La fibre optique offre un débit exceptionnel pouvant aller au-delà de 1 Gbps. Actuellement, le réseau optique couvre environ 40 % du territoire national. Fin 2021, il devrait atteindre 60 %. Si vous aussi vous désirez profiter de l’internet très haut débit, raccordez votre logement au réseau fibre optique.

Obtenez 5 devis pour vos travaux de fibre optique

Les étapes du raccordement à la fibre optique

Le raccordement se déroule en plusieurs étapes. Un technicien mandaté par l’opérateur se charge de tirer un câble pour connecter votre logement au réseau.

Etape 1 : connexion au point de branchement optique

Le point de branchement optique ou PBO désigne le boîtier qui distribue la connexion fibre optique aux logements. Un boîtier PBO couvre entre 3 et 12 logements.

  • Pour les quartiers pavillonnaires : le PBO est installé dans la rue. Chaque maison est raccordée au PBO à l’aide d’un câble qui peut être, soit aérien, soit souterrain.
  • Pour les immeubles collectifs : le PBO est directement installé dans l’immeuble, généralement au sein du local technique.

Remarque : seuls les quartiers disposant d’un PBO sont éligibles au raccordement de la fibre optique. Consultez la carte de déploiement de la fibre optique de l’ACERP pour déterminer votre éligibilité.

Etape 2 : installation d’un point de terminaison optique

Le point de terminaison optique ou PTO est un boîtier récepteur installé chez l’utilisateur. Le PTO est connecté au PBO à l’aide d’un câble optique solidement soudé de part et d’autre. Lorsque PTO et PBO sont connectés, le logement est officiellement raccordé à la fibre optique. Le technicien peut alors activer la ligne depuis le point de mutualisation.

Etape 3 : mise en service du box fibre

Comme pour l’ADSL, la connexion fibre est assurée par un box internet connecté au PTO. Disposant de prises multimédia et proposant un réseau sans fil Wifi, le box peut supporter entre 3 et 20 appareils. Vous pouvez y connecter vos ordinateurs, tablettes, Smartphones et téléviseurs. Un paramétrage précède la mise en service du box.

Attention : le paramétrage n’est pas toujours inclus dans le forfait d’installation proposé par les opérateurs.

Coût généré par le raccordement de la fibre optique

Le raccordement induit des coûts liés notamment aux matériels et aux travaux.

Matériels utilisés pour le raccordement de la fibre optique

Après les généralités, entrons dans les détails. Cela nous permettra d’évaluer le coût de l’opération. Pour réaliser le raccordement, il faut :

  • Un câble optique : reliant le PTO au PBO, le câble fibre optique est un câble lumineux capable de véhiculer les informations à la vitesse de la lumière. Il existe différents types de câble, avec des détails techniques pointus que seuls des initiés sont capables de déchiffrer. Son prix est en moyenne de 15 € pour 20 m.
  • Un point de terminaison optique : il constitue le point d’accès internet de la maison. Il est possible de relier immédiatement le câble optique à une prise terminale optique installée dans la pièce de votre choix. Mais il est également possible d’installer un dispositif de terminaison optique ou DTIO au niveau de la gaine technique du logement. Dans ce dernier cas, c’est à l’utilisateur d’installer ultérieurement une prise terminale optique dans la pièce de son choix. Une prise de terminaison optique coûte en moyenne 25 € et un dispositif de terminaison optique entre 25 et 40 €.
  • Une gaine de protection : elle est nécessaire lorsque le raccordement est souterrain. En premier lieu, le technicien vérifie s’il est possible de faire passer le câble optique par le fourreau des câbles électriques et/ou téléphoniques. Une gaine fendue spéciale fibre optique revient en moyenne à 1,5 € le ml.
  • Un poteau telecom : nécessaire pour le raccordement aérien. Les opérateurs évitent autant que possible d’utiliser les poteaux électriques pouvant engendrer des interférences. Le prix d’un poteau en bois revient autour de 500 € l’unité.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux de vivre optique

Travaux nécessaires pour le raccordement

Concernant les travaux, ceux-ci dépendent du mode de raccordement, aérien ou souterrain. Le réseau souterrain étant le plus utilisé, nous allons davantage nous focaliser sur cette option :

  • Création de tranchée : lorsque le câble optique ne peut être inséré dans la gaine électrique, il faudra impérativement créer une nouvelle tranchée pour enfouir le câble optique. Comptez entre 10 et 15 € du mètre linéaire pour enfouir un câble optique.
  • Perçage de mur : généralement nécessaire pour atteindre le PTO qui se trouve à l’intérieur de la maison.
  • Fixation du câble optique : à l’aide d’attaches ou avec une gaine de protection.

Remarque : la création de tranchée dans une propriété privée est exclusivement à la charge du propriétaire.

Tarif de raccordement des opérateurs fibre optique

Chaque opérateur propose des tarifs différents pour le raccordement à la fibre optique. Voici les grilles pour les quatre grands opérateurs en France :

  • Orange : raccordement inclus dans le forfait,
  • Free : raccordement également pris en charge par l’opérateur,
  • SFR : 149 € pour un raccordement souterrain et 299 € pour un raccordement aérien,
  • Bouygues Telecom : 25 € pour un raccordement supérieur à 100 m et 75 € pour plus de 150 m.

Durée des travaux : le raccordement à la fibre optique prend environ une demi-journée. Toutefois, le délai de raccordement peut prendre entre une et quatre semaines à partir de la réception de la demande.

En tenant compte des matériels et des travaux, le raccordement s’élève en moyenne entre 250 et 300 € pour 20 m. Les opérateurs incluent souvent le raccordement dans le forfait. Attention toutefois à bien lire les conditions d’utilisation pour connaître le prix de l’abonnement, mais également les engagements. Ceux-ci sont de 6, 12 ou 24 mois selon l’opérateur. Pour le déploiement de la fibre dans votre maison, il faudra réaliser un câblage informatique.