Le faible rendement d’une cheminée classique réduit cette dernière à un simple élément de décor. Transformez votre cheminée en un vrai équipement de chauffage en installant un insert. De quoi s’agit-il et combien devez-vous prévoir pour l’installation d’un insert cheminée ?

Recevez gratuitement des devis pour vos travaux de chauffage

Caractéristiques générales de l’insert cheminée

L’insert est en réalité un poêle à bois destinée à s’encastrer dans une cheminée existante. Cette intégration dans une structure existante le différencie en outre du foyer fermé.

Insert cheminée et foyer fermé, les différences

La principale différence entre l’insert cheminée et le foyer fermé réside dans son mode d’installation. Mais la différence ne s’arrête pas là, puisque les deux équipements fonctionnent également de manière différente :

  • Foyer fermé : poêle installé au lieu et place d’une cheminée. Il peut être habillé pour donner l’impression d’une cheminée. Grâce à une hotte et un distributeur de chaleur, le foyer fermé peut chauffer plusieurs pièces.
  • Insert cheminée : poêle destiné à s’encastrer dans une cheminée existante. À l’opposé du foyer fermé, l’insert fournit la chaleur par une sortie d’air frontale, limitant le chauffage à une seule pièce.

Conseil : optez pour un insert cheminée pour une rénovation et un foyer fermé pour une nouvelle construction.

Rendement d’un insert cheminée

Fonctionnant sur la base d’un poêle, foyer fermé et insert cheminée parviennent à un rendement compris entre 60 et 70 %. Les modèles les plus performants affichent même des rendements de 80, voire 90 %. À titre comparatif, une cheminée traditionnelle à foyer ouvert frôle à peine les 15 % de rendement. L’insert transforme une cheminée classique, gourmande et peu pratique, en un chauffage aussi économique qu’écologique.

Les différents types d’insert à bois

Les fabricants proposent de nombreux modèles d’insert à cheminée. On distingue notamment les inserts à bûche des inserts à granulés. Par ailleurs, un insert de cheminée peut être à convection naturelle ou à convection forcée.

Insert cheminée à bûche et insert cheminée à granulé

À l’instar du poêle, l’insert peut être alimenté par des bûches ou par des granulés. Les deux options ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients :

Type d’insert cheminée

Avantages

Inconvénients

Insert à bûche

  • Prix du combustible abordable,
  • Belles flammes,
  • Alimentation manuelle,
  • Entretien plus régulier,

Insert à granulés

  • Alimentation automatisée grâce à un réservoir pour une meilleure autonomie,
  • Plus propre et demandant moins d’entretien,
  • Rendement plus élevé,
  • Prix de l’insert plus élevé,
  • Combustible plus onéreux,

Remarque : quel que soit le type d’insert, un ramonage de cheminée reste impératif. Découvrez notamment dans cet article le prix d’un ramonage de cheminée.

Insert à convection naturelle et insert à convection forcée

De manière générale, tout chauffage utilisant un combustible fonctionne sur le principe de la convection. Celle-ci peut toutefois être naturelle ou supplée par un dispositif de soufflerie :

  • Insert à convection naturelle : utilise la circulation naturelle de l’air pour diffuser la chaleur.
  • Insert à convection forcée : est équipé de ventilateur qui expulse l’air chaud pour une diffusion plus rapide.

Remarque : la présence de matériaux accumulateurs tels que la pierre naturelle, la brique ou la fonte améliore la qualité de la chaleur d’un insert. Son prix sera toutefois plus élevé.

Critères techniques définissant le prix d’un insert cheminée

Le prix d’un insert cheminée oscille entre 400 à 4 000 €. Plusieurs critères vont définir ce prix.

Prix d’un insert selon le combustible utilisé

L’insert à bûche constitue l’insert d’entrée de gamme, justifiant un prix plus bas. À puissance égale, le prix d’un insert à granulé est 5 fois plus élevé que le prix d’un insert à bûche. D’autre part, le prix du combustible est également plus raisonnable avec un insert à bûche. Par contre, niveau rendement, l’insert à pellets affiche les meilleurs scores, de 80 % au minimum.

Rappel : lors de l’achat du bois de chauffe, assurez-vous que les bûches soient calibrées pour l’insert, la taille standard étant comprise entre 25 et 50 cm.

Recevez des devis 100% gratuits pour vos travaux de cheminée

Prix d’un insert à cheminée selon la puissance

C’est la puissance qui va réellement définir le prix d’un insert à bois. La puissance, elle, dépend de la taille de la pièce à chauffer et du niveau d’isolation de celle-ci. Rappelons que la puissance nécessaire pour chauffer une pièce est évaluée entre 70 et 100W/m2. La puissance d’un insert cheminée varie généralement de 8 à 18KW.

  • Insert à bûche de 8KW : de 400 à 450 €,
  • Insert à bûche de 12KW : de 500 à 650 €,
  • Insert à bûche de 18KW : de 800 à 1 200 €,
  • Insert à pellet de 10KW : de 2 000 à 2 500 €,
  • Insert à pellet de 13KW : de 3 000 à 3 500 €,
  • Insert à pellet de 18KW : plus de 4 000 €.

Remarque : le prix d’un insert dépend en partie de sa marque.

Pose d’un insert à cheminée

L’installation d’un insert est plus compliquée. Elle doit respecter plusieurs étapes.

Travaux induits par l’installation d’insert de cheminée

  • Dimensionnement de l’insert : la taille de l’insert doit être adaptée à celle de votre cheminée pour faciliter l’encastrement et réduire les travaux.
  • Tubage de cheminée : un tube, généralement en inox, permet d’évacuer la fumée. Sa hauteur dépend de la puissance de l’insert.
  • Isolation de l’insert : une isolation autour de l’insert favorise son rendement et préserve la structure de la cheminée. L’isolation est généralement faite avec de la laine de roche.

Prix de pose

Le prix d’installation d’un insert dépend de l’ampleur des travaux. De manière générale, un professionnel facture la pose d’un insert dans une cheminée entre 500 et 4 000 €. Établissez un devis préalable pour connaître le prix de la pose. Nous vous conseillons surtout de recourir à un professionnel certifié RGE afin de bénéficier d’aides et subventions dont le crédit d’impôt, la TVA à taux réduit et les subventions de l’ANAH.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *