Quel prix pour une chape ?

Quel budget pour une chape ?

En maçonnerie, la chape désigne la couche superficielle réalisée avec du mortier à base de liant, du ciment ou de la chaux. La chape permet notamment d’égaliser et de niveler un sol avant la pose du revêtement. Elle permet, en outre, d’enfouir le câblage électrique, éventuellement le dispositif de chauffage au sol.

Demandez des devis gratuits de conception de chape

Différences entre chape, dalle et mortier

Les trois partagent un point commun : tous réalisés avec du liant hydraulique, à savoir du ciment ou de la chaux. Toutefois, ils ont également des différences, dans la composition, mais également dans la destination.

Composition

Destination

Dalle de béton

  • Composée de liant, de sable et de gravier. L’ajout de gravier permet de renforcer la structure.
  • Une dalle de béton peut, par ailleurs, être armée d’une structure métallique en treillis.
  • Constituant l’assise du plancher, elle joue un rôle structurel.

Chape

  • Composée uniquement de liant et de sable, à mélanger avec de l’eau.
  • Constitue un matériau de finition, permettant d’égaliser et de niveler le sol avant la pose d’un revêtement : carrelage, parquet.
  • La chape en elle-même peut être laissée comme telle pour un sol brut.

Mortier

  • Terme générique pour désigner toute préparation à base de liant.
  • Dalle et chape sont des variétés de mortier.
  • Utilisé principalement comme élément de liaison, entre les briques ou parpaing pour un mur, pour coller du carrelage sur une dalle en béton.

 

Info : découvrez aussi le prix d’une dalle de béton.

Des devis 100 % gratuits de conception de chape

Différents types de chape

Il existe deux types de chape : traditionnelle et fluide.

Chape traditionnelle

Composée de liant et de sable, la chape traditionnelle ou classique se caractérise par sa faible teneur en eau. La chape traditionnelle s’apparente à une pâte onctueuse pouvant être manipulée. La préparation consiste à gâcher le mélange ciment/sable/eau dans une bétonnière. Le mélange homogène est ensuite appliqué sur le support à l’aide de pelle et de truelle. L’application nécessite une attention particulière, pour garantir la planéité et le niveau du sol.

Chape fluide

Composée, elle aussi, de liant et de sable, la chape fluide contient une quantité plus importante d’eau. La chape liquide est généralement préparée en usine et livrée sur le chantier par camion toupie. L’avantage avec la chape liquide est qu’elle est auto-nivelante. Il suffit de verser et d’étaler la chape sur toute la surface du support. Cela sous-entend toutefois un support préalablement nivelé.

  • Chape liquide en ciment : comme la chape traditionnelle, elle utilise du ciment comme liant. La différence réside dans la proportion de l’eau.
  • Chape liquide anhydrite : utilise cette fois, à la place du ciment, de l’anhydrite. Il s’agit d’un liant en poudre à base de sulfate de calcium. Ce type de liant confère un maximum de résistance et est particulièrement recommandé pour les surfaces importantes.

Remarque : une chape liquide demande un temps de séchage plus important, de 3 à 9 semaines contre 1 à 3 semaines pour une chape traditionnelle.

Gratuits : devis de conception de chape

Prix d’une chape

Le prix dépend de plusieurs critères : le type de chape, l’épaisseur ainsi que les finitions.

Prix d’une chape selon le type

Entre la chape traditionnelle et la chape liquide, le différentiel de prix est de l’ordre de 20 à 30 %. La chape liquide coûte un peu plus cher. La différence de prix s’explique par la complexité de la composition, sans compter la préparation en usine et le transport jusqu’au chantier. La chape traditionnelle, elle, peut être préparée sur place.

Prix d’une chape selon l’épaisseur

L’épaisseur fait partie des critères déterminants pour le prix d’une chape. L’épaisseur d’une chape va de 1 à 8 cm.

  • Chape de 1 cm : destinée généralement à la réparation d’un sol, fissure, trou. Il s’agit d’une chape de ragréage.
  • Chape de 3 cm : épaisseur minimum recommandée, cette chape s’applique sur un sol en dalle de béton. Une épaisseur de 3 cm garantit un minimum de résistance et évite la fissuration précoce.
  • Chape de 4 à 6 cm : nécessaire pour enfouir des gaines électriques ou les tuyaux d’un chauffage au sol. Dans ce cas, la chape liquide est la plus recommandée pour enrober plus facilement les dispositifs.
  • Chape de plus de 6 cm : l’épaisseur peut atteindre 8 cm. Une chape d’une épaisseur plus importante est tout simplement inutile et il est préférable de réaliser plutôt une dalle de béton. D’ailleurs, une chape de 7 ou 8 cm est plus communément appelée chape de béton.

Comparatif : pour une chape de 5 cm, comptez en moyenne 20 € du m2 pour une chape traditionnelle contre 25 € pour une chape liquide. L’ajout d’une teinte de finition, de produit anti-fissure, augmente le prix de 5 à 10 %.

Comparez gratuitement des devis de conception de chape

Prix de réalisation d’une chape

Aux fournitures, il convient d’ajouter le prix de la main d’œuvre pour la réalisation d’un sol en chape. Le travail est généralement confié à un maçon professionnel. Un maçon facture la réalisation d’une chape entre 35 et 50 € du m2. Le prix évolue en fonction du type de chape utilisée, de l’épaisseur de la chape, mais également de l’importance des travaux de préparation du support. Les réparations préalables font nécessairement augmenter le prix.

Important : pour la réalisation d’une chape, il est impératif de faire appel à un professionnel justifiant d’une assurance responsabilité civile pour bénéficier de la garantie décennale. Si vous engagez, en outre, un professionnel disposant d’une qualification RGE, vous pouvez bénéficier de certains dispositifs d’aide et de subventions.