Tarifs et taux horaire d’un carreleur

Noter cet article

pose de carrelage mural

Carreleur professionnel posant du carrelage mural.

Recourir aux services d’un carreleur vous assure un carrelage rapidement et parfaitement posé. En revanche, mieux vaut être attentif aux tarifs de votre artisan. Et pour cause, certains carreleurs sont bien plus coûteux que d’autres. Être bien renseigné sur le prix d’un carreleur peut vous permettre d’éviter les pièges, et de choisir votre spécialiste avec plus de discernement. Découvrons-en plus à ce sujet.

Tout savoir sur le prix d’un carreleur

Comme tous les artisans, un carreleur est libre d’établir ses propres tarifs. De ce fait, il est assez fréquent de voir quelques écarts de prix entre différents spécialistes du carrelage.

Néanmoins, cela ne nous empêche pas d’estimer un budget raisonnable pour faire poser du carrelage. Rénovation & Travaux a rassemblé pour vous quelques estimations des tarifs généralement pratiqués par les entreprises de pose du carrelage :

Le taux horaire d’un carreleur

Si vous vous intéressez au salaire horaire d’un carreleur, notez que ce professionnel facture en règle générale entre 30 et 50 € de l’heure.

C’est une donnée intéressante si vous faites intervenir un carreleur pour une opération ponctuelle, par exemple la réparation d’un carrelage.

En revanche, le tarif horaire du carreleur est rarement utilisé dans un devis de pose du carrelage. Les spécialistes préfèrent en effet fonctionner au m2 lorsqu’ils posent un revêtement de sol.

Les tarifs des carreleurs au m2

Si vous devez faire poser un nouveau carrelage, ne vous intéressez jamais au prix horaire des carreleurs. Ce sont les tarifs par m2 qui sont réellement pertinents ici.

En la matière, l’écart de prix peut être assez vaste. On considère que le prix d’un carrelage au m2 oscille entre 20 et 50 €, hors fourniture.

Pour exemple, le prix de la main d’œuvre seule sera situé entre 1200 et 3000 € pour faire carreler une pièce de 60 m2. Il faut alors ajouter le prix du carrelage pour être fixé sur le budget total.

À savoir : pour estimer le prix de pose d’un carrelage mural, prenez bien en compte la surface au mur, et non pas au sol. Si vous devez carreler intégralement les 4 murs d’une pièce de 10 m2, il y a des chances que la surface au mur soit au moins égale à 40 m2.

Qu’est-ce qui explique les écarts de tarifs ?

Vous aurez remarqué que les tarifs des entreprises de carrelage peuvent aller du simple au double. Naturellement, le fait d’avoir des tarifs plus élevés n’est pas uniquement dû au choix d’un artisan.

Différentes raisons peuvent expliquer que la facture d’un carreleur semble élevée. En effet, il faut savoir que plusieurs facteurs peuvent faire grimper le montant affiché sur un devis :

  • Le type de pose : un carrelage scellé n’est pas forcément aussi facile à poser qu’un carrelage collé ou encore qu’un carrelage clipsable. De même, la pose en diagonale est plus complexe qu’une pose à l’horizontale. Si votre projet est difficile, il sera plus coûteux à mettre en place.
  • L’état du support : une entreprise de pose de carrelage doit naturellement préparer le support avant la pose. Si le support est au mauvais état, vous pourriez avoir à payer le coût du ragréage et de rénovation du sol. En conséquence, il est évident que les tarifs de pose du carrelage seront plus élevés.
  • Le type de carrelage : enfin, le revêtement de sol choisi peut avoir son impact. Pour exemple, les carrelages grand format sont plus difficiles à mettre en place, de même que les carrelages rectifiés ou que les carrelages fins. Le choix d’un revêtement peut donc influencer son coût de pose.

L’astuce de Rénovation & Travaux : la meilleure manière d’être certain qu’on vous propose un tarif juste est de demander différents devis de pose de carrelage, à plusieurs entreprises concurrentes. De cette façon, vous identifierez facilement tout carreleur qui essaie de vous faire payer trop cher !

Le prix du carrelage

Si vous avez déjà lu nos différentes estimations relatives au coût de pose du carrelage, vous savez d’avance que le choix du carrelage peut jouer pour beaucoup sur votre budget global.

Gardez bien en tête que les tarifs de poseurs de carrelages évoqués plus hauts concernent uniquement la main d’œuvre. En plus du budget relatif à la pose, il faut bien prendre en compte le coût d’achat de votre carrelage au sol ou mural.

Le coût d’achat du carrelage au m2

Le coût du carrelage dépend directement du matériau qui vous intéresse :

  • Le grès cérame : est le carrelage le plus courant. Il coûte généralement entre 20 et 50 € du m2, même si les tarifs peuvent être plus élevés.
  • La mosaïque : est un carrelage mural de salle de bain assez fréquent. Il coûte entre 10 et 60 € du m2.
  • L’ardoise : est une pierre naturelle très appréciée dans une maison. Elle coûte entre 40 et 70 €.
  • Le marbre : est un carrelage en pierre naturelle assez haut de gamme. Comptez entre 45 et 150 € le m2 à l’achat.

Nous vous invitons à lire notre résumé complet sur les tarifs du carrelage si vous souhaitez en savoir plus sur le coût des carreaux les plus rares (terre cuite, travertin, carrelages d’imitation, etc.).

Profiter d’un carrelage pas cher

Il existe quelques astuces pratiques pour acheter un carrelage au meilleur prix. Voici quelques conseils qui vous aideront à baisser votre budget global :

  • Éviter les carrelages « de luxe » : si votre budget est serré, privilégiez le grès cérame plutôt que les carrelages en pierres naturelles. Ce n’est pas une raison pour vous tourner vers des carrelages de basse qualité.
  • Fournir vous même le carrelage : si votre devis de carreleur contient la fourniture des matériaux, vous pouvez être sûr que l’artisan a prélevé une marge (de 20 à 40 % en moyenne) sur le prix de revient du carrelage. Fournir vous-même votre carrelage, par exemple en l’achetant dans une grande surface de bricolage, peut ainsi vous faire économiser sur les matériaux.
  • Rechercher les déstockages : il arrive que des grossistes ou des magasins de bricolage fassent du déstockage sur leur carrelage. C’est souvent le moyen idéal d’économiser 10 à 30 % sur le prix d’achat.

Dans tous les cas, évitez de chercher à tout prix le carrelage le moins cher. Pour un carrelage de qualité, il est important d’investir un minimum. À défaut d’avoir le budget nécessaire, mieux vaut opter pour un revêtement plus abordable.

Choisir son carreleur

Pour terminer sur le sujet, rappelons que le prix communiqué par un carreleur ne doit pas être votre seul critère de choix.

Au moment de consulter un devis pour carrelage, pensez bien à sélectionner votre artisan avec attention. Voici différents éléments qui vous indiqueront que votre spécialiste est qualifié :

  • L’expérience du carreleur : privilégiez les entreprises qui ont plusieurs années au compteur, et qui peuvent vous présenter des chantiers témoins ou des réalisations chez d’anciens clients. C’est notamment important si vous êtes à la recherche d’une pose de carrelage très spécifique.
  • Les garanties de pose : une entreprise déclarée va forcément proposer des garanties et assurances sur la pose. À vrai dire, un spécialiste n’aura aucun mal à assurer la qualité de pose de son carrelage.
  • La réputation : pensez toujours à faire des recherches sur les avis des précédents clients de votre carreleur. Une entreprise de qualité a toujours bonne réputation.

À savoir : il est toujours risqué d’employer un carreleur « au black ». Si les artisans non déclarés sont généralement moins chers, ils sont aussi peu expérimentés et moins fiables. Par ailleurs, vous ne bénéficierez d’aucune garantie en cas de malfaçon.

Si vous souhaitez continuer sur cette thématique, nos conseils de choix avant l’achat d’un carrelage intérieur pourraient vous être utiles. Ils vous apprendront notamment comment connaître les caractéristiques d’un carrelage, et quels sont les carrelages les mieux adaptés à vos pièces intérieures (cuisine, salle de bain, etc.).