises.

Mais le gouvernement travaille à améliorer cet outil, et à en faire une référence future pour les locataires et les propriétaires. Si vous êtes à la recherche d’un logement à louer, la carte des loyers va vous donner une idée des prix. Vous pouvez analyser et même comparer les villes qui vous plaisent, pour vous aider à faire le bon choix.

Il reste néanmoins utile de comparer les données avec d’autres sources, tout du moins dans l’immédiat, car force est de constater que les données actuelles sont encore trop incomplètes, et pas tout à fait fiables.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *